Mars, le mois des Bars à chats à Perpignan

Au 5 rue des cadreurs, dans le coeur de ville de Perpignan, c’est « Le Bar à chat de Perpignan » qui a ouvert ses portes le premier. Nino, Noah, Neige, Ed’ et la belle Icy semblaient impatients à l’idée d’ouvrir la porte de leur repaire aux amateurs de félin, nous indiquait Benoît, un des porteurs du projet. Le second établissement au concept basé sur la ronronthérapie, Les Arestochats ouvrira, quant à lui, dès le 27 mars, au 8 bis rue Gustave Flaubert. Chez Florence, ce seront 6 chats qui accueilleront les félinophiles des Pyrénées Orientales.

Le Bar à chats – 5 Rue des cardeurs, Perpignan
Benoît et Marina reçoivent dans un salon cosy de 35 M2, où « l’objectif est que les clients puissent avoir une réelle proximité avec nos chats » précise Benoît. Un cadre zen dans lequel les chats viennent volontiers à la rencontre des clients. Pour l’avoir testé, Icy est peut-être la plus curieuse, la plus intrépide des 6 chats, Ed’ restant plus à distance le temps pour lui de s’acclimater aux personnes. Noah et Neige, les deux Maine Coon semblent être les seigneurs des lieux. Une race qui se caractérise par sa grande taille et sa sociabilité avec l’humain. Et effectivement, frère et sœur se laissent volontiers caresser durant leur sieste. Le salon de thé est ouvert du Mardi au Samedi de 10h à 19h, et le Dimanche pour bruncher sur réservation. Benoît tient à nous rassurer, les chats ne restent pas seuls et particulier le week-end. Marina, également très soucieuse du bien-être des animaux, est celle qui sera dans l’établissement au quotidien : « Ici nous sommes chez eux, c’est à nous de nous adapter à leur rythme de vie et à leur désir de contact ». Benoit et Marina souhaitent également apporter leur contribution à la protection des chats du département. « Nous sommes partenaires avec « L’arche de Sophie de Pollestres » Il est possible que des chats de l’association puissent rencontrer leur nouveau compagnon de vie au Bar à chats de Perpignan, indique Benoît.

Les Arestochats – 8 bis rue Gustave Flaubert, Perpignan
Dans ce second repaire de chats, Florence annonce un salon de thé. Au menu macarons, gâteaux maison, mais aussi un restaurant avec des produits locaux et de saison. Lors de notre premier article annonçant l’arrivée de ce nouveau concept de bar à Perpignan, Florence dévoilait sa passion. Une passion qui « dépasse parfois l’entendement » confiait avec humour  son mari.  Florence présentait ses 6 chats, « nos amours, élevés ensemble, le même âge à quelques jours près, fusionnels, inséparables ». Elle tenait à préciser : « Ils auront de très grands espaces de vie et de repos et accepteront, peut-être, si vous savez les approcher avec tact, que vous les courtisiez un peu ». À terme, les Arestochats pourraient servir de lieu de rencontre entre chats en recherche d’une famille et adoptant, un projet qui reste à définir. Pour le nom de ces 6 boules de poils, Walter et Florence se sont imposés un challenge, celui de baptiser leur pensionnaire de nom débutant par la lettre N, celle correspondant au pedigree de 2017. Ainsi  Nala, Neige, Nude, Nougatine, Neko, et Norton accueilleront dans leur antre dès le 27 mars 2018.

♦ Le bar à chats – subtil mélange entre bien-être de l’animal et plaisir de la clientèle
Le premier bar à chats est né à Osaka en 2004, le succès au Japon étant en partie lié aux difficultés qu’ont les japonais à posséder un animal chez eux. Depuis 2004, le Japon compte plus d’une centaine de bar à chats dont le célèbre Calico Bar et ses 53 boules de poilsÀ la suite de cet engouement, le Japon s’est, depuis 2012, doté d’une nouvelle législation plus protectrice des animaux, instaurant notamment une sorte de « couvre feu » pour les chats, moment où les animaux ne sont plus en contact avec la clientèle. La France n’a, quant à elle, pas de loi spécifique mais applique la réglementation en terme d’hygiène des établissements recevant du public et faisant commerce de produits alimentaires.

Toutefois pour le bien-être des chats, plusieurs règles sont de rigueur dans les bars à chats

Règle numéro 1 – « On ne force pas un chat à se faire caresser »

Règle numéro 2 – « On ne porte pas les chats »

Règle numéro 3 – « On ne réveille pas un chat qui dort »

suscipit adipiscing libero. elementum elit. Donec mi, risus