Jean-Marc Pujol – Des voeux 2017 déclinés à l’envie

Jean-Marc Pujol, Maire de Perpignan et Président de Perpignan Métropole a ouvert le marathon des voeux. Devant plus de 2.000 personnes venues l’écouter religieusement, il a décliné les actions réalisées depuis son élection et celles à venir. Parmi les axes évoqués, la sécurité, et la volonté de faire de Perpignan « une destination » avec, entre autre, l’ouverture du musée du Grand  Rigaud ou la présentation d’un film promotionnel de la ville sous un nouvel angle. Des voeux conclus, par le concert du nouvel an par l’orchestre du conservatoire à rayonnement régional, dirigé par Daniel Tosi.


Entre « envie » et « non-envie », Jean-Marc Pujol décline ses anaphores…
…à l’instar du, désormais mémorable « Moi President » de François Hollande qui, lors du dernier débat face à Nicolas Sarkozy avait marqué des points avec cette formule. Jean-Marc Pujol à mi-mandat, fait un bilan de son action à la tête de Perpignan et de sa Métropole, même si, comme il le déclarait dans son interview du Journal de Perpignan, il n’apprécie guère ce mot  « qui marque toujours la fin d’une période ». 

Jean-Marc Pujol avait lors de l’écriture de son discours comme une envie de positif, « de ce qui nous permet d’être ce que nous sommes, de ce qui fait notre culture, que nous oublions parfois trop souvent et qui est ce qui nous fait rayonner….de Perpignan la Catalane, fière de son passé, forte de sa culture et résolument tournée vers son avenir ».

Comme une « envie », de rappeler les investissements consentis dans le cadre de la politique de la ville. « Plus de 200 millions d’euros qui vont être investis dans 4 quartiers de la ville », avec notamment, le retour de l’université en centre ville, au coeur historique de Perpignan. Un quartier qui selon Olivier Amiel, adjoint à la politique de la ville de Perpignan, cumule des difficultés hors-normes.

« Envie » toujours, de rappeler sa « première priorité qui est celle de la sécurité des personnes et des biens. Aucun développement n’est possible sans cette volonté affirmée et assumée ! » Jean-Marc Pujol a rappelé sa volonté de doubler l’effectif de la police municipale à Perpignan,  pour atteindre un effectif de 150 policiers en 2020. Le Maire a rappelé son choix « de leur donner les moyens de se défendre ». Il est revenu sur le vote du conseil municipal et l’achat d’armes automatiques qui viendront étoffer l’équipement policier. Car, rappelait-il en novembre 2015, « il faut leur donner les moyens d’assurer leur mission dans ce contexte difficile ».

Avant de laisser la place à l’orchestre de 56 musiciens accompagné par une centaine de choristes et dirigé par Daniel Tosi, l’équipe de communication a diffusé un film promotionnel de la ville de Perpignan. Une vidéo montrant la ville sous un angle nouveau et moderne. Après l’Agence de développement Économique, la ville de Perpignan semble décidé à investir dans la valorisation du territoire en montrant l’aspect positif et les dynamiques locales.

e82e02886cc59260d7fa9eb3f9dadd97\\\\\