Huit jeunes catalans en mode « battle » pour le championnat de France de Hip-Hop Breakdance

Ils sont « stressés », mais « pas peu fiers » de participer à leur première « Battle of the Year » (BOTY) qui se tiendra le 5 mai prochain à Montpellier. Tamara, Agatha, Aby ou encore Paul et Ryan ont entre 5 et 15 ans et sont coachés par Lofti Kheroufi. Ensemble, ils préparent ce rendez vous avec sérieux mais toujours dans l’esprit hip hop, un esprit d’entraide et de solidarité. Pour le groupe hyper soudé, l’objectif est de « repousser ses capacités par le travail, mais toujours ensemble ». Les filles comme les garçons du « Fight Spirit Kids » sont unanimes sur la principale qualité pour pratiquer breakdance et hip hop : « dépasser sa timidité et assumer pour donner le meilleur lors des « battles », ces faux combats de rue entre « bandes rivales » surnommées « crew ».

The Battle of The Year France
L’événement qui met à l’honneur la culture hip-hop et le breakdance, se tient tous les ans à Montpellier et voit s’affronter les meilleures équipes de danseurs de l’hexagone. Le point d’orgue du BOTY France étant la finale. L’équipe, parmi les 11 qualifiées, qui sortira victorieuse des battles sera sélectionnée pour participer à la compétition internationale de la discipline.

The Battles of The Year Kids
Parce que le talent n’attend pas le nombre des années, les organisateurs ont compris qu’il fallait mettre en avant le discipline dès le plus jeune âge. Pour ce faire, ils organisent depuis deux ans, une compétition réservée aux « crew » de moins de 15 ans. Cette année, se sont 10 équipes qui s’affronteront lors d’un show chorégraphié. Les Fight Spirit Kids se préparent avec rigueur à ces quelques minutes durant lesquelles ils espèrent faire la différence. BBoys et BGirls ensemble pour faire gagner leur équipe, « malgré une discipline essentiellement masculine », nous confie Lofti. Chez les kids, la parité reste de mise tout particulièrement chez les Fight Spirit, 3 filles pour 5 garçons qui s’affrontent avec respect. « Un esprit qui rejoint celui des arts martiaux », dixit un papa venu assister aux entraînements de sa fille Agatha.

Objectif Ida y Vuelta et la Block Party
Lofti qui a commencé le breakdance à 14 ans, avait opté pour un changement de vie après 12 ans de compétition  La passion de cette « urban dance » l’a rattrapé. Il agit désormais pour lui de coacher et faire émerger une nouvelle génération de Hip Hop kids. « Nous avons organisé le premier 100% kids au Soler en novembre dernier. Nous souhaiterions bien sur, participer à Ida y Vuelta ». Pour rappel, le Festival Ida y Vuelta qui se tient tous les ans au mois de juin à la Casa Musicale débute par « La block party » qui réunit la crème de la crème du Hip Hop international.

tempus mattis ultricies nec luctus Donec facilisis leo.