Perpignan – Départ imminent pour Madrid du train de la French Tech

Pour sa deuxième édition, le train de la French Tech embarque au départ du Centre del Món des startups, investisseurs et institutionnels. Objectif du voyage pour les 26 startups, dont 6 des Pyrénées-Orientales : convaincre Business Angels, banquiers et institutions, de croire en leur projet. Départ jeudi 14 juin à 12h13, à partir de 11 heures rendez-vous est pris dans le hall de la Gare TGV de Perpignan.

♦ Ir Oui Come, une des 5 startup à « pitcher » dans le train 

Aurélie Bello Dargent, fondatrice de Ir Oui Come est l’une des 5 startups sélectionnées pour « pitcher » à bord du train de la French Tech.  La passionnée de voyage a immédiatement adhéré à ce concept « un peu décalé ». Pitcher en 2 minutes son projet debout, dans « des conditions qui sortent de l’ordinaire. Dans un train qui roule, sinon c’est pas drôle, avec du passage, voire des annonces, un challenge original et plutôt sympa » selon la créatrice de la plateforme de E-tourisme spécialisée dans la Région Catalane. Evidement, pour Aurélie c’est aussi l’occasion de créer ou développer son réseau professionnel, « d’échanger, de rencontrer de nouvelles personnes, et pourquoi pas de futurs partenaires ou de futurs investisseurs ». La jeune femme de 35 ans espère également donner de la visibilité à son entreprise. Elle qualifie l’initiative de « vecteur de synergies, qui traverse la Catalogne ». « Un peu comme s’il avait été créé pour Ir Oui Come » conclut-elle dans avec sourire.

Bass Me, le gagnant du startup weekend Perpignan 2017 présentera également son innovation. Un objet connecté qui permet de ressentir le son, via un émetteur posé sur la poitrine, grâce aux fréquences émises. « L’accessoire qui donne vie au son » selon Alban Duroy son créateur. La plateforme urbaine de livraison de petits colis Coursicab basée à Perpignan sera également du voyage. Sans oublier POUSSE POUSSE , dont l’objectif pour Grégoire, Louis et Romain est « d’éveiller la main verte qui sommeille en chacun de nous ». Pari que ces trois amis souhaitent réaliser grâce à leur box Pousse Pousse adressée tous les mois et qui contient « tout un univers pour apprendre à jardiner, comprendre les végétaux et mettre toutes les chances de son côté pour les savourer à point ». Philippe Font, le spécialiste de la réalité augmentée dans le département, pitchera également dans le train de la French tech, découvrir ICM-Soft. Pour finir, Hubert Fisselier développeur de talent, présentera son expertise en chatbots, et autres robots conversationnels dont l’intelligence artificielle équipe les enceintes connectées qui investissent chaque jour d’avantage notre quotidien. Retrouvez HF-Innovation sur son site.

♦ Patxi, le doudou connecté premier lauréat du train de la French Tech 2017

Nous avons pris des nouvelles de Julien Martin à la tête d’Odesy et « papa » de Patxi ce petit objet qui permet aux doudous de ne jamais se perdre. Julien avait participé en 2017 à la première édition du train de la French Tech. Après avoir bouclé son financement participatif en 2017, le jeune entrepreneur est parvenu à intégrer le magasin spécialisé dans l’enfance Orchestra.

Il se souvient avec plaisir de son voyage à bord du train de French Tech 2017 : « L’ensemble du réseau entrepreneurial perpignanais était présent, mais aussi celui de Barcelone et Madrid (via les communautés French Tech). Les institutions bancaires et accompagnatrices étaient aussi du voyage. Du coup, une jeune entreprise peut y trouver tout ce dont elle a besoin pour se lancer dans les meilleures conditions ». 

Perpignan bientôt labellisée French Tech ?

Le résultat de la forte mobilisation de l’agence de développement économique, Pyrénées Méditerranée Invest, Paul Costaseca de Flipr et Julien Gauthier de ISeeU portera-t-il ses fruits ? Laurent Gauze à la tête de l’agence, nous indiquait que le résultat serait connu en fin d’année 2018. Ce dernier confiait avoir beaucoup oeuvré dans ce sens et notamment auprès du secrétaire d’état chargé du numérique Mounir Mhajoubi.

Pour rappel la marque French Tech est une marque collective et ouverte pour désigner et valoriser l’écosystème des startups françaises basées en France et à l’étranger. Parmi les enjeux du train de la French tech : « Créer un maillage territorial transfrontalier dynamique et compétitif à l’échelle européenne ». Mais aussi « d’œuvrer à l’obtention du label « French Tech 2018 » pour le territoire de Perpignan et son écosystème ».

♦ La composition du train de la French Tech 2018

Cette année, la French Tech de Montpellier, Aix-Marseille et Toulouse font partie du voyage. Avec les catalans, ils seront rejoint par la délégation de Gérone. À Barcelone, tous les participants rejoindront pour le déjeuner la French Tech Barcelone avant de rembarquer dans le train destination finale, Madrid pour les pitch des entreprises madrilènes, remise des prix et soirée de networking.

et, Aliquam efficitur. porta. ipsum felis leo Sed facilisis