Une petite sieste ? Pour votre sécurité ?

En cette journée internationale de la sécurité et de la santé au travail, il nous a paru intéressant de mettre en évidence les résultats d’un rapport du think tank de Terra Nova intitulé Retrouver le sommeil, une affaire publique. Un rapport d’une cinquantaine de pages qui met en évidence les besoins d’un sommeil de qualité et notamment les bienfaits de la sieste au travail.


La journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail existe depuis 1996 et a été créé en collaboration avec l’Organisation Internationale du Travail (OIT). Ce jour rend hommage aux victimes d’accidents du travail et sert à promouvoir les différents dispositifs de prévention.

Les chiffres du Bureau International du Travail révèlent que chaque année ce sont plus de 2,3 millions de personnes qui meurent tous les ans des suites d’un accident ou d’une maladie professionnelle, soit 6.300 personnes. Toutes les 15 secondes il y a un travailleur qui décède à travers la planète !

Ces chiffres sont particulièrement élevés dans les pays où la main d’oeuvre est très abondante et peu onéreuse. Ces facteurs entraînent des drames humains comme l’effondrement du Rana Plaza, au Bangladesh en 2013 ayant causé le décès de plus de 1.100 travailleurs du prêt à porter. Le BIT vise à améliorer les conditions de travail à travers le monde et préconise un travail décent pour un travail sûr !


Le think tank  Terra Nova, laboratoire d’idées proche de la gauche, s’est intéressé au sommeil des actifs et surtout au sommeil des travailleurs en horaires décalés. Les auteurs sont partis du coût élevé occasionné par les troubles du sommeil et ont apporté quelques solutions simples.

« Le coût associé aux troubles du sommeil peut se chiffrer en milliards d’euros, car qui dit troubles du sommeil dit baisse de la vigilance et de l’éveil, impliquant risques industriels, accidents du travail ou de la route, inégalités sociales accrues, risques sanitaires »

De nombreuses mesures de prévention avec la formation accrue des personnels de santé, tant en formation initiale en université pour les praticiens que pour les paramédicaux. Mais également une meilleure prise en compte du respect au sommeil des patients en milieu hospitalier ou la mise en place de groupe de paroles traitant de l’apnée du sommeil.


La lutte contre le bruit ou les nuisances liées au sur-éclairage
Le rapport préconise

  • la multiplication des zones limités à 30km/h ou la réduction de la vitesse sur les voies rapides pour réduire l’impact sonore de la circulation automobile.
  • La mise en place de carte de bruit routier qui seraient mise rendues publiques
  • Disposer des détecteurs d’éclairage ou encore éviter le double éclairage des voies de circulation et des trottoirs.

Pour améliorer le bien-être et la sécurité au travail
Les professionnels ayant participé à cette étude proposent une mesure qui pourrait révolutionner notre environnement et notre façon d’appréhender la journée de travail. La mise en place d’une espace dédié et d’un emploi du temps compatible avec l’exercice de micro-sieste de 15 ou 20 minutes. Ce temps de repos pourrait être envisagé en début d’après-midi. Pour compenser ce temps d’inactivité professionnelle le rapport propose de « reculer d’autant le temps de départ de l’entreprise ».

Et vous ? Envisageriez-vous de faire un p’tit som’ entre le café et l’agrafeuse ?

a432db8f93d39d2b85ab35552164deaepppppppppppppppppppppppppppp