Cult’hebdo 11 août | L’actualité culturelle des Pyrénées-Orientales

France-Calais 30/11/2020 Centre de soins palliatifs de l'hôpital de Calais.
Manon, 24 ans, atteinte d'un cancer généralisé enlacés son fils Ethan 7ans en présence de Peyo qui se laisse toucher et caresser par elle seule.
"Avec Peyo, on essaie de recréer de la vie dans la fin de vie, pour se battre, créer une énergie aux cotés des familles et des soignants." me dit Hassen

♦ Visa pour l’Image 2021 : Le programme des projections

Pendant la semaine du 30 août au 4 septembre, se dérouleront les traditionnelles projections de Visa pour l’Image au Campo Santo ; des soirées qui retracent en images les événements les plus marquants de septembre 2020 à août 2021. Chaque projection débute par une « chronologie » retraçant deux mois d’actualité de l’année écoulée. Sont ensuite développés différents sujets et points de vue liés aux faits de société, aux conflits, ceux dont on parle et ceux que l’on tait, aux différents constats de l’état du Monde. Visa pour l’Image propose aussi des « rétros », retour sur des faits ou des personnalités majeurs de l’Histoire.

Photo de Une © Jeremy LEMPIN : France – Calais 30/11/2020. Centre de soins palliatifs de l’hôpital de Calais. Manon, 24 ans, atteinte d’un cancer généralisé enlacés son fils Ethan 7ans en présence de Peyo qui se laisse toucher et caresser par elle seule. “Avec Peyo, on essaie de recréer de la vie dans la fin de vie, pour se battre, créer une énergie aux cotés des familles et des soignants.” me dit Hassen

© Corentin Fohlen/Divergence. Paris, France. 17 novembre 2020. Evacuation du camp de migrants et refugies de Saint Denis en Seine-Saint-Denis, a cote du Stade de France.  Saint-Denis
© Corentin Fohlen / Divergence. Paris, France. 17 novembre 2020. Évacuation du camp de migrants et réfugies de Saint Denis en Seine-Saint-Denis, à côté du Stade de France.

Des projections au théâtre municipal et également en ligne…

Pour ceux qui n’ont pas pu voir les soirées de projection au Campo Santo, vous pourrez tout de même voir les projections ; et ce en 2 temps. Du 31 août au 5 septembre de 10h à 20h,seront présentées les projections de la veille en boucle toutes les heures. Et du 6 au 12 septembre 2021, de 10h à 20h, les six soirées de projection de la semaine précédente seront diffusées.

Pour ceux qui ne pourront pas être à Perpignan cette année. Pendant la semaine du 30 août au 4 septembre, vous pourrez découvrir des modules de 9 à 10 minutes, réalisés spécialement pour être diffusés sur le site Internet de Visa pour l’Image.

Mesures sanitaires : Au Campo Santo, Pass sanitaire obligatoire (certificat de vaccination complète ou test PCR ou antigénique négatif de moins de 72h) + justificatif d’identité. Port du masque obligatoire. Au théâtre municipal : accès par la place de la République, 100 places maximum, port du masque obligatoire.

À noter au programme des projections 2021 :

  • Élection présidentielle américaine et invasion du Capitole.
  • Crise au Liban.
  • Conflit en Syrie, dans le Haut-Karabakh, en Éthiopie, en République centrafricaine, au Nigeria…
  • Conséquences des changements climatiques.
  • Destruction de la forêt amazonienne.
  • Réfugiés sur l’île de Lesbos en Grèce.
  • Migrants en Amérique latine, en Méditerranée, en Bosnie, en France…
  • Contestations et rébellions en Pologne et en Biélorussie.
  • Coup d’État en Birmanie.
  • Retrait américain en Afghanistan.
  • Nouvelles vagues de Covid-19 dans le monde.

♦ Kimberose au festival Music & Sea à Canet-en-Roussillon

Texte et photos © Marie-Lise Modat. Ce 31 juillet le temps n’est pas du tout de la partie. Le vent se lève et le ciel menace. Qu’importe, quelques courageux ont fait le déplacement au théâtre de la mer pour applaudir Kimberose. C’est son dernier concert de l’été. Sa tournée reprendra dans les salles en octobre prochain. Autant vous dire qu’elle n’annulera pour rien au monde.

Quelques minutes avant de monter sur scène, la chanteuse improvise une petite séance photos avec son smartphone, laisse filer une dernière cigarette et se jette à (ou sous) l’eau. Silhouette élancée et fine dans un petit body violet, assortie aux lumières roses qui l’habillent elle et ses musiciens. Ses longues tresses virevoltent et danse dans tous les sens au rythme des tubes de son dernier album “Out”. Elle interprète également des morceaux de son tout premier album comme l’incontournable I’m sorry.

La pluie tombe et fait fuir quelques frileux ; mais les plus téméraires et passionnés restent sous leur capuche et parapluie. Ils sont envoutés et charmés par cette voix hors norme tout comme celle de la choriste. Kimberose donne toute son énergie pour nous faire danser et nous réchauffer et ne se fait pas prier un rappel. La chanteuse rebondit devant son micro pour le plus grand plaisir du public qui en redemande toujours plus ; mais il faudra patienter jusqu’à la rentrée.

♦ Festival Écho ce mercredi 11 août au Vingt sur Vingt / Pyrénéon

ÉCHO est dédié à la création musicale pour lutherie électronique dans la continuité des musiques bruitistes, électroacoustiques et expérimentales du XXe et début du XXIe siècles. “Nous souhaitons donc proposer des compositions appartenant aux esthétiques électroniques : musiques électroacoustique, concrète, industrielle, mais aussi drone, noise, électro, etc. La musique tissera ici des synapses vers l’image et le numérique à travers des formes audiovisuelles ou la réalité virtuelle. Concerts ou formes hybrides ponctueront ce rendez-vous annuel.” Entrée gratuite, ouverture dès 19h.

♦ En salles : PIL, le film d’animation réalisé en Occitanie

Produit par le studio toulousain d’animation TAT productions, Pil sortira en salles le mercredi 11 août 2021. Ce film est destiné à tous les publics à partir de 6 ans. Créée à Toulouse par David Alaux, Éric Tosti et Jean-François Tosti, TAT productions a fêté en 2020 son 20ème anniversaire. Société de production spécialisée dans l’animation pour la télévision et le cinéma, elle accueille 130 infographistes. Pour la post-production de Pil, TAT a choisi de collaborer avec des professionnels de la région. Les musiques ont été composées à Toulouse par Olivier Cussac. L’étalonnage et le mixage son ont été réalisés à Montpellier par French KissProduction et Saraband.

Le premier long-métrage d’animation issu du studio toulousain fut Les As de la jungle. Sorti en juillet 2017, ce film a attiré 700 000 spectateurs dans les salles françaises. Le deuxième film, Terra Willy, fut projeté dans plus de 70 pays ; devenant ainsi le 6ème film français le plus exporté en 2019.

La 3ème saison de la série Les As de la jungle à la rescousse est diffusée depuis avril 2020 (France 3, Okoo). Les saisons 1 et 2 ont déjà conquis plus de 200 territoires et ont été traduites dans plus de 40 langues. TAT productions développe actuellement trois nouveaux projets de longs-métrages : Argonautes (2022), Les As de la jungle 2 (2023) et Pets on a train (2024). 

Pil : Un univers médiéval aux couleurs de l’Occitanie

Des châteaux forts, des chevauchées héroïques, des sortilèges et des créatures fantastiques… Pour concevoir l’univers de cette aventure, la région Occitanie a été riche d’inspiration.

Carcassonne, Rocamadour, Cordes sur ciel, Saint Cirq-Lapopie, les citadelles de Montségur et Quéribus… Grâce à la création 3D, Pil réinterprète les aspects spectaculaires de ces lieux tout en conservant une part de réalisme historique. La lumière, la flore, les accessoires, les costumes et broderies, les enseignes et armoiries sont autant de clins d’œil au patrimoine historique de la région.

♦  À propos de château : reparlons de Castelnou

Suite à notre article du 26 mai 2021 “Patrimoine/Le château de Castelnou s’entrouvre à la visite”,  Brigitte, lectrice de Made In Perpignan, s’est étonnée de constater que dans toute la littérature sur l’histoire du château, les décennies 70 & 80 sont totalement occultées. “Elles semblent ne pas avoir existé.” Brigitte de citer en exemple la brochure distribuée aux visiteurs du château ; et notamment la section dédiés “aux nouveaux propriétaires du château“. “Son mari (cela fait référence à  M. Brousse) mourut au château en 1970. Après eux, le château fut considéré comme abandonné et fut ensuite acquis par un groupe d’actionnaires.

“Dans tous les écrits sur le château de Castelnou, c’est la même chose. Je me permets de rectifier.

“Charles Brousse est le propriétaire du château jusqu’en 1967 ; date à laquelle il est acquis par Jacques Maso. Ce dernier n’en n’hérite pas comme cela a souvent été dit, et l’ouvre pour la 1ère fois au public l’été en y organisant des expositions de sommités de peinture (Modesto Cuixart, Roberto Matta, Ladislas Kijno, Joan Ponç, Jean Capdeville, Joan Massanet) ainsi que diverses représentations culturelles.

C’est une première au château depuis le fameux son et lumières des années 50. Ces événements vont attirer de nombreux amateurs d’art venus des deux catalognes ainsi que de nombreux curieux avides de découvrir les lieux.

En novembre 1981, un incendie involontaire ravage une grande partir de l’édifice qui va mettre fin aux expositions ; ainsi qu’au projet de ‘parador’ prévu par Monsieur Maso.

Le 11 septembre 1987, le château change de propriétaire. La SCI ‘Château de Castelnou’ créée entre autre par la Chambre d’agriculture et le BAGEEC (bureau agricole de gestion, d’études économiques et de conjoncture) projette d’en faire une vitrine de l’économie des Pyrénées orientales…”

Et Brigitte de conclure : “Je pense que ces années de propriété de Monsieur Maso ont été particulièrement riches sur le plan culturel. Je déplore l’oubli dans lequel tout cela est tombé.” En espérant que l’erreur est désormais réparée.

FRANCE - OPENING TO THE PUBLIC OF THE CASTLE OF CASTELNOU

♦  Dispositif “C’est Mon Patrimoine !” 2021 dans les Pyrénées-Orientales

Chaque année depuis 2005, le dispositif C’est mon patrimoine ! permet à des milliers d’enfants et d’adolescents de découvrir leur patrimoine local de manière créative et ludique au travers de programmes d’activités pluridisciplinaires, organisés hors temps scolaire. Visites théâtralisées, jeux de piste, lectures, ateliers créatifs, danse, performances ou pratique des arts numériques pour s’approprier différemment le patrimoine.

Au niveau national,  plus de 50 000 jeunes de 6 à 18 ans bénéficieront de ce programme. 70% d’entre eux seront issus de territoires ruraux et urbains sensibles, inscrits en centres sociaux, maisons des jeunes et de la culture, centres de loisirs ou foyers ruraux.

Pour emmener un groupe participer à une journée, prenez contact avec les sites patrimoniaux participants.

Saint-Jean-Pla-de-Corts : briquèterie Sainte Marcelle, 12 juillet – 27 août. Arts plastiques, Danse. Les mystères de la terre > 6 à 14 ans. Découverte de la briquèterie et des constructions de la ville. Utiliser le cayrou, la glaise pour construire des oeuvres installées dans la ville et mises en scène par le biais d’une déambulation dansée.

Maureillas-Las-Illas : musée du liège, 6 octobre – 4 novembre. Arts plastiques, Conte Vallespir, terre de liège, terre de mystère > 6 à 11 ans. Création d’objets à partir du liège et d’éléments naturels récoltés dans la forêt utilisés pour raconter les secrets de la nature en créant son propre conte.

Collioure : musée d’art moderne, 2 – 5 novembre. Danse, Théâtre Corps, accords et désaccords > 11 à 17 ans. Semaine de découverte artistique autour du thème du corps. Pratique du mouvement, découverte du rythme, rencontre avec des artistes sont au programme pour des ateliers mêlant littérature, peinture, sculpture et photo. 

♦  L’évolution des Pyrénées-Orientales au siècle dernier

Le service éducatif des monuments historiques du Département a créé l’exposition en 3 parties “L’évolution des Pyrénées-Orientales au siècle dernier”. Le premier épisode est consacré aux voiles latines pour découvrir, en texte et en images, l’évolution de la pêche au cours du XXe siècle. À découvrir sur ce lien Calameo.

Vous pouvez également visiter l’atelier des barques, sur le site de l’Anse de Paulilles. Vous pourrez y admirer le travail des charpentiers de marine qui œuvrent à la remise à flots de notre patrimoine marin local.

17/08/2020, Paulille, France, littoral des Pyrénées-Orientales pendant les vacances, crique, barque, vignoble © Arnaud Le Vu / MiP

// Plus d’articles culturels sur les Pyrénées-Orientales :

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances