Véronique Sanson – Le style piano-voix fait des émules parmi les artistes locaux

Le 31 juillet prochain, la chanteuse aux 6 millions d’albums vendus fera vibrer le Campo Santo au diapason de son piano et de sa voix au timbre reconnaissable entre mille. En première partie de l’auteure-compositrice se produira un artiste qui incarne en réalité un duo d’artistes. Sébastien Michel est le nom de scène de Sébastien Sanchez et Michel Sitja également Directeur de Cabinet à la Mairie de Perpignan. Sébastien à la musique et Michel au texte ont enregistré pour l’occasion 5 morceaux dont les titres auraient pu être choisis par Véronique Sanson elle même. Des chansons où le sentiment amoureux est mis en scène. Le style piano voix qui engendre mélancolie et rêverie mettra en condition les fans de Véronique Sanson et de son style indémodable. Clément Gonzalvez, jeune talent en devenir que nous vous avions déjà présenté, a également fait ses armes dans ce style. Il donnera son tout dernier concert le 22 juillet prochain au nouvel espace culturel dédié à la culture numérique sur Perpignan – F U T U R . Tout un symbole pour cet artiste qui tente désormais sa chance à Londres.


Sébastien + Michel = Sébastien Michel
Dès 19h Sébastien Michel foulera les planches de la 2ème édition du festival Live in Campo. Il interprétera 5 chansons, enregistrées le 27 juin dernier dans le studio BCBA avec la participation, entre autres, de Timothi Tosi au violoncelle. « Le Dernier Cri », « La Valse des Non-Dits », « J’ai Rêvé », « C’est bon de t’Aimer » et « Je Danse », autant de chansons qui évoque, outre le sentiment amoureux le pays catalan ou la sardane, danse populaire chère au natif d’Amelie les Bains, Michel Sitja.

Véronique Sanson chante sa force de femme !
La chanteuse et pianiste qui sortait en novembre dernier son 15ème album, « Digne, dingue, donc » se produira le 31 juillet prochain. Elle interprétera les titres de son dernier album mais aussi les titres phares de sa carrière qui pousse au respect.

Un dernier album qu’Anthony Martin, journaliste sur RTL qualifiait de « disque vigoureux et véhément dans lequel on retrouve toute la virtuosité de l’artiste, son style poignant et ses thèmes fétiches : les amours contrariées, la culpabilité, le désir, les interdits, la liberté… Dans ce nouvel album, 10 morceaux, des formats courts, ciselés. Et un éclectisme musical remarquable, digne de ces meilleurs albums des années 70″. 

« Digne, dingue, donc », pour chanter la perte de sa mère mais aussi la force des femmes, ces femmes qui résistent malgré les coups de leur compagnons. « Docteur Jedi et Mr. Kill », « est une référence à toutes les femmes violentées qui, légitimement, souhaitent faire passer l’arme à gauche à leur tortionnaire » précisait Véronique Sanson dans les colonnes du journal Le Monde. Elle rappelait qu’elle même avait « eu un compagnon très violent ». L’artiste précisait que lors de la création de ce morceau elle « avait en tête une belle jeune femme, pleine de patience, qui, à force de se prendre des coups, saisit un jour un couteau et tue son bourreau. Sans regrets et sans états d’âme. Simplement : toi, c’est fini. Au revoir ! ».

Clément « jouait du piano debout »
En Mai dernier, nous avions rencontré Clément Gonzalvez qui affectionne également le style piano-voix. Après avoir fait quelques scènes dans le département et enregistré un EP, il a choisi de tenter sa chance outre-Manche, où il s’installera dès le mois d’Août prochain.

« Oui je quitte Perpignan pour Londres pour diverses raisons mais c’est vrai que l’aventure musicale y compte pour beaucoup. Envie de changer d’air, avoir de nouveaux horizons, j’en ressens vraiment le besoin. Malgré le fait d’avoir la chance de vivre dans une si belle région où au final on se sent toujours en vacances, c’est un petit peu étouffant. Et au niveau artistique, Londres débordera de possibilités c’est certain. Je vais découvrir foison de richesses culturelles et artistiques qu’il n’y a pas (encore) ici ».. Nuançant son propos, Clément précise… « Même s’il y a foison de projets qui naissent ici, de tous les côtés et dans tous les sens ». « Mais à Londres, ça bouge tout le temps, on y rencontre des gens formidables, j’ai tellement hâte ! Les capitales quand on est jeune, c’est toujours passionnant. Je n’ai pas vraiment de plan pour le moment, il faudra dans un premier temps s’adapter à la nouvelle vie, provoquer les rencontres, observer. C’est tellement différent ! »

Live in Campo Edition 2
Pour sa deuxième édition, le festival organisé par la même équipe que Les Déferlantes à Argelès sur Mer, investit le cœur de ville de Perpignan pour 5 cinq dates. Après le test réussi de la première édition, la nouvelle programmation s’annonce plus ambitieuse et éclectique. 5 dates au mois de juillet où la musique résonnera dans ce lieu chargé d’histoire qu’est le Campo Santo.

  • Mardi 18 juillet : Roger Hodgson de Supertramp et BESS
  • Dimanche 23 juillet : Maceo Parker et Lee Fields & The Expressions
  • Lundi 24 juillet : Zucchero et Tato Garcia
  • Mardi 25 juillet : Asaf Avidan et Catherine Ringer
  • Lundi 31 juillet : Véronique Samson et Sébastien Michel

Plus d’informations et réservations sur le site de Live in Campo

Une pensée sur “Véronique Sanson – Le style piano-voix fait des émules parmi les artistes locaux

Commentaires fermés.

ad64edea8109123fe04a72c7df394db0NNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN