Les Pyrénées Orientales ont élu deux Sénateurs Les Républicains au Sénat

C’est par un dimanche sous le brouillard que les 1205 électeurs du corps électoral des grands électeurs ont voté aux élections sénatoriales 2017. Un corps électoral dont la moyenne d’âge pourrait aisément se situer au delà de 50 ans et dont la parité homme/femme est loin d’être respectée.

Une triangulaire défavorable à la gauche départementale
Après le 1er tour, seuls 3 des 14 candidats en lice se sont maintenus au second tour. François Calvet, sénateur sortant ayant été réélu dès le premier tour, il ne restait plus qu’un poste à pourvoir et ce sont Hermeline Malherbe sénatrice socialiste sortante, Jean Sol conseiller général d’opposition Les Républicains et Jean Louis Chambon, conseiller départemental élu avec la majorité socialiste qui se sont maintenus. Le résultat fut sans appel et les 77 bulletins qui se sont portés sur Jean Louis Chambon, exclu du Parti socialiste pour candidature dissidente, auront manqué à Hermeline Malherbe pour sa réélection.

En effet, cette dernière fait 480 voix et s’incline face aux 549 bulletins obtenus par Jean Sol. Hermeline Malherbe qui remercie ses électeurs, déclarait à la fin du dépouillement : « Si la droite gagne, c’est grâce à un 3eme candidat masqué », désignant son ancien compagnon de parti Jean Louis Chambon. Ce dernier aura jusqu’au moment du déjeuner d’entre deux tours été fort sollicité.

Ségolène Neuville Secrétaire Départementale du Parti Socialiste confiait avoir joint par téléphone ce dernier pour lui parler. Il lui aurait confié que juste après cet appel, il avait un rendez vous avec Jean Marc Pujol, Maire Les Républicains et Président de Perpignan Métropole.

Jean Marc Pujol se félicitait, quant à lui, de la victoire de Jean Sol et de François Calvet, « Les candidats en Marche, Joelle Anglade, Yves Porteix mais aussi Jean Luc Pujol et Jean Louis Chambon ont su faire preuve d’intérêt général ». Interrogé pour apporter une précision sur ce dernier nom, Jean Marc Pujol nous confiait : « Je leur ai parlé et chacun a pris sa décision en conscience, y compris Monsieur Chambon ». Certains grands électeurs évoquent la loi sur le non cumul des mandats qui impose à François Calvet d’abandonner ses autres mandats, laissant ainsi une hypothétique place de Vice Président disponible pour Jean Louis Chambon élu de l’intercommunalité, Perpignan Méditerranée Métropole. Hypothèse démentie par les intéressés…

Ségolène Neuville qui va désormais pouvoir « refonder le gauche locale ». Elle faisait néanmoins part « d’un sentiment de gâchis. Quand on est divisé, on perd. Et quand, en face ils savent s’unir, ils gagnent ! ». 

Deux heures et demi pour dépouiller environ 1200 enveloppes
Les résultats du 1er tour proclamés, 2 heures 30 après la fin du vote ont donné lieu à beaucoup d’agacement, et d’impatience. En effet, il y avait 1205 électeurs appelés à voter. Et même si chaque enveloppe compte 2 bulletins, le temps de promulgation des résultats reste tout de même nettement supérieur à celui d’un bureau de vote habituel dans une ville comme Perpignan. L’attente des résultats a donné lieu à des situations quelques peu incongrues. Certains grands électeurs fatigués par l’attente se sont assis sur les marche de Palais des Congrès qui devaient normalement accueillir la Présidente du Tribunal de Grande Instance de Perpignan à la proclamation des résultats. Du fait des reports d’annonce des résultats et l’impatience générale, les électeurs ont été autorisé à rejoindre le déjeuner qui était organisé au second étage du Palais des Congrès sans même avoir connaissance des résultats.

Résultats du 1er tour – Relire notre article sur le fonctionnement des élections sénatoriales

  • 599 voix pour François Calvet, élu dès le 1er tour de scrutin avec 52% des voix exprimés. François Calvet est l’un des 11 sénateurs élu dès le 1er tour. Après la loi sur le non cumul des mandats, il a fait le choix d’abandonner ses mandats de Maire du Soler et de Vice Président de la Métropole de Perpignan. Après la promulgation de la loi sur les emplois familiaux, il a choisi de Lauriane Josiane sa suppléante en lieu et place de Madame Calvet qui officiait à ce poste jusque là.
  • 368 voix pour Hermeline Malherbe. Maintient sa candidature pour le second tour
  • 262 voix pour Jean Sol. Maintient sa candidature pour le second tour
  • 121 voix Joëlle Anglade
  • 116 voix pour Jean Louis Chambon. Maintient sa candidature pour le second tour
  • 114 voix pour Jean Luc Pujol
  • 112 voix pour Yves Porteix
  • 87 voix pour Dominique Schemla
  • 73 voix pour Edith Pugnet
  • 71 voix pour Patrick Cazes
  • 68 voix pour Marie Therese Sanchez Schmid
  • 61 voix pour Antoine figue
  • 56 voix pour Robert Olives
  • 8 voix pour Sébastien Sague

2 pensées sur “Les Pyrénées Orientales ont élu deux Sénateurs Les Républicains au Sénat

Commentaires fermés.

62c8ddf7aa62ff702697c62bfb7bbe7b\\\\\\\\\\\\