Perpignan – Fin des chats en liberté ?

Pour lutter contre la prolifération des chats errants et des nuisances induites par une population non contrôlée Jean Marc Pujol et la conseillère municipale déléguée à la Santé prennent un arrêté instaurant un statut spécifique dit du « Chat libre ». En clair les chats errants ou sans propriétaire identifiés pourront être capturés par des associations de protection animale ou par la fourrière afin de stérilisation, puis relâchés à l’endroit de leur capture. Le communiqué de presse de la Mairie fait un appel aux associations qui devront demander une autorisation municipale pour toute intervention sur le domaine public.


♦ Statut du « Chat libre » déjà en place dans de nombreuses communes avec des résultats probants
Compte tenu du coût de la stérilisation (entre 70 et 80 euros par individu) les communes qui appliquent cette mesure, se disent satisfaites en raison des résultats probants notamment avec la diminution des bagarres et des nuisances liées aux contaminations de maladies par rapport sexuel. Cette méthode de régulation de la population féline est bien moins coûteuse que d’anciennes méthodes qui consistaient en euthanasies massives.

Un couple de chats peut donner théoriquement en 5 ans, 15 552 descendants
Il est vrai que les chats sont prolixes mais si l’on en croit les études menées sur les diverses méthodes de régulation, il serait préférable de procéder à la stérilisation plutôt qu’à l’euthanasie. En effet les chats errants ont aussi une fonction sanitaire en chassant et contenant les populations de rats, souris et si les autorités parviennent à réguler leur population cela est préférable à une éradication totale.

Une pensée sur “Perpignan – Fin des chats en liberté ?

Commentaires fermés.

b62ed85f78c78cac482cba83ce057523ooooooooooooooooooooooooooooooo