Grau – Lis – Gayte – Cazenove – Les futurs députés En Marche à l’Assemblée ?

On découvrira aujourd’hui les quatre candidats investis pour porter les couleurs du tout nouveau parti politique La République en Marche qui a succédé au mouvement En Marche. En effet, Emmanuel Macron le nouveau Président de la République a ménagé le suspens pour rendre publique la liste des 577 candidats qui pourraient lui apporter la majorité absolue à l’Assemblée nationale. Le casting pour les Pyrénées Orientales aura été complexe tant les candidats étaient nombreux particulièrement après la primaire de la gauche et au fur et à mesure qu’Emmanuel Macron gagnait des points dans les sondages. Les Marcheurs des Pyrénées Orientales devraient être Romain Grau et Sebastien Cazenove. Frédérique Lis et Laurence Gayte initialement prévues sur la 2ème et 3ème circonscription, pourraient finalement ne pas être investies.


 ♦ Romain Grau sur la Première circonscription (cantons de Perpignan et de Toulouges)
Une circonscription dont les candidats au mouvement En Marche ont été très nombreux, l’on avait en lice outre Romain Grau (Les Républicains), Brice Lafontaine, mais aussi Jacques Cresta qui a parrainé le candidat vainqueur de la présidentielle alors qu’il avait encore l’investiture pour briguer un second mandat.

Romain Grau, énarque de la promotion Léopold Sédar Senghor (celle d’Emmanuel Macron), a débuté sa carrière en tant qu’élu d’opposition à Jean Paul Alduy aux côtés de Jean Codognes dont il était l’attaché parlementaire. Jean Codognes était alors député socialiste de la 2ème circonscription.
Romain Grau rejoint les bancs de la majorité municipale aux côtés de Jean Paul Alduy dont il devient le protégé et vice président au sein de l’agglo de Perpignan jusqu’en 2014. Un temps pressenti à la tête de l’intercommunalité, c’est finalement Jean Marc Pujol qui briguera ce poste après son élection à la tête de la Mairie de Perpignan en 2014. Romain Grau est depuis son premier adjoint en charge des finances.
Après l’éviction de Brice Lafontaine de ses fonctions d’adjoint pour cause de trop grande proximité avec l’alors simple candidat Emmanuel Macron, on peut s’interroger sur l’attitude du Maire de Perpignan face à un nouveau candidat En Marche
Ironie du sort, Romain Grau affrontera en Juin sur la 1ère circonscription (redécoupage oblige) deux figures politiques qui ne lui sont pas inconnues : Jean Codognes qui portera les couleurs Europe Ecologie Les Verts mais aussi Daniel Mach (LR) dont il fut également le suppléant lors de la défaite UMP aux législatives de 2012.

♦ Frédérique Lis sur Deuxième circonscription la Salanque, la côte sablonneuse ? 
Pour cette novice en politique originaire de Mont Louis, la tâche pourrait s’avèrer compliquée dans cette circonscription qui est la seule à avoir mis Marine Le Pen en tête lors des deux tours de l’élection présidentielle. Des terres sur lesquelles le Front National a choisi d’investir son vice Président et Secrétaire départemental de la section des PO, Louis Aliot.
Alain Got, Maire (UDI) de Saint Laurent de la Salanque avait quant à lui affiché son soutien à Emmanuel Macron en lui apportant son parrainage ainsi que 11 autres élus du département.

Laurence Gayte sur la Troisième circonscription ?
Laurence Gayte, l’actuelle trésorière de l’UDI et qui avait jusque là une investiture sous cette couleur aurait finalement choisi de se mettre sous l’étiquette du nouveau parti La République En Marche. Elle pourrait être opposée, entre autres à Ségolène Neuville (Parti socialiste) et à Danielle Pagés (Les Républicains). Alors que la centriste était initialement sur les rangs, il se pourrait qu’à l’instar de l’Essonne (Manuel Valls), ou la Sarthe (Stéphane Le Foll), le parti La République En Marche n’investisse pas de candidats face aux anciens ministres de François Hollande.

Sébastien Cazenove sur la quatrième circonscription
Sébastien Cazenove délégué départemental du mouvement En Marche est investit par la Commission Nationale d’Investiture du tout nouveau parti La République en Marche. Il s’opposera à la candidate investit par le parti Les Républicains, Jacqueline Irles, Maire de Villeneuve de la Raho et député de la circonscription battue en 2012 par Pierre Aylagas. Ce dernier, à la tête de la circonscription ne brigue pas un nouveau mandat, le parti socialiste a investi pour lui succéder, le maire d’Amelie les Bains Alexandre Reynal.

Pour la 2ème et la 4ème circonscriptions la commission se laisse encore une semaine de réflexion pour valider les investitures.

Découvrez qui sont les 428 investis (214 hommes et 214 femmes) du parti La République en Marche.

Photo de Romain Grau – MiP sous licence cc-by-sa (librement réutilisable par tous sous contrainte de citer l’auteur

df3eca7332eeac5d1ea383127e6c6c1fRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR