En Z.S.P. à Perpignan, Bruno Le Roux prône le respect citoyen – police

Le nouveau Ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux en visite à Perpignan a souligné le travail effectué par l’ensemble des acteurs sur la Zone de Sécurité Prioritaire de Saint-Jacques, La Réal et Saint-Mathieu. Il est également revenu sur les événements survenus en région parisienne après un contrôle de police qui a dégénéré, entraînant la mise en examen de 3 policiers.


♦ « Quand on délaisse un quartier, il en sort plus de dealers que d’ingénieurs ! »
Aziz Sebhaoui, commerçant investi dans la vie du quartier, a tenu à interpeller le successeur de Bernard Cazeneuve à la Place Beauvau, « Mon sentiment sur la situation au niveau national c’est que l’État tourne un peu le dos aux quartiers. Quand on délaisse un quartier, il en sort plus de dealers que d’ingénieurs… Ce serait bien de tenter de reprendre la main sur ces quartiers ». Faisant référence aux événements survenus dans le département de Seine-Saint-Denis consécutifs à l’interpellation musclée du jeune Théo à Aulnay-sous-bois le 2 février dernier.

Bruno Le Roux a souhaité répondre en faisant une mise au point sur « le respect mutuel qui doit prévaloir dans la société. Il faut un rapport de confiance entre les citoyens et la police, le rapport de peur doit être du côté de ceux qui ont commis des actes répréhensibles. Pour les autres, il faut de la sérénité et de la confiance en les forces de l’ordre. Je suis pour un respect total de la déontologie et je demande le même respect de la part de la population. Il faut poser la question du respect qui ne peut pas être à sens unique ».

La Zone de Sécurité Prioritaire du coeur de Perpignan
Saint Jacques, La Réal et Saint Mathieu sont les trois quartiers qui font partie du dispositif visant à renforcer de lutte contre la délinquance ancrée, l’économie souterraine et les trafics depuis janvier 2013. « Un dispositif qui ne s’appuie pas seulement sur la police, mais aussi sur l’ensemble des acteurs, associatifs et institutionnels » tenait à souligner le Ministre qui a rencontré Daniel Daniel et Aziz Sebhaoui, deux commerçants de la place Cassanyes.

Le député Jacques Cresta  insistait sur les actions menées au sein de la ZSP : « cela permet de lutter contre les phénomènes de délinquance et d’incivilités qui y sont enracinés mais également de traiter des problématiques particulières : comme la lutte contre les marchands de sommeil, la lutte contre le décrochage scolaire, les questions de logement, le soutien aux association ».

Une journée complète dans les Pyrénées-Orientales
Une visite qui s’est poursuivie sur le thème de la sécurisation des zones d’affluence commerciale avec la présence du Ministre lors d’un contrôle par la gendarmerie au Mas Guérido. Bruno Le Roux a également assisté à un contrôle de flux coordonné entre la Police aux Frontières, les militaires de l’opération sentinelle et les douanes à la barrière de péage sud de l’A9.

2 pensées sur “En Z.S.P. à Perpignan, Bruno Le Roux prône le respect citoyen – police

Commentaires fermés.

213cb323de4f693a885b23bde9e9dae7$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$