La rentrée scolaire de A à Z dans les Pyrénées Orientales

[Infographie] – Lundi 4 septembre, pour certains dès le vendredi premier, les sonneries vont résonner dans les écoles après deux mois de pause estivale. Une nouvelle aventure pour certains, élèves ou enseignants, qui débutent un long parcours dans l’école de Jules Ferry. La rédaction a compilé les chiffres clés de l’éducation nationale dans le département pour le primaire et fait le point sur les rythmes scolaires pour l’année 2017 – 2018.

251 écoles sur les 295 du département ont choisi la semaine de 4 jours
Depuis le 28 juin 2017, les écoles sont libres de choisir d’organiser les rythmes scolaires sur 4 jours au lieu de 4,5 jours comme l’imposait la réforme précédente. Une réforme que l’ensemble des communes devaient s’appliquer dès la rentrée 2014 sous couvert d’une compensation financière assurée par l’Etat à ces communes qui doivent investir dans l’embauche de personnels pour assurer ces Temps d’accueils Périscolaires. Une réforme que la commune de Perpignan a appliqué « contrainte et forcée » précisait Nathalie Beaufils l’élu en charge de l’éducation en annonçant l’abandon, dès le mois de juin dernier, de la semaine des 4,5 jours de cours par semaine dans toutes les écoles perpignanaises. L’élu déclarait avoir constaté « l’absentéisme, surtout dans les quartiers d’éducation prioritaire » ainsi que « la fatigue générale des enfants ». L’élu rappelle que les écoles de la ville de Perpignan « maintiennent un taux d’encadrement supérieur aux obligations réglementaires ».  

Dans les Pyrénées Orientales seules 26 communes sur 137 ont choisi de garder le rythme de 4,5 jours de classe par semaine. Dont Canet, Rivesaltes ou Saleilles.

En France, ce sont plus de 35% des écoles qui ont choisi de revenir à un rythme scolaire qui s’étale sur 4 jours hebdomadaires.

Monsieur Rouquette se voulait rassurant quant à ce changement dans les rythmes : « Les difficultés ont été anticipées au niveau des rythmes. Quant à la carte scolaire, elle avait été bien préparée, il y aura des ajustements à la marge, peut être une ouverture à Elne ».

Les chiffres clés de l’Education Nationale
6.808.900 enfants sont rentrés en primaire en 2016 dans 51.700 écoles. Le taux d’encadrement en France est de 23 enfants par classe, contre 23,7 dans le département. Selon les informations fournies par l’Education Nationale, la dépense annuelle par enfant est de 6.120 euros. Selon la Confédération Syndicale des Familles, le coût de la rentrée scolaire est en légère baisse et est estimé entre 149,76 euros pour un enfant en Cours préparatoire, montant à 193,61 à la rentrée en Cours Moyen (CM). Pour rappel, l’allocation de rentrée scolaire s’élève pour un enfant à l’école primaire à 364,09 euros, soumise à plafond de ressources.

Parole d’enseignant des Pyrénées Orientales
Nous avons questionné Marielle, enseignante à 3/4 temps pour trois classes qui vont de la maternelle à la dernière classe de primaire. Un grand écart sur les programmes et les niveaux des enfants qu’elle « aborde avec appréhension mais aussi comme un challenge. Je sais que je vais devoir composer avec tout cela et faire preuve d’une bonne organisation pour pouvoir gérer la préparation des cours, le rangement et le suivi des apprentissages des élèves. Nouvelle année, nouvelle dynamique ! « 

Le directeur académique souhaite « Bonne rentrée, bonne chance et bonne réussite » aux nouveaux professeurs des écoles
Monsieur Rouquette accueillait en cette fin de mois d’août la centaine de nouveaux professeurs des écoles tout juste qualifiés au concours. Il a prodigué quelques éléments à cette nouvelle promotion de professeurs des écoles stagiaires. « Depuis hier soir à minuit, vous êtes des révolutionnaires (stupéfaction et rires parmi les stagiaires), oui des révolutionnaires, car vous transformez la vie, vous donnez la possibilité à des enfants, parfois défavorisés de se transformer. C’est en ce sens que vous êtes des révolutionnaires. Vous devez toujours garder à cœur ce désir de transformation de la société ! ». Il a également rappelé « le rôle de personne publique que les nouveaux enseignants vont avoir vis à vis de la 25 paires d’oeils et derrière des pères et des grands pères, qui vous observeront tous les jours ». Monsieur Rouquette a voulu faire prendre conscience à ces nouveaux enseignants que les élèves allaient les prendre pour modèle : « Ils parleront comme vous, se tiendront comme vous… ». 

 

6ad98129dc7e0e27617126dc75c507f3============================