Pluie de rousquilles et de coup de « fuets » pour la 3ème « Nit de la com’ d’aquí »

La désormais traditionnelle « Nit de la com’ d’acquí » organisée par le club de la presse se tenait dans le magnifique cadre de la chapelle de Juhegues, Torreilles. Communicants et journalistes ont voté pour décerner des prix à la pire et à la meilleure communication de l’année. Primés cette année, les élus du conseil départemental immortalisant leur présence « tout sourire » à la cérémonie en l’honneur d’une jeune pompier morte dans l’exercice de ses fonctions.
Mais aussi la petite tortue « albinos » Hope dont le parrain est l’inénarrable Mathieu Madénian. L’émotion de ce dernier en recevant le prix « Je suis Charlie » et le débat de baroudeurs entre Frédéric Lopez (Rendez-vous en Terre Inconnue / France 2) et Georges Bartoli ont conclu la « 3ème nuit de la com’ d’aquí ».


Les lauréats de la "nit de la com' d'aqui"
Les lauréats de la « nit de la com’ d’aqui »

Les Lauréats du prix « Coup de Fuet »
Dont les lauréats ne se sont pas précipités pour venir récupérer la délicieuse charcuterie catalane.

  • « Le coup de Fuet » catégorie organisme public institutionnel et politique a été attribué aux élus du conseil départemental des Pyrénées-Orientales. Ils postaient sur la page Facebook de l’un d’entre eux une photo de groupe « tout sourire » alors qu’ils assistaient à l’hommage rendu à un soldat du feu morte en combattant le feu à Cerbère à l’automne 2015. Le décalage entre les sourires affichés des élus et le contexte ont rapidement fait le tour de la toile malgré le retrait de l’image du réseau social.
  • Le coup de « fuet » culture et sport a été décerné au cadran solaire de Ma2F qui accueille les automobilistes à la sortie du péage nord de l’A9. Le Maire de Torreilles et représentant pour la soirée de la communauté urbaine qui a commandé ce cadran a récupéré le prix en rappelant néanmoins que ce cadran avait été labellisé œuvre remarquable par le « Comité national lumière » 2015 de l’Unesco.

Les lauréats du « Prix Rousquille » 

  • Dans la catégorie organisme public institutionnel et politique, le prix est décerné au maire de la commune de Passá pour avoir eu la très bonne idée de baptiser une avenue « Jimi Hendrix » invitant sa soeur à venir inaugurer la statue de l’immense chanteur. Offrant ainsi à sa commune une mise en lumière nationale.
  • Catégorie culture et sport, les adhérents du club de la presse ont récompensé La Casa Musicale, qui porte le projet fou de faire inscrire la rumba catalane à l’UNESCO dans la catégorie  patrimoine immatériel.
  • Le prix Rousquille dans la catégorie économie entreprise, c’est La vallée des tortues qui a su faire de sa dernière pensionnaire Hope un atout considérable. Cette petite tortue est devenue la fierté du parc animalier, et elle sera désormais par Mathieu Madénian.

Moment d’émotion avec la remise du prix « Je suis Charlie »
Un prix qui a du sens, car rappelle Olivier Roiran, président du club de la presse, « notre mission est de défendre la liberté de la presse et aussi de rappeler que le journalisme peut-être dangereux à Paris et pas seulement sur les terrains de guerre ». Un moment d’émotion et de gravité pour Mathieu Madenian qui a côtoyé Cabu et la rédaction de Charlie Hebdo durant 6 mois avant les attentats de janvier 2015. L’humoriste ému poussait tout de même un coup de gueule pour défendre notre démocratie.

« On vit dans une belle démocratie, putain on a quand même beaucoup de chance d’être dans la plus belle démocratie du monde. Il faut pas croire les humoristes qui disent qu’ils sont courageux, être courageux c’est faire des blagues sur la burka à Bagdad ! »

♦ Un débat entre baroudeurs
Le prix de la presse spécial du club de la presse était décerné à Georges Bartoli. Photographe et reporter indépendant dont les nombreux reportages à travers le monde, Venezuela, Chili mais aussi sur la Palestine font de lui un reporter sans frontières. Ce prix spécial lui a été décerné par Frédéric Lopez qui donne « Rendez-vous en terre inconnue«  de nombreux artistes sur France 2.

Les lauréats 2015
Pour rappel en 2015 les coups de « fuets » sont allés au service communication de la Mairie de Perpignan remis par Pierre Mathis de l’indépendant.

« Pour l’ensemble de son œuvre, le service communication de la ville de Perpignan remporte le fouet catalan ». « A la mairie de Perpignan il est difficile de trouver un interlocuteur, compliqué de poser des questions et rare d’obtenir des réponses ! ».

9a8931ce6bb38ea25ebbc17d1daf0ef9^^^^^^^^^^^^^^^^^