Sale temps pour les chewing-gums perpignanais

Après la mise en place d’un triporteur électrique destiné au ramassage de déchets en secteur piéton, c’est désormais aux chewing-gums qui collent aux semelles et au revêtement public, que la Mairie a décidé de s’attaquer. Le procédé est semble-t-il « innovant et unique en France ». Une méthode par cryogénisation bien plus professionnelle que le bon vieux glaçon qui servait à décoller cet objet accroché aux cheveux des jeunes filles, mais qui se base sur la même propriété du latex (matière à l’origine de la gomme à mâcher moderne).


 La cryogénisation au service de la propreté
Pour information, le chewing-gum reste collé sur son revêtement de prédilection 5 ans, en moyenne. Il n’en fallait pas plus pour que l’équipe municipale lui déclare la guerre.

Malgré les diverses pratiques utilisées jusque là pour l’éliminer (raclettes, jet haute-pression, produits chimiques), aucun n’avait donné entière satisfaction à l’équipe de la propreté urbaine de la ville de Perpignan. Les équipes techniques ont donc choisi d’expérimenter « une nouvelle technologie non-polluante, innovante et unique en France » selon la Mairie, en utilisant la projection de neige carbonique et ainsi parvenir à cryogéniser les chewing-gums récalcitrants. La méthode par cryogénisation à l’aide d’une extincteur, expérimentée à l’origine par la ville de Genève s’est avérée peu rentable. En effet, il fallait un extincteur complet pour détacher 3 chewing-gums, espérons que le procédé a évolué depuis. Quoi qu’il en soit, cette nouvelle méthode est plus « respectueuse du matériaux et permet une efficacité plus importantes que celles utilisées jusque là, rappelle la Mairie.

L’information envoyée aux rédactions par la Mairie conclut en rappelant qu’il s’agit « d’une nouvelle avancée contre une salissure récurrente et tenace dans les rues de toutes les villes françaises. Perpignan apporte sa pierre à la lutte contre les incivilités quotidiennes et fait profiter de son expérience en la matière ».

Un demi kilo de chewing-gum par an et par personne dans le monde
3,1 millions de tonnes sont consommés par an à travers le monde. La médaille d’or de la consommation de chewing-gum, revient aux américains, les français eux, se hissant à la deuxième marche du podium avec 5 chewing-gums par personne et par semaine.

Une pensée sur “Sale temps pour les chewing-gums perpignanais

Commentaires fermés.

7fe1c1dd58921c25d4131a0bde7973b7)))))))))))))))))))))))