Malgré la poursuite des investigations sur « l’affaire » Fillon, Maïté Sanchez Schmid déclarait : « La campagne continue »

Après la diffusion du communiqué de presse du Parquet Financier qui a décidé de « ne pas classer l’affaire » et de « poursuivre les investigations » dans l’affaire Fillon, Maïté Sanchez Schmid, soutien indéfectible du candidat, analysait cette communication « inédite du parquet selon les analystes » : Cette méthode est « pernicieuse et cela semble être fait dans l’unique but d’alimenter le doute ». À la tête du comité de soutien du candidat François Fillon, elle poursuit inlassablement son travail de terrain, préparant la prochaine réunion aux côtés de la société civile. Elle espère également un déplacement prochain de son candidat. Jean-Marc Pujol semble, quant à lui, plus discret dans son soutien, « pour des raisons d’agenda » indiquent certains.


Le Parquet Financier poursuit l’enquête
Le Parquet National de Paris, qui a ouvert dès le 25 janvier 2017, une enquête préliminaire « concernant des faits qui pourraient être qualifiés de détournement de fonds publics et abus de biens sociaux… » a diffusé hier un communiqué de presse :

« En tant qu’autorité de poursuite, il est de mon devoir d’affirmer que les nombreux éléments déjà recueillis ne permettent pas d’envisager, en l’état, un classement sans suite de la procédure. Les investigations vont se poursuivre dans le plus strict respect des règles qui gouvernent le code de procédure pénale »

François Fillon s’en remet « au jugement du suffrage universel »
Monsieur Fillon a immédiatement réagi sur les réseaux sociaux : « Il n y a rien de nouveau, ni poursuite, ni mise en examen. Je m’en remets donc désormais au seul jugement du suffrage universel ». Une déclaration qui laisserait entendre qu’il ne renoncerait pas à sa candidature même en cas de mise en examen.

2e5cfc12f39bdd40922d21b940340e12uuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu