Scénario catastrophe et exercice à grande échelle dans le tunnel du TGV

Le nouveau Préfet des Pyrénées-Orientales Philippe Vignes, était en charge de mener les opérations de secours pour sécuriser les lieux et évacuer les éventuelles victimes lors de l’exercice annuel organisé par la société TP Ferro, en charge des infrastructures ferroviaire de la ligne Perpignan-Figueres. Une fuite d’ammoniaque dans le tunnel du TGV, c’est le scénario qu’ont eu a gérer les équipes de secours sur la ligne TGV France-Espagne.


 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

♦ Un exercice annuel qui permet de vérifier la coordination entre les  secours transfrontaliers
Un tronçon qui voit passer 10 convois de voyageurs par jour et une trentaine de transports de marchandises. Afin d’être le plus opérationnel possible en cas de survenu d’un accident, les services de secours organisent tous les ans un exercice. Initialement prévu en novembre, cet exercice avait été reporté en raison des attentats parisiens.

Un site d’intervention complexe
Un tunnel ferroviaire de 8,3 km dont 7,35 en France. Il est constitué de 2 tubes, chacun affecté à un sens de circulation. Malgré la situation transfrontalière de cet ouvrage, le Préfet des Pyrénées-Orientales précisait que la frontière ne devait pas être un obstacle pour le service opérationnel. Un officier des pompiers rappelait que malgré la complexité du site « nous avons entre les collègues catalans et nous-mêmes des procédures identiques, il n’y a pas de problème majeur dans les interventions ».

♦ Un train de marchandise transportant de l’ammoniaque immobilisé dans le tunnel TGV France-Espagne
Un scénario imaginé pour que les équipes puissent tester leurs réflexes, les bonnes conduites et la coordination entre les services opérationnels compte tenu de la dimension internationale du tunnel en cas de survenu d’un réel accident.

Un train de marchandises transportant de l’ammoniaque immobilisé à l’intérieur du tunnel de 8km entre la France et l’Espagne. Andres, conducteur affecté à ce tronçon, alerte les autorités de la nécessité d’immobiliser le convoi pour une panne de freins. Lors de la vérification du convoi, Andres constate une fuite de produit toxique et les émanations d’ammoniaques le contraignent à s’éloigner du convoi et à trouver refuge avant de perdre connaissance.

Débute alors tout le processus d’alerte et d’intervention des services de secours français, espagnols et catalans.

Matériel spécifique et cellule mobile d’intervention en cas de risques technologiques

La société TP Ferroconcessionnaire de la ligne ferroviaire à Grande Vitesse entre l’Espagne et la France, met à disposition des centres de secours du Boulou et de Figueres 2 fourgons Route-Rail spécialisés dans l’intervention sur rail. Ces véhicules sont adaptés à la traction sur rail avec l’implantation d’un essieu qui se met en action à la place des pneus rétractables selon les besoins. 

La cellule mobile d’intervention en cas de risques technologiques du SDIS 66 était mobilisé dans cet exercice compte tenu du risque de nuage toxique d’ammoniaque.

En 2017 le prochain l’exercice annuel se déroulera côté espagnol et le scènario sera choisi parmi 13 événements possibles.

Pompiers devant le tunnel
Pompiers devant le tunnel
beeb2110394451d5d24e8ef5e58bc9d4nnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn