Macron accélère sa Marche et recrute en vue des prochaines législatives

Emmanuel Macron confirme qu’il présentera 577 candidats aux prochaines législatives. Les prétendants sont invités à compléter un formulaire en ligne avant le 29 janvier. Date qui coïncide avec le second tour des primaires de la gauche. L’ancien ministre a également à nouveau confirmé qu’il n’y aurait pas d’accord avec le Parti Socialiste. Contacté par téléphone un des responsables de En Marche 66 indique que « les 4 circonscriptions des Pyrénées auront un candidat et qu’il leur appartient de faire la démarche de compléter le formulaire en ligne, avant la date butoir du 29 janvier ».


L’ancien Ministre de François Hollande, fait un appel à candidature afin que le mouvement, qu’il a lui même créé, présente 577 candidats aux prochaines élections législatives. Le candidat indique que tous ceux qui souhaitent « le rejoindre peuvent à compter de ce jour s’inscrire en ligne« . Les désignations se feront sur cinq critères : Le Renouvellement : Le candidat souhaite que ces élections puissent faire émerger des personnalités nouvelles. « Plus de la moitié de nos candidats doivent incarner ce renouvellement ». La Parité réelle, il met en avant sa volonté de « respecter une parité stricte y compris sur certaines circonscriptions favorables ». La Probité, aucun des candidats En Marche ne pourra avoir de casier judiciaire. La pluralité politique rappelant ainsi son positionnement politique central et faisant clairement un appel à tous ceux de droite, ou de gauche « pour dépasser les clivages et les jeux d’appareil » et enfin, L’efficacité et la clarté, chaque candidat se verra proposé une sorte de charte qui s’empêchant d’exprimer un désaccord avec le coeur du programme, sous-tendant que l’ensemble des candidats aussi divers pourront avoir des divergences sur de nombreux sujets et que ces sujets sont débattus aujourd’hui « dans les débats au sein du mouvement » et « demain elles s’exprimeront au Parlement ». 

Pour finir de manière plus traditionnelle, il indique qu’une commission nationale chargée des investitures sera constituée tout en précisant sa composition dans le détail. Lors de nombreuses réunions, il avait également déclaré qu’en tant que Président d’En Marche, il validerait « personnellement » l’ensemble des candidats.

8798e4db94b3b38d74331c6929e3ca54RRRRRRRRRRRRRR