CES 2018 – Pyrénées Méditerranée Invest repart à l’assaut du plus grand salon tech du monde

Après le succès de la première délégation d’entreprises catalanes au CES 2017, Laurent Gauze et l’agence de développement économique ont choisi de réitérer l’expérience en accompagnant la délégation Occitanie pour le CES 2018 qui se tiendra du 9 au 12 janvier. Le doudou connecté Patxi fera partie du voyage, il sera parmi les 60 entreprises de la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée qui se rendront à Las Vegas. Les start-up françaises ont bien compris l’intérêt du rendez-vous incontournable de l’innovation mondiale, la délégation française, qui compte 364 entreprises dont 320 start-up est la 3ème délégation après les USA et la Chine.

Les innovations françaises à suivre pour le CES 2018
Le Consumer Electronic Show est devenu le premier rendez-vous mondial des objets connectés. Un marché qui devrait, selon IDC¹, peser 40 milliards d’euros pour la France à l’horizon 2020, avec une croissance annuelle moyenne de 19%. Pour l’édition 2018 du temple des innovations électroniques grand public, ce sont plus de 180 000 professionnels et 7460 médias qui sont attendus à Las Vegas.

Deux entreprises françaises sont à suivre tout particulièrement car elles ont reçu le « Best of Innovation Award ». Il s’agit de Blue Frog robotics et son robot compagnon Buddy et Lancey Energy Storage qui présente le 1er radiateur électrique intelligent avec batterie intégrée. L’entreprise grenobloise présente un radiateur électrique qui permet d’optimiser la consommation d’énergie en se connectant au réseau électrique ou à toute autre source d’énergie (panneau solaire ou éoliennes). Une technologie qui permet de répondre à la difficulté de stockage de l’énergie pour la maison. Une innovation qui s’inscrit dans l’une des principales tendances de la maison connectée.

29 entreprises ont reçu un « Innovation award », dont Vaonis, l’entreprise héraultaise et son télescope nouvelle génération baptisé « Stellina ». Léger, facile à transporter et doté d’une application mobile, ce télescope peut être contrôlé à distance, permet de photographier l’espace et de recevoir les images directement sur son appareil mobile.

Tendance 2018
Après le succès in extremis de sa campagne de crowfounding, Julien Martin, le créateur du doudou connecté se lance pour conquérir l’international. Mais pas seulement, il nous confiait que le CES de Las Vegas était avant tout « l’endroit où il faut être pour donner de la visibilité à un produit électronique ». Julien Martin souhaite « rencontrer les start-up du monde entier qui développent des objets innovants pour les enfants ». Mais Julien a aussi des perspectives commerciales. Il souhaite « aller au devant des distributeurs européens et américains afin d’envisager une collaboration à moyen terme ». Le fondateur d’Odesy espère pouvoir vendre 10 000 doudous connectés en 2018, grâce entre autre à une opération prévue avec une grande enseigne dans le courant du mois de février. Pour ce jeune père de famille, les grandes tendances du CES2018 seront « la ville connectée et toutes les technologies autour de l’optimisation de notre quotidien ».

Effectivement, les entreprises sélectionnées pour présenter leurs innovations en avant-première répondent à cette tendance. Du bracelet de montre connectée de l’entreprise coréenne Innomdle Lab qui permet de transformer les ondes à son petit doigt pour téléphoner à l’instar d’un agent secret (le doigt dans l’oreille) à Zhor tech, la semelle de chaussure nancéénne connectée qui permet entre autre de mesurer la pénibilité au travail ou d’alerte en cas de chute.

Un très bon bilan 2017 de la présence de la région au CES
Les start-up de la délégation 2017 de la Région Occitanie « ont été bluffés » par la « le nombre et la qualité des visiteurs » mais aussi « par le niveau de visibilité qu’elles ont pu obtenir au niveau des médias » confiait Anne Baraillé-Combe responsable de Sud de France Développement. Elle faisait le bilan de la 3ème participation de la région Occitanie Pyrénées Méditerranée au CES. Evoquant les nombreuses propositions faites par les start-up « pour aller encore plus loin pour valoriser la présence des entreprises au CES ». Elle concluait le bilan 2017 en rappelant « une volonté d’aller encore plus loin et de pousser encore plus loin [les] arguments et [la] force d’attractivité de la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée ».

De nouveaux dispositifs d’accompagnement et de soutien aux start-up mis en place par la région : « Positionnement face à la concurrence, stratégie de développement, déploiement marketing, modèles financiers… Durant un semestre, la Région a préparé ses entreprises à exploiter au mieux leur potentiel pour cet événement mondial. Avec l’objectif, sur place, de séduire, de convaincre et de vendre. En 2018, la Région déploie de nouveaux dispositifs dédiés à l’accompagnement des start-up : soutien à l’émergence (START’OC PROjet), soutien à l’amorçage (START’OC PROcess), et soutien à l’accélération ( START’OC PROgrès) ».

La délégation catalane
Dans les valises de la délégation catalane, le capteur connecté pour piscines Flipr, l’agence de communication web Nematis (agence de communication), ou les prothèses de genoux connectées Bonetag, finalistes du prix Sauvy 2015. L’entreprise spécialisée dans l’acquisition de données via des capteurs Pyrescom, ou des business angel tel que Sagame se rendront aussi à Las Vegas. Certains font le voyage pour développer leur visibilité, leur réseau de clientèle quand d’autres veulent anticiper les nouvelles innovations technologiques de demain.

Pour rappel, le déplacement 2017 avait été aussi l’occasion pour les responsables de Pyrénées Méditerranée Invest de rencontrer les créateurs de la série Game Of Throne pour promouvoir un tournage dans le département.

¹IDC : International Data Corporation (IDC) est le premier groupe mondial de conseil et d’études sur les marchés des technologies de l’information.

66dd2590b6baf1850e2b0e81eb883ed9))))))))))))))))))))))))