Cult’Hebdo 17 Novembre | L’actualité culturelle des Pyrénées-Orientales

Una de les imatges icòniques de l'obra de Banksy al Disseny Hub Barcelona, el 12 de novembre del 2021. (Horitzontal)

♦ L’exposition internationale consacrée à l’art de Banksy à 2h30 de Perpignan

L’exposition internationale « Banksy. L’art de la protestation«  s’est installée au Disseny Hub Barcelona jusqu’au 13 mars 2022. Une exposition qui présente plus de 70 œuvres originales provenant de collections privées internationales du célèbre artiste britannique dont on ignore encore la véritable identité. Selon Alexander Nachkebiya, commissaire de l’exposition, un des objectifs est de montrer que Banksy est « un artiste contemporain sérieux » et « qu’il n’est pas seulement un artiste, mais un leader d’opinion ». L’ensemble des œuvres aborde des questions universelles telles que la mondialisation, le consumérisme, les guerres, le pouvoir de la politique et de la religion, la lutte des classes ou la crise climatique.

Dixit Rafael Giménez, directeur de Sold Out qui co-produit l’exposition, les œuvres présentées visent à montrer la manière simple qu’a Banksy de « représenter des formes artistiques qui véhiculent un sentiment de réflexion et d’incongruité avec le monde contemporain ».

Frappé au cœur la première fois qu’il vu la célèbre Fille au ballon, Alexander Nachkebiya rappelle que Banksy n’avait rien à voir avec l’exposition. « Il n’approuve pas les expositions qu’il ne fait pas personnellement et je ne sais pas ce qu’il pense des nôtres, mais je veux croire qu’après 20 expositions à travers le monde, nous avons mis notre grain de sable sur Banksy’s la célébrité. »

70 œuvres exposées :.

L’exposition, qui a reçu à ce jour plus d’un million de visites au cours de son tour du monde, propose un voyage inédit à travers plus de 70 œuvres originales ; dont certaines seront dévoilées au grand public pour la première fois dans cette exposition à Barcelone. Il s’agit de pièces aux formats variés tels que l’huile, l’acrylique ou la bombe aérosol sur toile et bois, des sérigraphies en édition limitée, estampes sur béton, des sculptures, des installations, des vidéos et des photographies.

La célèbre « Fille au ballon » :.

L’un des espaces est dédié à l’œuvre la plus connue de Banksy : « Fille au ballon ». Dans cet espace, vous pourrez découvrir l’histoire de la pièce et comprendre sa signification et ses influences.
L’exposition abrite également un espace audiovisuel immersif qui propose un voyage multisensoriel à travers la carrière artistique de Banksy, ainsi qu’une expérience de réalité virtuelle créée spécialement pour l’occasion. Photos Père Francesch pour ACN.

Una de les peces de la mostra internacional 'Banksy. The art of protest' arriba al Disseny Hub Barcelona, el 12 de novembre del 2021. (Horitzontal)

♦ À être à Barcelone, autant faire un crochet par le World Press Photo

L’exposition World Press Photo est de retour au Centre de Culture Contemporaine de Barcelone (CCCB). Jusqu’au 12 décembre, l’exposition présente les projets lauréats en 2021 du World Press Photo. Selon Sílvia Omedes, directrice de la Fondation Photographic Social Vision, l’exposition aborde diverses questions telles que la crise sanitaire du covid-19 ; mais aussi le changement climatique, l’exploitation abusive des ressources naturelles, les protestations citoyennes et les conflits idéologiques et de genre.
Le programme des visites guidées en présentiel est élargi et le principe de visite en ligne est renouvelé via la plateforme Filmin.

Organisée pour la 17e année consécutive par la Photographic Social Vision Foundation avec le CCCB et la collaboration de la Fondation Banco Sabadell, l’exposition présente donc les œuvres lauréates de la dernière édition du concours World Press Photo ; « une vision large des enjeux de la société mondiale, au-delà de l’actualité ».
Du câlin protégé par du plastique pour empêcher la propagation de covid-19 capturé par le photographe danois Mads Nissen (photo de presse mondiale de l’année 2021) à Habibi de l’Italien Antonio Faccilongo, qui évoque les histoires d’amour pendant le conflit israélo-palestinien. Photos Père Francesch pour ACN.

♦ Théâtre de l’Archipel : les reprises poétiques de Birds On A Wire

Birds On A Wire – Rosemary Standley & Dom La Nena. Le 25 novembre (20h30) au grenat de l’Archipel.

Duo de voix, duo de cœur, Rosemary Standley et Dom La Nena ouvrent leur cabinet de curiosités chansonnières. Entre la pureté de la tessiture et la sobriété du violoncelle, elles nous font cheminer dans le répertoire curieux et cosmopolite de leurs reprises délicates. Ces dames oiseaux se posent avec grâce sur le fil de l’émotion et de l’élégance.
La voix si particulière de la chanteuse du groupe Moriarty a trouvé une autre complicité avec le violoncelle de la brésilienne Dom La Nena.

Sa profondeur gutturale, sa légèreté enfantine, ses accents gospel, ses variations classiques et ses échos folks s’accordent magnifiquement à l’instrument. Pizzicati délicats, samples et boucles narratives, jeu d’archet voluptueux, percussions boisées, Dom La Nena réinvente les mélodies.
Au cours de ce voyage musical riche en beautés et en émotions, on croise Pink Floyd, Bob Dylan, Gilberto Gil, Léonard Cohen évidemment ; mais aussi Jacques Brel, Cat Stevens et quelques curiosités exotiques venues de Russie ou d’Italie. Dom La Nena et Rosemary Standley subliment un répertoire populaire avec la liberté et l’aisance naturelle de deux oiseaux chanteurs.

♦ El Mediator : Soirée évènement Reggae avec Massilia Sound System

Massilia Sound System + Papito Collective + Select Aïoli dj set. Le 26 novembre (21h) Elmediator à Perpignan.

Massilia sort un neuvième album : Sale Caractère ! Et avec lui on retrouve les textes tout sourire et poil à gratter de Papet J, Moussu T et Gari Grèu. « Pour les conos, les pébrons et les cagants, c’est le drame », annoncent-ils dès le premier titre, A cavalòt. Oui, combatifs et souriants, engagés et déconneurs, c’est bien eux. On n’a pas souvent l’occasion de croiser des groupes comme Massilia Sound System, qui savent autant parler à l’intelligence que parler au cœur, convoquer l’imaginaire qui unit et le réel qui soude.

Papito Collective, Musica mestiza !

Musiciens, auteurs et compositeurs, Alban et Jérémy partagent leur musique métissée aux accents latins : world music, cumbia, reggae, hip-hop, ragga…
« Leurs textes engagés rassemblent autour de valeurs fortes, comme la liberté d’expression ou la justice sociale. Ancrés dans une culture populaire, ils balancent leurs vibes avec une joie communicative.
Attachés à transmettre un message, oui mais avec légèreté et dans une ambiance de fête Barcelonaise, où l’on danse et chante la vie. »

♦ Mémorial : Rencontres cinématographiques Écrans/Mémoires 2021

Du 25 au 28 novembre au Mémorial du camp de Rivesaltes. Lien du programme complet. Réservations : 04 68 08 39 70 ou billetterie@memorialcamprivesaltes.fr

Depuis 2017, pendant 4 jours, à travers des projections et de nombreux temps d’échanges, les Rencontres cinématographiques Écrans/Mémoires mettent en lumière cet endroit particulier de la création où les traces et les témoignages nous parlent de l’enfermement et de l’exil. « Ces rencontres s’inscrivent pleinement dans la volonté du Mémorial de confronter les espaces et les temps et de faire résonner les engagements d’hier dans le monde d’aujourd’hui. »

L’édition de 2021 s’attachera à comprendre comment le cinéma participe à la construction d’une mémoire. D’une mémoire intime où les réalisateurs posent un geste singulier, reviennent sur leur propre histoire en ayant recours à des photos personnelles, clandestines, des archives, des témoignages du passé ou du présent, etc. et ce faisant, creusent leurs propres sillons. Cette édition laissera également une large place dans sa programmation à 12 étudiants de l’ENS Paris-Saclay / INA ; étudiants qui ont réalisé des courts métrages à partir des archives du Mémorial. Un autre regard sur les mémoires des diverses populations passées par le camp de Rivesaltes.

♦ Casa Musicale : The Cure et la Soirée « Un Max de Bruit contre le Sida »

Inside The Cure, le 25 novembre (18h30 gratuit) à la Casa Musicale.

Le tribute band « Inside The Cure » vous transporte dans l’univers du groupe mythique a travers ses tubes et titres phares depuis 1978 jusqu’à aujourd’hui. « Un superbe show avec les tenues et les instruments originaux recréant l’univers et le son légendaire du groupe de Robert Smith. 40 ans de carrière et 40 Millions d’albums vendus, le groupe « The Cure » est couronné en 2019 par une intronisation au « Hall of Fame ».

Un Max de Bruit contre le Sida, le 26 novembre (19h gratuit) à la Casa Musicale.

Au programme de cette 7e édition : DJs, village associatif, buvette militante, food trucks, stands, expos, live painting… pour une soirée exceptionnelle. Sur scène : Les Madeleines / ​​​ ​Sebah / ​Vödoo Music & Dj Sk / ​Just Delayed / ​Laurent Allart dj set … et bien d’autres surprises. Organisé par le SMIT du centre hospitalier de perpignan et le COREVIH LR en partenariat avec la Casa Musicale.

♦ Exposition MA2F, les baigneuses à Amélie les Bains

MA2F 20.11.2021 > 20.01.2022 « Baigneuses » à la Casa Restany, chapelle des armées – Amélie-les-bains.

« Cette première exposition à la chapelle des armées, a été voulue par Marie COSTA, maire d’Amélie les bains, sur le thème des baigneuses pour symboliser l’eau emblème de la ville. La femme est omniprésente dans l’œuvre de MA2F, soit dans sa présence pleine comme pour les moulages de sein ou les baigneuses de l’artiste, soit par la part manquante qu’elle souligne, comme dans les variations autour de l’entonnoir et du retournement féminin/masculin. »

Marc-André 2 Figueres est l’auteur de la Théorie érotique du clocher de Collioure qui a donné lieu à l’installation d’un parcours de sculptures cadres (cadres vides) – les Points 2 Vue – dans cette commune en 2005. L’objet fétiche de l’artiste, vu par lui comme un symbole du genre est l’entonnoir. L’artiste l’a décliné sous différentes formes et différents supports tout au long de sa carrière.
L’installation en 2014 d’un nouveau cadran solaire monumental à Rivesaltes, Solart2, marque la spécialisation de l’artiste dans la réalisation de cadrans solaires monumentaux. 

♦ Librairie Cajelice : rencontre avec Jean-Christophe Combe, directeur général de la Croix-Rouge française

Jean-Christophe Combe, Directeur Général de la Croix-Rouge française sera présent à la Librairie Cajelice à Perpignan pour rencontrer le public et les lecteurs et dédicacer son ouvrage « L’Humanité ne se négocie pas » ; samedi 20 novembre 2021 à 16h. Jean-Christophe Combe, “enfant adoptif de Perpignan” est arrivé à la Croix-Rouge française il y a 10 ans, et en est devenu le Directeur Général en 2017. Il partage dans cet ouvrage, avec optimisme, pragmatisme et réalisme, son regard et les propositions qu’il porte sur les enjeux et défis d’aujourd’hui et de demain.

« À travers son récit, Jean-Christophe lance un large appel à l’engagement et à l’action. Il résume très bien son propos en disant que l’humanité n’est pas négociable, et que c’est à chacun de reprendre son destin en main. » Professeur Muhammad Yunus – Lauréat du prix Nobel de la paix 2006.
« L’Humanité ne se négocie pas » sort le 25 novembre 2021 dans la collection Paroles d’Acteurs aux éditions de L’Aube. Il est préfacé par le Professeur Muhammad Yunus et accompagné d’une postface signée par le Président de la Croix-Rouge française Philippe Da Costa.

♦ Appel à projets – ville de Perpignan : Éducation artistique et culturelle 2022

« La Commune de Perpignan représente un échelon privilégié pour la mise en oeuvre d’actions en matière d’éducation artistique et culturelle, en raison du potentiel de son territoire, en matière d’ingénierie et de compétences territoriales dans le domaine de la Politique de la ville, de la gestion d’équipements culturels et de la valorisation de son patrimoine historique ; elle souhaite favoriser l’épanouissement artistique et culturel de ses habitants et notamment des plus jeunes au travers d’actions pour lesquelles elle mobilise son expertise et ses moyens. »

« Cet appel à projets précise les objectifs et les engagements communs poursuivis par l’État et la Ville de Perpignan qu’ils souhaitent réaliser conjointement, en s’appuyant sur les compétences des opérateurs du territoire, des structures ou labels culturels dans le domaine de l’accompagnement de la jeunesse, de la médiation culturelle et patrimoniale comme de l’action artistique. »
Plus de détails sur https://www.mairie-perpignan.fr/aap-educ-artist-cult-2022.

// D’autres articles culturels à découvrir :

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances