fbpx
Aller au contenu
Accueil » Actualités » Culture » Cult’Hebdo 9 mars 2022 | L’actualité culturelle des Pyrénées-Orientales

Cult’Hebdo 9 mars 2022 | L’actualité culturelle des Pyrénées-Orientales

Crocodiles © Mat Jacob

Article mis à jour le 10 mars 2022 à 18:06

♦ Exil et hospitalité au théâtre de L’Archipel

« Crocodiles » par la compagnie Barbes 35, d’après Dans la mer il y a des crocodiles de Fabio Geda ; le 13 mars à 16h30 à L’Archipel – Perpignan. Photo de Une © Mat Jacob.
« C’est l’histoire vraie d’Enaiat, enfant afghan abandonné au Pakistan par sa mère afin de le sauver de la terreur des factions religieuses. L’histoire d’un exil, d’une errance et d’une résurrection que nous compte le comédien Rémi Fortin, bouleversant d’humanité. »

« La nuit sera calme » de Moïse Touré ; le 18 mars à 20h30 à L’Archipel – Perpignan.
« Auteure-compositrice-interprète vibrante, au confluent de l’Afrique et de l’Occident, Rokia Traoré est l’inspiratrice de La Nuit sera calme, nouvelle création du metteur en scène Moïse Touré qui aborde la notion d’hospitalité dans le sillage éclairant de Jacques Derrida. Retenue au Mali, elle a choisi pour la remplacer sur scène, Dobet Gnahoré. »

La nuit sera calme © DR

♦ Scène ouverte de musique cubaine à La Casa Musicale

¡Descarga Total! le 18 mars (20h30)  ; à La Casa Musicale – Perpignan.
Salsa, Timba, Mambo, Son-Montuno, Cha-cha-chá, Guaguancó…. Musiciens et danseurs se retrouvent sur scène et sur la piste pour un concert de musique cubaine. La Descarga (Jam ou Boeuf en français) permet aux musiciens de se rencontrer et d’improviser ensemble sur scène sur les standards de la musique cubaine pour le plus grand plaisir des danseurs.

Ce concept de scène ouverte dédiée à la musique latine permet de rassembler un grand nombre de musiciens, amateurs et professionnels autour d’une esthétique commune, la musique populaire Cubaine, qui rencontre un grand succès public depuis plus de vingt ans en France et dans le monde. En partenariat avec le CRR Perpignan Méditerranée Métropole.

♦ 100e anniversaire de la naissance de Georges Brassens à Canet

Mare Nostrum Brassens ; du 15 au 20 mars au théâtre Jean Piat – Canet-en-Roussillon.

L’association Les Copains de Brassens a souhaité célébrer cette occasion en organisant avec le soutien de la ville de Canet un festival aux couleurs et à l’esprit méditerranéen, conforme aux valeurs d’universalité et d’humanisme sans frontières chères au poète. Sept soirées spectacle, douze groupes musicaux, six Français, six internationaux, cinquante-cinq artistes,  renommés  et  talentueux, tous originaires et représentatifs du bassin méditerranéen.

« Ils vous feront découvrir un « Brassens » aux accents épicés, aux rythmes colorés, sans trahir son oeuvre, fidèles à ses mots, adaptant ses musiques chacun à sa façon. Ainsi Fred Karato enfant de l’île de Thau, saxophoniste virtuose et ses douze musiciens, qui ouvrira le festival avec son spectacle « 100 ans ! Brassens » ; Bruno Garnier petit cousin de tonton Georges qui le clôturera en présentant son « concert du centenaire » » ; ainsi que : Les copains de Brassens, la Mala Réputacion, Marie d’Epizon, Djamel Djénidi, Marie Volta, Eva Dénia, Franco, Andréa et Alessandro, Miquel Pujado, Yyves Uzureau, Dimitris Bogdis.

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

♦ Game of Thrones et quête de l’amour perdu avec le conservatoire de Perpignan

Le Trône de Fer version Brass Band ; le 15 mars (18h30) Auditorium du Conservatoire – Perpignan.
« Le Brass Band est une formation d’une quarantaine de cuivres qui réunit artistes-enseignants, élèves et musiciens amateurs, et respecte l’instrumentation particulière des fanfares britanniques, avec leurs cornets à pistons, euphoniums et autres saxhorns… Le programme proposé pour ce concert vise à nous replonger dans l’univers de la série télévisée la plus célèbre au monde de ces dix dernières années, « Game of Thrones ». (…) La musique épique de Ramin Djawadi nous transporte au cœur de ce genre « médiéval-fantastique » si particulier de la série. »

Nous sommes Multitude ; le 16 mars (17h) Théâtre municipal Jordi Pere Cerdà – Perpignan.
« Spectacle singulier qui mêle théâtre, musique, littérature et arts visuels, Nous sommes multitude est une création de la compagnie En lien à laquelle le Conservatoire Montserrat Caballé a très largement participé, à travers notamment la mobilisation de plusieurs de ses départements. Créé en résidence au théâtre municipal Jordí Pere Cerdà de Perpignan il y a quelques mois, il est programmé pour la première fois dans ce même lieu mercredi 16 mars à 17h. Spectacle tout public, entrées gratuites et réservations conseillées sur crr.perpignanmediterraneemetropole.fr à la rubrique Saison Culturelle / billetterie.« 

♦ La programmation du Limoux Brass Festival 2022 est dévoilée

Pour cette 14ème édition du 27 avril au 1er mai, le Limoux Brass Festival propose à nouveau une programmation d’envergure internationale. Honneur à la trompette avec en marraine 2022, une jeune et magnifique représentante de cet instrument, Lucienne Renaudin Vary
Soliste virtuose, Victoire «révélation soliste instrumental» de la musique classique en 2016, Lucienne se produira avec la plupart des formations et notamment en duo sur un programme intitulé «Piazolla Stories». Elle participera à un atelier pédagogique invitant les élèves de la région à la rencontrer, perpétuant ainsi les valeurs de partage et de transmission chères au festival et qui font sa belle réputation et son prestige.

Le très remarqué projet du trompettiste Jérôme Etcheberry intitulé Satchmocracy « A Tribute To Louis Armstrong » et la nouvelle star des Balkans Dzambo Agusevi et son orchestre viennent compléter une belle célébration à cet instrument. Honneur également à la musique de cuivre française grâce aux fleurons de la spécialité pour ne citer que Local Brass Quintet et Opus 333.
Nouveauté 2022 : les caves à cuivres cèdent la place à deux nuits des fanfares, vendredi 29 et samedi 30 avril afin d’inviter un public toujours plus large et mettre à l’honneur l’art de la rue. Fanfares locales, nationales, internationales feront vivre Limoux au son des cuivres jusqu’au bout de la nuit.

Histoire d’A, avec un A comme avortement à l’Institut Jean Vigo

L’Institut Jean Vigo organise une projection de Histoire d’A ; le film sur l’avortement, fer de lance du mouvement féministe des années 70, frappé d’interdiction mais projeté clandestinement, enfin restauré et re-diffusé. Cette séance du 17 mars (19h) sera suivie d’une rencontre avec la coréalisatrice du film Marielle Issatel. Dans le cadre de la Semaine Internationale des Droits des femmes, en partenariat avec le Département et le Planning familial 66.

« Tourné dans la clandestinité, avec les moyens du bord, Histoires d’A reste l’un des plus célèbres documentaires des années 70. Censuré, traqué par la police, discuté, contesté… il témoigne d’un cinéma militant, politique et social, dont le féminisme libertaire se trouve, par clin d’œil de son titre, bien loin de la fameuse Histoire d’O… (…) Le film sera vu par des centaines de milliers de personnes, en deux ans à peine. »

♦ Avant-première avec François Busnel du documentaire sur Jim Harrison

Seule la terre est éternelle, documentaire consacré à l’écrivain américain Jim Harrison ; le 15 mars (19h) en présence de François Busnel qui présentera son film. Le journaliste dernier anime depuis 2008 « La Grande Librairie » sur France 5. À la télévision, il a créé, écrit et showrunné les séries d’animation documentaire Les Grands Mythes, L’Iliade, puis L’Odyssée.

« Un homme rentre chez lui au coeur des grands espaces. Il raconte sa vie, qu’il a brûlée par les deux bouts et qui révèle une autre Histoire de l’Amérique. À travers ce testament spirituel et joyeux, il nous invite à revenir à l’essentiel et à vivre en harmonie avec la nature. Cet homme est l’un des plus grands écrivains américains. Il s’appelle Jim Harrison. »

♦ Jazzèbre : un film et une rencontre avec une luthière

Jazzèbre : « La symphonie des arbres » et rencontre avec la luthière Sophie Erdal le 18 mars au cinéma Castillet.

19h : Rencontre avec Sophie Erdal. La lutherie est un métier essentiel et indispensable qui participe à la vie musicale et culturelle. Il existe souvent une relation particulière et intime entre un.e luthier.e et un.e musicien.ne. Mais au fond qu’est-ce que la lutherie aujourd’hui ? Sophie Erdal, luthière à Perpignan, évoque ce métier singulier.

19h30 : Projection « La symphonies de arbres », documentaire signé Hans Lukas Hansen. « Gaspar Borchardt, luthier à Crémone, est depuis des années habité par l’idée de fabriquer un violon d’exception. Pour réaliser un instrument capable de rivaliser avec un Stradivarius, il se met en quête du bois le plus parfait, un érable multicentenaire devenu presque introuvable. Pour trouver la perle rare, Gaspar se rend dans les forêts d’Europe centrale, dans des zones encore couvertes de mines antipersonnel, guidé par des personnages aussi intrigants qu’inquiétants. (…) »

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

♦ Les Cartographies (im)possibles de Renaud Semper à Alénya

Cartographies (im)possibles ; le 12 mars 2022 (20h30) aux Caves Ecoiffier – Alénya.
« Pour qu’ils ne passent pas inaperçus dans notre société, de jeunes adolescents migrants ont été conviés à travailler sur un spectacle pluridisciplinaire intitulé Cartographies (im)possibles. L’initiative vient d’un projet de création initié dans le cadre du festival Jours de Théâtre à Estagel en août 2019 conceptualisé par le chorégraphe Renaud Semper et créé avec six exilés d’Afrique subsaharienne présents depuis peu sur le territoire des Pyrénées-Orientales. »

« Le spectacle a connu plusieurs étapes de création au Théâtre Municipal de Perpignan ainsi qu’aux Caves Ecoiffier à Alénya, où se jouera la première ce samedi. (…) Créé pour cette édition avec six Guinéens et Sénégalais vivant sur nos terres, cette performance pluridisciplinaire inédite convoque témoignages transgénérationnels, séquences chorégraphiques et pièces audiovisuelles vers une redéfinition de l’interculturalité. Un hommage rendu à cette géographie des corps en mouvement qui se dessinent aux frontières de nos pays, en écho au territoire local franco-catalan. »

Photo © Bumerang Renaud Semper

♦ Yves Hayat, L’Enfer du décor au Centre d’art contemporain de Perpignan

Yves Hayat, Exposition L’Enfer du décor ; du 12 mars au 22 mai, Centre d’art contemporain de Perpignan.

« Dans une autre vie, l’artiste a travaillé dans la publicité. Il a gardé de cette expérience le goût du slogan et de l’esthétique au service d’un discours artistique qui n’a plus rien à voir avec la finalité mercantile des publicitaires flattant notre désir d’absolu, nous amenant à croire que notre bonheur est lié à ce que nous possédons.
Yves Hayat se sert des codes de cet «art» de l’illusion pour les détourner et nous montrer ainsi l’envers du décor… »

« Le décor, c’est le lieu où se passe une action. C’est l’environnement dans lequel nous vivons. C’est aussi quelque chose qui permet de cacher ce que l’on n’a pas envie de montrer, ou qui va positionner une histoire ou une action dans un endroit différent de celui où l’on se trouve vraiment. Le décor c’est un mensonge.
Yves Hayat se plaît à montrer la beauté sous toutes ses formes : les icônes, les stars, les parfums, les marques de luxe… Mais la beauté nous cache toujours quelque chose, l’envers du décor. Entre les mains de l’artiste, cela devient L’Enfer du décor (…). »
Roger Castang, commissaire de l’exposition.

Larmes de Coco (Chanel). Tirage au jet d’encre sur papier aquarelle Fine Art Museum, 90 x 165 cm, 2020. © Yves Hayat
Larmes de Coco (Chanel). Tirage au jet d’encre sur papier aquarelle Fine Art Museum, 90 x 165 cm, 2020. © Yves Hayat

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances