Législatives 2017 – Pyrénées Orientales – 3 députés En Marche et 1 Front National

Analyse et retour sur le second tour des élections législatives de 2017 sur le département des Pyrénées Orientales. Romain Grau, Louis Aliot, Laurence Gayte et Sébastien Cazenove élus députés du département.

1 ere circonscription – Romain Grau élu député La République En Marche
Romain Grau devance Alexandre Bolo, le candidat Rassemblement Bleu Marine de 3.713 voix. En reprenant les résultats du 1er tour, on note que le candidat En Marche, a gagné près de 4.000 voix. Le candidat soutenu par le Front National a réussi à mobiliser le même nombre de voix supplémentaires.

Comparé aux chiffres du second tour de la présidentielle le 7 mai dernier, 25.507 personnes avaient choisi un bulletin Emmanuel Macron (14.720 pour Grau) contre 19.828 qui avaient choisi Marine le Pen (11.007 pour Bolo). On pourra noter que seulement 25.727 équivalent à 36,25% des électeurs se sont exprimés, soit une participation historiquement basse.

Isabelle de Noëll Marchesan, la suppléante de Romain Grau réagissait à l’élection de ce dernier : « Il s’agit surtout de la reconnaissance de notre travail mais aussi du regard positif qu’a donné le Président macron sur la France. Ce message, que nous avions déjà ressenti lors de la campagne des primaires avec Alain Juppé ». Pour rappel, Isabelle de Noëll Marchesan et l’adjoint aux finances de Jean Marc Pujol avaient soutenu le Maire de Bordeaux lors des primaires de la Droite.

Alexandre Bolo, se disait quant à lui « déçu » que ce soit Romain Grau qui sorte vainqueur de l’élection. Un  adversaire qu’il qualifie de « sérieux pour les prochaines élections municipales ». Alexandre Bolo déclarait  que « l’élection à la députation lui donne une envergure supplémentaire non justifié compte tenu de son parcours et de ses affaires ». Le conseiller municipal d’opposition à la ville de Perpignan, se disait toutefois « satisfait d’avoir pu convaincre les électeurs de droite de se porter sur sa candidature ». Il appelait « les forces de droite à mieux communiquer entre elles pour réussir les prochaines échéances électorales »

2ème circonscription – Louis Aliot élu député Front National
Louis Aliot, vice président du Front National, est élu avec 452 bulletins d’avance sur la candidate Christine Espert sous l’étiquette LREM – Modem. La visite du Premier Ministre venu soutenir la candidate à quelques jours du second tour, n’aura pas suffi à inverser les forces en présence sur cette circonscription. En effet, ce territoire était le seul à avoir placé Marine Le Pen en tête du second tour des élections présidentielles à près de 52% des voix. Celui qui était jusque là député éuropéen, laissera son siège à laissera son siège à Bruxelles à la suivante sur la liste de ce scrutin. Son attaché parlementaire européen, Alexandre Bolo, le suivra à l’assemblée nationale. En effet, ce dernier était candidat à un siège au Palais Bourbon. « Je suis Louis Aliot, je bascule à l’assemblée c’est mon lot de consolation », déclarait Alexandre Bolo dans un rire.

Louis Aliot, se disait quant à lui satisfait « d’avoir pu résister à la vague En Marche ». Interrogé sur le faible écart de voix sur son adversaire, il répondait « Je ne suis pas certain que le député sortant (Fernand Siré) ait gagné en 2012 avec plus de voix d’avance ». En effet, en 2012 le seul député de droite du département avait remporté sa circonscription avec seulement 495 voix d’avance sur son adversaire de gauche. Pour rappel, Fernand Siré avait bénéficié du retrait de la candidate Front National, alors que cette dernière pouvait se maintenir. Un élément que Louis Aliot n’a eu de cesse de rappeler aux électeurs de droite et particulièrement aux 6.145 personnes qui ont voté pour le député Les Républicains au premier tour de scrutin.

3ème circonscription – Laurence Gayte élue député La République En Marche
La candidate quasi novice en politique remporte cette circonscription avec une confortable avance sur son adversaire Sandrine Dogor. 5.808 voix séparent les deux candidates. La candidate de centre droit a sans doute bénéficié de l’appel à « faire barrage à l’extrême droite lors du deuxième tour des élections législatives et à voter contre les candidats du Front National » qu’avait lancé l’ancienne secrétaire d’Etat socialiste, Ségolène Neuville. À noter, une participation très faible avec seulement 37,58 % de votes exprimés.

4ème circonscription – Sébastien Cazenove élu député La République En Marche
Sébastien Cazenove est sans doute celui qui est le parfait exemple du mouvement En Marche. Il a été le référent de la campagne présidentielle pour le mouvement créé par Emmanuel Macron. Il y a peu, il se félicitait d’avoir dépassé les 2.000 adhérents sur le département. Ce cadre territorial de la commune de Thuir de 40 ans a devancé son adversaire frontiste de 6.101 voix. Sebastien Cazenove gagne plus de 8.000 suffrages entre le 1er et le 2ème tour. Son adversaire, Stéphane Massanell, augmente lui son score entre les deux tours de 6.546 voix. Là encore, seuls 39,29 % des inscrits ont exprimé leur vote.

Revoir les résultats du premier tour. Consulter tous les résultats sur le site du Ministère de l’Intérieur.

2 pensées sur “Législatives 2017 – Pyrénées Orientales – 3 députés En Marche et 1 Front National

Commentaires fermés.

8fe22a011d2b01f05dd2a5208c251c03jjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjj