Chambre de Commerce de Perpignan : « Le renouvellement dans la continuité »

Bernard Fourcade, qui a mené une campagne électorale sur le thème « du renouvellement dans la continuité » a été élu à l’unanimité Président de la CCI par ses 41 colistiers lors de « l’installation » par le Préfet du département. Après une campagne électorale tendue entre les deux listes en lice pour prendre la tête de la chambre consulaire des Pyrénées-Orientales, c’est sa liste « Esprit d’entreprise » qui l’a emportée avec une confortable avance.


 ♦ « Une volonté pour les quadras’ d’agir »
Nous avons interviewé Laurent Drajkowski, élu dans le collège commerce. Ce restaurateur bien connu des perpignanais s’engage pour la première fois en tant qu’élu « économique » et non « politique » tient-il à préciser :

« Je connais l’envers du décor et je constate qu’il y a de nombreux retours sur les choses qui pourraient être améliorées et jusque là je ne pouvais pas agir. Dans cette liste il y a de nombreuses personnes qui font de l’économie locale, pourquoi ne pas s’engager à leurs côtés pour modifier les choses qui semblent dysfonctionnement ? Être plus dans l’action et moins dans le mécontentement ! »

Les secteurs à fort potentiel
Bernard Fourcade a dévoilé quelques secteurs sur lesquels la nouvelle équipe va concentrer ses efforts. Le nouveau président souhaite mettre en avant les nouvelles technologies départementales, il revient sur la participation de la CCI au Start’up week-end car dit-il : « les incubateurs d’entreprises c’est bien mais c’est beaucoup trop long, aujourd’hui une start’up peut se développer en très peu de temps ». Il prend l’exemple de Flipr, cette entreprise qui commercialise des objets connectés pour analyser l’eau des piscines. La nouvelle société naît lors du dernier Start’up week-end a déjà réussi à lever 200.000€ grâce au crowfounding.

Bernard Fourcade est revenu sur la volonté de créer un pôle aéronautique, l’idée est de réserver des terrains autour de l’aéroport et de les proposer à des entreprises de sous-traitance notamment dans le recyclage et le démantèlement des avions. La France est aujourd’hui le premier pays européen dans ce secteur avec 15% du marché mondial. Il a déjà pris contact avec Jean-Marc Pujol, maire de Perpignan et Président de Perpignan Métropole : « Il m’a dit que ce n’était pas idiot ». Un dossier qui devrait avancer à horizon de 12 mois.

Bernard Fourcade a rappelé que d’avoir, parmi les élus, un défenseur des énergies renouvelables depuis 35 ans était une force. André Joffre, élu dans le collège industrie, sera « un atout » pour que les acteurs économiques du département soient biens présents dans la nouvelle ère qui s’ouvre, celle de« l’autoconsommation d’énergie, l’isolation des maisons ou la voiture de demain ».

« La CCI ne sera plus le couteau-suisse de l’économie locale »
Faisant référence à la baisse « drastique » des dotations de l’État : « La baisse des dotations c’est le noeud coulant, on a baissé de 45% depuis 2011. On n’est pas contre l’effort national mais si tout le monde avait fait la même chose il n’y aurait plus de déficit en France ! » Avec ces baisses de budget la CCI va devoir arbitrer parmi les actions à mener, « car les budgets ne sont pas extensibles ».

Quand il s’agit de rationaliser les dépenses, le nouveau président revient sur la mise en vente du palais consulaire et le déménagement qui devrait intervenir dans « les locaux de Orles qui sont plus adaptés à notre activité » (Locaux situés sur la route de Thuir). « Aujourd’hui les services du domaine ont estimé le bâtiment à 5 millions d’euros et l’État est prioritaire sur son acquisition ». 

Une pensée sur “Chambre de Commerce de Perpignan : « Le renouvellement dans la continuité »

Commentaires fermés.

6ec38275b6a6dea4da06d6f8457c7bf2hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh