Juillet 2017 sur les routes du département – Explosion du nombre de morts liés à l’alcool

Le Préfet des Pyrénées Orientales (PO) Philippe Vignes pointe « une accumulation de comportements irresponsables et alcooliques » et débute la conférence par une liste de 9 accidents meurtriers survenus sur les routes des PO. 9 accidents qui ont entraîné la mort de « 5 personnes et autant de blessés graves ». Un constat qui a conduit le Préfet à réunir les personnes impliquées dans la sécurité routière pour faire passer un message de fermeté à l’égard des touristes mais aussi des habitants du département, rappelant que les victimes étaient bel et bien d’ici.

La répression est aussi un élément de prévention
À quelques jours de la tenue de la Feria de Millas, l’objectif du Préfet est que chaque conducteur sache qu’il « a la quasi certitude d’être contrôlé. Une probabilité quasi certaine car nous souhaitons qu’il y ait de moins en moins de trous dans la raquette ».

Philippe Vignes rappelle : « Quand un gendarme ou un policier arrête un conducteur, c’est certes des points en moins et une amende, mais cela peut être un service rendu… Car cette infraction aurait pu se traduire par un accident aux conséquences graves ! ». Le Colonel Nauret d’enfoncer le clou : « On a peut-être sauvé la vie de celui que l’on a arrêté ! »

Les moyens considérables autant en personnel qu’en matériel
Philippe Vignes déplore « un problème sociétal de comportement bravache des conducteurs ». Le colonel de gendarmerie présent à la conférence de presse rappelait les moyens considérables alloués à la sécurité routière et l’arsenal législatif à la disposition des forces de l’ordre qui permet aujourd’hui un contrôle d’alcoolémie à chaque infraction constatée sur le terrain.

Portait robot du présumé responsable d’accident mortel dans les PO
Serge Truchot, coordinateur sécurité routière a tenu à préciser le profil type issu des statistiques d’accident dans le département. Dans les PO, le présumé responsable est à 85% un homme entre 25 et 46 ans. Dans 81% des accidents, il est originaire du département et 63% des accidents ont lieu sur le réseau des routes départementales. Enfin dans 72% des cas, les accidents mortels se produisent lors des trajets de loisirs.

Le Préfet du département prône le 0 alcool pour le conducteur
« Le plus simple c’est de ne pas boire du tout, je le dis parce qu’il y a toujours ce débat sur combien de verres, la vérité c’est que tout le monde est égal face à l’alcool et on va droit à la catastrophe ». Pour appuyer son propos, la personne des services des permis de conduire de la préfecture était présente pour rappeler les chiffres de retrait de permis liés à l’alcool au volant.

En 2017, déjà 507 suspensions liées à l’alcool ont été décidées. À titre de comparaison en 2016, il a eu 922 retraits, contre 813 en 2015. La consommation de stupéfiants est également pointée du doigt avec 55 retraits ou suspensions de permis depuis le début de l’année contre 60 en 2016, 40 en 2015.

Mme Janson a également rappelé que le permis à points avait été instauré en 1992. Un recul sur la situation qui permet de constater une baisse d’un tiers du nombre de tués sur les routes. Toutefois , depuis 2015, les chiffres de la mortalité se stabilisent voire remontent.

3 niveaux d’action pour la sécurité routière
Les campagnes de communication médias au niveau national, la prévention au niveau des collèges, lycées, centre d’apprentis et présence lors des grands événements festifs avec des stands. La dernière campagne de communication en direction des jeunes fait interagir les super héros avec Sam, « celui qui conduit et qui ne boit pas ».

310477adfbd97d860796012836736859$$$$$$$$$$$$$$$$