Attaque au centre commercial Olympia de Munich

La fusillade au centre commercial Olympia de Munich a fait 9 victimes selon la police munichoise, bilan provisoire. En conférence de presse les autorités précisaient que le suspect est un germano-iranien agé de 18 ans qui se serait suicidé après les faits. Selon les investigations il serait inconnu des services de police et vivait à Munich depuis quelques années.
Cette attaque fait suite à celle perpétrée 4 jours plus tôt par un réfugié afghan de 17 ans à l’aide d’une hache et revendiquée par DAESH faisant 3 victimes dans un train.
La police a levé l’alerte à 1h36 en déclarant « Nous avons trouvé une personne, qui se serait suicidée. Vraisemblablement c’est le coupable qui a agi seul ».


 ♦ Une ville en état de siège depuis le début de l’attaque à 18h le 22 juillet
Les autorités dès le début de l’alerte, aux alentours de 15h50, ont immédiatement fait évacuer les gares et fermer les transports en commun. Une véritable chasse à l’homme a débuté pour tenter de débusquer le ou les assaillants. La police allemande demandait aux habitants de ne pas sortir et de rester à l’abri. De nombreux bâtiments sont restés ouverts pour accueillir les naufragés des transports notamment les mosquées. La mesure de confinement a pris fin à 1h36 après un tweet de la police.

//platform.twitter.com/widgets.js

//platform.twitter.com/widgets.js

//platform.twitter.com/widgets.js

« L’Allemagne qui se croyait à l’abri va se réveiller brusquement ! »
Commentait ainsi l’état d’esprit du peuple allemand, Philippe Gustin, fonctionnaire français spécialiste de l’Allemagne. « Le peuple allemand va avoir un choc car il ne s’attendait pas à cela et se jugeait à l’abri des attaques subies par la France. Considérant que ces attaques étaient dûes à une décolonisation mal gérée. Le peuple allemand va se réveiller brusquement ». Il rappelait également le symbole choisi : le centre commercial « Olympia » qui porte le nom de  la cité olympique toute proche créée pour les jeux de 1972. Lors de ces jeux une prise d’otage avait conduit au décès de 11 athlètes de la délégation israélienne assassinés par des terroristes palestiniens.

Selon Michel Meyer, journaliste spécialiste de l’Allemagne, « cette attaque ressemble à ce qui s’est passé en France et en Belgique et cela entraine la formation d’une psychose et d’un basculement vers un coude à coude de l’Allemagne avec la France notamment autour des frappes en Syrie ».

Un centre commercial, « temple du consumérisme »
Cette cible était redoutée par les autorités mais n’avait encore jusque là pas été prise pour cible en Europe. La dernière attaque terroriste perpétrée dans un centre commercial l’avait été en 2013 à Nairobi (Kenya) et avait fait 68 victimes.

Centre Commercial Olympia, Munich @image Google Earth
0417e80233bb898cc9d4dad0b8c4937eRRRRR