Musée Hyacinthe Rigaud – Le retour de Raoul Dufy

Du 23 juin au 4 novembre se tiendra la deuxième exposition événement du nouveau Musée Rigaud de Perpignan. La presse a été conviée aux premiers accrochages des oeuvres à l’étage réservé aux expositions temporaires. Lors de cette visite, Michel Pinell, adjoint à la culture de la ville a dévoilé le thème de la 3ème exposition temporaire. L’exposition de 2019 sera consacrée au regard croisé de Maillol et Rodin, un angle inédit qui réunira pour la prochaine fois le travail des deux sculpteurs.

♦ « Événement culturel de portée nationale et toujours en lien avec l’histoire de Perpignan »

C’est la ligne de conduite que Jean-Marc Pujol, Maire de Perpignan, a donné à Claire Muchir conservatrice du musée, et à Michel Pinell. Pour la deuxième exposition temporaire après celle de Picasso, le Musée Rigaud a choisi de mettre en lumière les années perpignanaises de l’impressionniste, réfugié à Ceret au début de la seconde guerre mondiale. Le Docteur Pierre Nicolau entreprend de soigner la polyarthrite invalidante dont souffre Raoul Dufy depuis les années 30. Une relation amicale s’installe entre les deux hommes, Pierre Nicolau hébergera même le peintre à son domicile.

♦ La décennie perpignanaise de Raoul Dufy

De 1940 à 1950, Raoul Dufy développe dans la capitale catalane un vaste réseau d’amitiés rendant son travail particulièrement prolifique.

Christian Briend, commissaire de l’exposition a choisi de créer une scénographie thématique mais aussi liée aux différents ateliers qu’a occupé l’artiste. Une scénographie qui révèle l’intimité de l’artiste.

  • Les amitiés perpignanaises. Raoul Dufy est d’abord pris en charge dans la clinique du Docteur Nicolau. Les deux hommes tissent des liens d’amitié sincère. Le médecin l’hébergera pour six mois au sein de sa propre famille. Une période durant laquelle l’artiste réalise de nombreux portraits des Nicolau mais aussi de leurs quatre enfants.
  • Les ateliers du peintre – Le premier atelier de l’artiste se situe au 19 rue Jeanne-d’Arc à proximité de la promenade des Platanes. Selon le commissaire de l’exposition, les toiles réalisées dans cet atelier sont « baignées d’une chaude lumière orangée… Elles constituent de savantes mises en scènes de l’environnement immédiat de l’artiste ». L’artiste s’installe en 1946 au 2 rue de l’Ange. Trois grandes fenêtres de l’atelier s’ouvrent sur la Place Arago. Un point de vue qui lui permet d’observer les nombreuses festivités et concerts de la place.
  • Christian Briend a également choisi de regrouper les toiles de Raoul Dufy selon plusieurs thèmes dont celui des fleurs. En effet, c’est durant son séjour chez les Nicolau qu’il croque les bouquets de fleurs qu’Yvonne Nicolau dispose pour décorer la belle demeure. Il peint également des fleurs sauvages lors de ses deux séjours à Vernet-les-Bains.
  • Raoul Dufy représentera également les musiciens et notamment les orchestres de plein air qu’il observe à travers les fenêtres de son atelier.
  • C’est alors que la seconde guerre mondiale éclate et que tous les musées ferment leurs portes. Raoul Dufy choisit de revisiter les grandes oeuvres des maîtres de l’époque d’après les reproductions. Il réinterpréte entre autres La naissance de Venus de Boticelli, Les vieillards du Tintoret ou le Bal du moulin de la Galette d’Auguste Renoir.
  • Enfin, les deux dernières salles réservées à l’exposition 2018 du musée Rigaud sont consacrées aux arts décoratifs, céramiques ou tapisseries mais également « les escapades » de Raoul Dufy à travers le département, Collioure, Céret ou Amélie-les-Bains.

♦ Les années perpignanaises de Raoul Dufy en chiffres

104 oeuvres exposées, dont peintures, dessins, céramiques, tapisseries, ouvrages, photographies et documents. Plus de 80 oeuvres exposées ont été réalisées durant le séjour catalan de Raoul Dufy. Les oeuvres exposées ont été prêtées par 26 musées ou galeries. Certaines oeuvrent proviennent également de la collection privé de la famille du docteur Nicolau.

elit. Aenean tristique Aliquam odio elit. dapibus mattis leo.