Alerte pluie…de panneaux catalans !

Dernière mise à jour le 18 août. Après François Calvet Sénateur-Maire du Soler qui a initié la démarche, se sont désormais les poids lourds politiques du département, Perpignan, Pollestres et Canet en Roussillon qui réaffirment l’identité catalane en apposant un panneau à l’entrée de leur ville. Alors que ces derniers s’étaient engagés pour que la région soit baptisée Pyrénées-Mediterranée, ils ont changé leur fusil d’épaule à l’annonce du résultat de la consultation qui a vu une majorité des participants opter pour nommer la région « Occitanie ». Désormais les élus locaux semblent unanimes à l’instar des conseillers départementaux qui ont voté en séance publique pour le recours auprès du premier ministre et du conseil d’État.


Canet en Roussillon ajoute son panneau "Pays Catalan" @Bernard Dupont
Canet en Roussillon ajoute son panneau « Pays Catalan »

Le dernier maire à ajouter le panneau « Pays Catalan » à l’entrée de sa commune, Bernard Dupont, déclarait sur les réseaux sociaux « Non à l’Occitane ». Il rappèle qu’il n’était pas « d’accord avec le nom choisi pour la Région » (lors de la consultation il avait milité, comme nombre d’élus, pour l’appellation Pyrénées-Méditerranée). Il tient à souligner qu’il n’est pas natif de cette région mais qu’il a fait siennes ses valeurs et appelle à l’union « Ensemble, défendons notre territoire ! ».

Article originel du 4 août 2016

Perpignan la Catalane
Perpignan la Catalane

Qui sera le suivant ?
Perpignan réaffirme son identité en commandant 21 panneaux « La Catalane » qui sont placés à l’entrée de la ville. Il s’agit selon Annabelle Brunet, maire de quartier, « de marquer que Perpignan et non pas Occitane, 1000 ans d’histoire ça se respecte ! On réagit à ce qui se passe avec le nom de la région mais nous réaffirmons aussi notre identité ». Brice Lafontaine, adjoint de Jean-Marc Pujol aux relations transfrontalières, de rajouter « Perpignan est en résistance ».

Pour répondre au changement de positionnement sur le nom de la région de certains élus qui souhaitaient dans un premier lieu Pyrénées-Méditérranée, Annabelle Brunet ajoute : « Soit le nom évoque la  géographie et  Pyrénées-Méditerranée était bien. Mais si on choisit l’histoire, on ne peut pas en privilégier une au détriment d’une autre »

François Calvet avait décidé de faire un courrier à Matignon pour « porter la colère et l’exaspération des Catalans au plus haut sommet de l’Etat ».

« Notre département vit cette appellation comme une marque de mépris supplémentaire pour ses habitants. Qu’avons-nous fait de mal pour que nous soyons ignorés à ce point? L’absence de prise en compte de notre identité contribue un peu plus au désespoir et ajoute à la crise économique et sociale que connaît notre territoire. Elle contribuera à précipiter les gens vers les extrêmes. De plus, l’absence de représentation de notre territoire augure bien mal de la considération que les dirigeants de la nouvelle région auront pour les Catalans. Et aujourd’hui, nous sentons monter tous les jours un peu plus, de tous bords politiques confondus, l’exaspération populaire que crée cette situation ».

Daniel Mach, Maire de Pollestres, a aussi décidé d’apposer le panneau « Pays Catalan » à l’entrée de sa commune. On peut lire sur son compte Facebook

« NON à l’Occitane, Je m’associe et soutiens totalement les diverses initiatives engagées dans le département pour lutter contre l’appellation Occitanie. Parmi les premiers signataires de la pétition pour défendre le Pays Catalan, j’ai aujourd’hui demandé aux services techniques de la ville de Pollestres d’installer des panneaux portant la mention « Pays Catalan », à chaque entrée de ville. Je tiens, avec les membres du conseil municipal et le soutien de nombreux administrés, à marquer notre formelle opposition au changement de nom de notre région et prouver notre détermination sans faille pour que notre culture et nos racines soient reconnues ».

22 communes ont passé commande auprès du fournisseur de signalétiques, nous apprend le quotidien régional l’indépendant, dont Bages, Estavar, Olette, Opoul, Salses, Baho, Vives, Rivesaltes, Tautavel….

Dans le ciel aussi la résistance se mobilise

Walter Dintinger, formé à l’école de formation de pilotes perpignanais Aérofutur, qui pratique le skywriting, qui consiste à former dans le ciel des lettres avec son avion, a hier écrit dans le ciel « CATALA », une initiative qui a été reprise par la majorité des élus en faveur du rajout de l’appellation « Pays Catalan » à l’appellation « Occitanie ». Crédit photo Héléne Legrais, parmi les signataires du recours citoyen initié par René Soum.
Crédit photo Hélene Legrais
Crédit photo Hélene Legrais

♦ Point sur le recours citoyen et suite des événements
Les recours portés par René Soum, première députée dans le département sous la présidence de François Mitterrand, sera examinée par le conseil d’état qui doit statuer définitivement sur le nom de la région avant le 1er octobre.

LE PAYS CATALAN NE SERA PAS LA MINUTE DE SILENCE DE L’OCCITANIE
Des nouvelles du Recours citoyen un mois d’existence depuis sa création et des pas de géant réalisés… Pour tous nos amis, nos soutiens je tiens à faire le point sur notre notre situation et les avancées obtenues.
– 8 juillet, rencontre avec le Premier Ministre Manuel Valls, remise d’une note complémentaire.
– 9 juillet, lettre aux maires nous tablons aujourd’hui sur 150 communes dont la SIOCCAT , chaque jour des délibérations arrivent les dernières en date Saint-Féliu- d’Amont, Millas, Rivesaltes en sachant qu’avec la rentrée des conseils municipaux d’autres délibérations de soutien sont annoncées nous en publierons alors la liste complète…
– 12 juillet, rencontre avec notre avocat au Conseil d’Etat, Maître Garreau. Nous lançons la pétition « Une page, un nom ».
– 20 juillet, Bernard Cazeneuve reçoit une note complémentaire à notre précédent courrier.
– 25 juillet : l’Assemblée départementale vote à l’unanimité de ses élus le soutien au Recours citoyen pour Occitanie-Pays Catalan , un élément exceptionnel pour notre dossier auquel vient s’ajouter le changement de logo de la CAPEB qui devient CAPEB- PAYS CATALAN. Bravo et merci à eux.
« 

Dernière mise à jour le 18 août

159db5e51639b2905beb85f6cd8f78b0************************