Les 7 premiers péchés capitaux des Déferlantes 2018

Les sept premiers noms des Déferlantes 2018 ont été dévoilés lors d’une conférence de presse à Argeles sur Mer. La 12ème édition de ce festival sera marquée sans nul doute par le retour des enfants terribles du HipHop français. Après des carrières solo allant de la musique au cinéma, JoeyStarr et Kool Shen remontent sur scène. Alors que les billets pour leurs concerts à l’AccorHotels Arena (Bercy) se sont écoulés en seulement 9 minutes, les organisateurs des déferlantes espèrent le même succès pour les box mises en vente pour figurer sur les listes au Père Noël. Pour les plus romantiques, c’est la poésie de Francis Cabrel qui pourrait figurer sous le sapin. Les deux artistes se produiront le même soir sur le site de Valmy. Le dimanche 8 juillet, entre « Ma Benz » et « Petite Marie », le public des déferlantes devra s’armer de bonne volonté pour traverser le pont qui sépare ces deux styles musicaux.

Suprême NTM : Le duo du rap français que l’on croyait appartenir à l’imaginaire collectif des années 90 a choisi de se reformer le temps d’une nouvelle tournée. Les deux quinquas’ sillonneront les routes de France, Les Francofolies de La Rochelle ou ODP en terre bordelaise avant de se produire à Argelès sur Mer le dimanche 8 juillet 2018. Alors oui, les fans de la première heure ont pris quelques rides et cheveux blancs et sont devenus moins rebelles, mais ce groupe, comme les marseillais d’IAM récemment en tournée, représentent une part de l’histoire musicale française, « le rap à Papa » diront d’autres. Entre défense de la banlieue, défis à l’autorité et polémiques en tout genre, les deux rappeurs ont fini par s’assagir, mais leurs chansons sont inscrites dans le patrimoine musical français. Pour JoeyStarr, « L’enjeu c’est vraiment de s’amuser » déclarait-il au journal Le Parisien à l’annonce de leur retour.

Francis Cabrel, l’indémodable artiste français aux 40 années de carrière viendra distiller sa poésie qui a accompagné des milliers de soirées au coin du feu, de déclarations d’amour ou de cœurs brisés. De « Petite Marie » à « La Corrida » ses fans en redemandent « Encore et Encore » et le paysage musical français ne se lasse pas de son accent du sud et de ses accords de guitare.

Liam Gallagher : Le cadet des Gallagher qui formait avec son frère Noel, le groupe mythique de la brit-pop dans les années 90, Oasis, est de retour en solo avec un premier album sorti en mai 2017.

Vianney : Le jeune artiste de seulement 26 ans a connu un succès fulgurant avec son premier album. Le gimmick « Tétais où ? » « Pas là » est désormais culte. L’auteur compositeur a su conquérir le public avec ses chansons qui évoquent le quotidien, de ces petits moments simples du la vie. Une véritable bouffée d’air frais apportée par le jeune et souriant chanteur à la guitare vissée.

The Stranglers : Le groupe aux 17 albums né dans les années 70 essaimera son indémodable Pop-Rock sur le parc de Valmy.

Portugal The Man : Derrière « ce patronyme étrange se dissimule une petite bande, sortie tout droit du froid Alaska, qui, une fois posée en 2004 à Portland, décida de faire bouger les corps tout en mettant un peu de soleil dans les têtes. Huit albums plus tard, le quintet a réussi son pari en ancrant dans tous les esprits l’imparable hit “Feel it still”, véritable machine à donner le sourire ». Voilà une description Made in les Déferlantes qui donne envie de découvrir ce groupe le samedi 7 juillet.

The Prodigy : « Des beats qui s’enchaînent, violents, furieux, mécaniques implacables destinées à faire tourner les têtes et bouger les corps, des guitares saturées qui viennent heurter les consciences et enflammer les sens, The Prodigy a toujours réussi l’improbable mix, celui d’une techno underground, d’une électro-indus sans concession, d’un rock incendiaire et d’une théâtralité venue tout droit de la scène punk »

4085e8e7bb14cf132aaf22dbbcd0d0e0YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY