Semaine bleue pour cheveux argentés : Appel à projets

Du 3 au 9 octobre 2016 aura lieu, pour la 2ème année consécutive, la semaine bleue à Perpignan sous l’impulsion de Maïté Sanchez-Schmid, adjointe à la politique d’égalité et d’accès aux droits de Jean-Marc Pujol. Une semaine qui depuis 1951 prône « 365 jours pour agir et 7 jours pour le dire », une parenthèse qui permet de mettre en lumière les actions en faveurs de nos aînés, de l’adaptation de la société au vieillissement et du lien intergénérationnel dans la ville. Maïté Sanchez Schmid lance un appel à projet pour que l’ensemble des partenaires, privés, institutionnels ou associatifs proposent des initiatives que l’élu souhaite innovante. 


Semaine Bleue 2016♦ La volonté de Maïté Sanchez-Schmid
L’adjointe de la ville de Perpignan a souhaité rendre leur fonction de citoyens à des seniors qui souvent ont du mal à pouvoir bénéficier des actions culturelles ou festives proposées par la mairie.

« Les seniors vivent à des rythmes différents et ont parfois des difficultés de mobilité ou tout simplement manquent d’information car ils sont isolés ». 

L’ancienne député européenne nous confiait que depuis le début de son mandat elle avait rencontré de nombreux acteurs du secteur qui insistaient sur leur volonté de créer du lien social et du lien intergénérationnel pour rompre l’isolement de certains seniors.

Avec un taux de seniors de 8% supérieur au taux national, notre département a tout intérêt à prendre soin de cette population qui peut encore « Faire Société » et témoigner d’une expérience qui pourrait être utile aux jeunes générations parfois en manque de repères.

♦ Le thème de l’année, « À tout âge faire société »
Tous les ans le thème proposé par l’association « La semaine bleue » innove. Cette année le comité  chargé de l’organisation de la semaine nationale des retraités et personnes âgées a choisi le thème de « Faire Société ». Le vieillissement est désormais bien identifié en tant qu’enjeu de société, avec 20% de personnes de plus de 60 ans.

Bernadette Puijalo, anthropologue et marraine de l’édition 2016 précisait que les personnes âgées avaient davantage « besoin de liens que de biens » comme pour répondre à l’image trop souvent réduite à la « Silver Economie ».

  • « Faire une société » quel que soit son âge et son niveau d’autonomie, renvoie à la loi d’adaptation de la société au vieillissement que le parlement a voté fin 2015.
  • « Faire société » c’est bénéficier d’un entourage avec lequel entrer en relation afin de pouvoir exister et se sentir utile.
  • « Faire société » c’est être en lien avec les autres générations de manière à permettre à chacun de vivre pleinement son âge.
  • « Faire société » enfin, c’est participer pleinement à la vie sociale de son territoire de résidence

♦ Modalités pratiques pour déposer une candidature.
Les projets doivent répondre à un cahier des charges détaillé et pourront bénéficier d’un financement partiel. Ils doivent illustrer le thème de l’année et être tournés vers la création, le domaine artistique dans sa globalité, l’investissement citoyen, l’ouverture aux autres, la transmission, l’échange, l’inclusion des seniors dans la vie de la cité, le bien vivre ou la santé.

Les projets novateur et travaillés de concert entre les différents acteurs seront priorisés dans la sélection en gardant toujours présent le souhait d’ouverture et d’intégration du public âgé isolé dans les activités de leur territoire.

Les projets doivent être adressés au plus tard le 18 juillet avant midi par mail à citoyennete.seniors@mairie-perpignan.com

Contacts et renseignements auprès du service « mission citoyenneté des séniors » au 04.68.66.18.38.

aa58b62b8df2bf53d99156bd98072170<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<