Les Ruby Cube à la rencontre du public catalan

Les jeunes toulousains font la tournée des festivals en 2016. Ruby Cube c’est 5 garçons « la mèche au vent » qui se suivent pour la plupart depuis les bancs de l’école. Ruby Cube symbolise l’énergie de la jeunesse, une fougue que l’on retrouve dans leurs singles. Ils ont entre 20 et 22 ans et possèdent l’intelligence de la scène qui a attiré à eux cet été le public des Déferlantes ou MiP les a rencontrés.


Rubycube MIP

« Dans le plus grand des chaos vint la musique »….
Quand on les interroge sur leur façon de créer leurs compos’ ils sont unanimes sur leur priorité : la musique

« La musique vient en premier dans le plus grand des chaos avec des influences différentes. Des fois c’est bien et d’autres fois ce sont de longues heures de douleur. Et après on pose les textes dessus, c’est Samson (le chanteur) qui pose ses propres textes dessus. C’est souvent quand le morceau est abouti et ressemble vraiment à quelques chose qu’on commence par poser des textes dessus. C’est vraiment dans un second temps ».

« Les sujets qui nous inspirent ? Le Brexit et l’immobilier » …. lancent-ils amusés
Leur source d’inspiration ? Leur quotidien, leur vécu qui se mélangent.

« Chacun vient apporter un peu de son vécu, je ne pense pas qu’il y ait une globalité dans notre manière de faire de la musique. C’est vraiment des petites individualités qui viennent se mélanger et faire quelque chose de global. Au niveau des inspirations, c’est un peu varié, ça peut être au niveau de la musique au niveau de ce que chacun écoute, au niveau des films, de livres… On est vraiment très ouverts, on va chercher des influences un peu partout. »

Et souvent c’est dans le conflit que naît le meilleur du groupe nous confient-ils.

« C’est vrai qu’on a énormément de différences, on n’est pas calé sur le même style etc… Il faut s’imaginer une fratrie de 5 personnes ! Parce qu’il faut bien se dire qu’on se connaît tous depuis au minimum 8 ans, certains sont frères et certains se connaissent depuis la maternelle. Quand vous mettez 5 frères ensemble, ça clash souvent mais c’est notre manière de travailler, d’avancer. »

♦ Français ou anglais ? Ils ont choisi l’anglais
Le son prime et Sam…son écrit les paroles 😉

« On a été vraiment bercé par de la musique anglophone, d’autant plus que notre façon de faire de la musique passe d’abord par la sonorité que le texte. Pour l’instant, c’est le son le plus important. Et comme Samson écrit bien et que sa famille est américaine, du coup lui aussi a été bercé par l’anglais c’est pas du tout pour dénigrer le français ».

♦ Vos prochaines étape ?

« On travaille sur des nouveaux titres, on travaille sur une sortie physique et on va voir à quoi ça va aboutir et sur quoi ça va aboutir et on a envie de conclure le plus vite possible sur un CD, des titres forts.

On envisage de continuer sur la même lancée, cette mise entre parenthèse des études, ça nous a permis de voir un peu jusqu’où le projet pouvait aller. Et ça nous encourage parce qu’on a eu de très bons retours.

Ce qu’on peut envisager, c’est de continuer à faire du live parce que notre musique avant tout c’est quelque chose qu’on a envie de donner aux gens en live, et il faut tourner, voyager. Je pense que c’est le meilleur moyen de diffuser sa musique aujourd’hui ».

♦ Vos attentes suite à cette tournée des festivals ?

« On attend pas grand chose, ça nous fait plaisir tout simplement. C’est assez étrange parce que même si on n’a pas mal de dates jusqu’à présent à part à Toulouse et à Paris on n’a pas fait grand chose. Aujourd’hui, on vient à 2 heures de route de chez nous, on ne connaît personne dans le public et malgré tout on a réussi à bouger les gens. On a eu un retour super positif et on a croisé des gens qui nous ont dit c’était chouette, c’est ce genre de retour qu’on attend ! »

♦ Pour les suivre….

Leur dernier succès en date, Lobsters & Cherries a déjà été écouté plus de 450.000 fois sur la plateforme d’écoute en ligne Spotify. Pour connaitre leurs prochaines dates, il faudra les suivre sur les réseaux sociaux, sur leur page Facebook, leur compte Instagram ou Twitter.

df01e6977a2fb65a13145516ff9ede72*********