Le soutien à Macron coûte, à Brice Lafontaine, sa délégation à la Mairie de Perpignan

L’adjoint de Jean Marc Pujol, Maire Les Républicains de Perpignan, pourrait se voir retirer sa délégation aux affaires catalanes et l’indemnité en tant qu’adjoint, lors du conseil municipal.


Un sanction qui était « dans les tuyaux » depuis que Brice Lafontaine avait pris la décision de s’engager auprès d’Emmanuel Macron dès le mois de décembre 2016. Une décision que le plus jeune conseiller municipal élu sur la liste de Jean-Marc Pujol dès 2014 constate, en déclarant

« Je partirai jeudi le coeur serré mais la tête haute ». Il ajoutait sur les réseaux sociaux dès ce matin « La force des convictions est de choisir ce que l’on croit juste, dans l’intérêt général, jamais compromis par l’intérêt personnel ».

Sacha Houlié, délégué national du mouvement En Marche, venu dans le département récemment, déclarait suite à cette décision : « Quand le sectarisme de la Mairie de Perpignan s’affiche au grand jour. Se couvrant de honte, le maire n’évitera pas le renouvellement ».

Jean-Marc Pujol, qui a donné son parrainage à François Fillon, contacté par la presse locale, déclarait, devoir « préserver l’intégrité de l’équipe municipale ». Un message à tous ceux qui, dans sa majorité de droite ou du centre, seraient tentés de se mettre En Marche.

Une pensée sur “Le soutien à Macron coûte, à Brice Lafontaine, sa délégation à la Mairie de Perpignan

Commentaires fermés.

a1f833414a34fb60d9b5e158d01436e6VVVV