Minute de recueillement et hommage aux victimes de l’attentat terroriste de Trèbes

Le conseil départemental ouvrait sa session du mois de mars par une minute de silence, il est fort probable que le conseil municipal qui se tiend le mercredi 28 mars en fera de même.

Hermeline Malherbe déclarait : « nos premières pensées vont bien sûr aux victimes de cet acte odieux et lâche. À leurs familles, à leurs proches. Nous pensons également aux blessés et à tous ceux qui ont dû faire face à cet acte barbare ». La Présidente du conseil départemental rendait également hommage « à la mémoire du Lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, qui n’a pas hésité un seul instant à sacrifier sa vie pour sauver celles d’otages ». Un drame qui rappelle le « risque permanent que le fanatisme fait peser ». Hermeline Malherbe rappelait que « malgré la douleur, l’indignation, la sidération, la colère », il ne fallait pas tomber dans la « tentation de la haine »… « piège que veulent nous tendre les terroristes ».

Jean Marc Pujol, Maire de Perpignan et président de la Communauté Urbaine Perpignan Méditerranée, choisissait quant à lui de rendre hommage via son blog  Déclinant l’identité, l’âge et l’activité de chacune des 4 personnes décédées des suites de la rencontre avec « le tueur Radouane Lakdim dans son épopée macabre, de Carcassonne à Trèbes, dans le département de l’Aude ». Jean Marc Pujol rappelait l’hommage de la nation au héros de Trèbes, Arnaud Beltrame, rendu le 28 mars à l’hôtel des Invalides de Paris. Le Maire de Perpignan évoquait « les témoignages les plus émouvants » se succèdant « dans l’entourage des victimes ». « La noblesse des mots, la force de les dire, de les écrire, le courage de résister, de raconter, la décence et la retenue, ce sont là autant de faits, de gestes et de sentiments, dans la bouche et les yeux de tous ces proches, qui forcent le respect ». Jean Marc Pujol d’insister sur « l’ode à la Vie, portée tel un hymne, par la mère du héros de Trèbes, un message d’une sagesse inouïe ». Un message qui appelle « à ne pas avoir peur, à continuer de vivre, d’apprécier les choses, à aimer la vie ».

 

at Aliquam diam risus. mi, consequat. felis massa