Mister Balckstone se métamorphose en Pierre dans la comédie musicale Jésus de Pascal Obispo

Nous l’avions découvert et interviewé lors de sa première partie des Ten Years After en novembre 2016 et nous le retrouvons à l’affiche de « Jésus » la fresque musicale qui retrace les trois dernières années de la vie de Jésus de Nazareth. « Un homme qui a bouleversé le visage de l’humanité » rappelait Christophe Barratier metteur en scène de la comédie musicale qui sera sur la scène du Palais des Sports de Paris à partir du 17 octobre, en tournée à travers la France dès janvier 2018. L’album est disponible dans les bacs et sur les plateformes d’écoute depuis juin 2017.

Olivier déclarait à propos de cette nouvelle aventure : « J’avais un peu peur quand même, d’être pris et de ne pas être pris aussi. Tu t’attaques à quelque chose de très gros. Est ce que ce n’est pas un peu gros pour moi ? Sachant que je n’en ai jamais fait, que je n’en ai même jamais rêvé. Donc j’avais l’appréhension de plaire à Christophe Barratier ou Pascal Obispo et c’est ce qu’il s’est passé ».

La voix chaude et profonde de Mister Blackstone a donc su convaincre Christophe Barratier et Pascal Obispo, respectivement à la mise en scène et en musique de cette comédie musicale. Pour rappel, le metteur en scène fut également réalisateur des « Choristes », son premier long métrage qui fit 9 millions d’entrées en France et fut nominé dans deux catégories par la prestigieuse « Oscar Academy Awards ».

Olivier incarne Pierre
« Aîné de sa famille, pêcheur de métier, Pierre est un homme d’action courageux, batailleur, un meneur sur qui chacun peut compter. Jésus ne s’y trompe pas. Le plus robuste des apôtres sera leur protecteur. Animé par un enthousiasme débordant (il a été parmi les premiers à se ranger aux côtés de Jésus), Pierre assure sans cesse de son dévouement sans faille. Il est prêt à tout pour son maître, même à prendre le glaive. Mais dans les faits, que peut le bras d’un seul homme contre les puissants ennemis de Jésus ? Rien n’a préparé Pierre à la douloureuse épreuve qui l’attend ».

Le rôle de Jésus de Nazareth est incarné par Mike Massy
La production a détaillé le parcours déjà bien fourni de la star libanaise : « Mike Massy est auteur, compositeur, chanteur, comédien et producteur musical libanais. Déjà vedette au Liban comme au Moyen-Orient, il s’est produit dans les salles les plus prestigieuses du monde, depuis le Moyen-Orient, en passant par l’Europe et jusqu’à Broadway. Il est également le fondateur de « Voice Matters Workshop ». Son registre artistique comporte plus de 6 albums, plusieurs vidéos clips, de multiples spectacles musicaux, des séries télévisées, des courts-métrages et des pièces de théâtre. Mike Massy détient le prix du Murex D’Or, la récompense la plus prestigieuse du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, l’équivalent des « Victoires de la musique » en France, pour son album « Ya Zaman » ».

Judas et Marie – 2 anciens de « The Voice »
Alors qu’Olivier Blackstone nous confiait avoir été approché par la production de The Voice, on constate que l’émission se confirme être un bon tremplin. En effet, deux des personnage principaux de la saga musicale sont joués par d’anciens candidats de l’émission à succès de TF1. Anne Sila, dont certains se souviendront à son look capillaire rasé version Sinéad O’Connor, avait marqué par son interprétation puissante. Dans la PagnyTeam, elle s’était inclinée en finale face à Lilian Renaud de l’équipe de Zazie. Anne Sila prêtera ses traits à Marie, mère de Jésus. La saison 5 de The Voice avait mis en lumière la discrétion et la sensibilité de Clément Verzi. Il était également arrivé en finale dans l’équipe de Zazie, c’était à l’inverse Slimane, coaché par Florent Pagny, qui remporta The Voice en 2016. Clément Verzi interprète le rôle très complexe de Judas.

La genèse du projet
Christophe Barratier se souvient de sa première rencontre avec le compositeur : « Je l’ai vu arriver avec un grand livre devant lui, avec une icône je crois, et puis je voyais 5 lettres à l’envers … Alors dans ce cas là, on essaie de regarder … Et je vois Jésus, alors je me suis dit : ça y est là il est fou ! Et puis au fur et à mesure, je découvrais le décor … je voyais autour de lui quantité de livres sur le sujet. Donc il y a une sincérité ! ».
Pascal Obispo qui s’était déjà essayé avec brio à la comédie musicale « Les dix commandements » en partenariat avec Elie Chouraki, confiait avoir l’idée de mettre en musique la vie de Jésus depuis presque 50 ans.

« Le fait de parler de Jésus me ramène à mon enfance. Ça me ramène à Bordeaux, au catéchisme, avec mon abbé Texier, qui m’a baptisé, qui a marié ma mère, ma tante, qui m’a fait passer ma première communion. Ça me ramène à tout une période qui est assez pure assez innocente. J’ai l’impression qu’avec l’âge (52 ans), j’ai eu envie de retrouver cet état en fait »

*Images tirées des vidéos de la comédie musicale Jésus

8f5705ad82efda6c8a0bdbb5f5c38c51iiiiiiiiiiiii