« Il faut continuer à vivre pleinement…

« Il faut continuer à vivre pleinement…librement, il faut continuer à vivre ensemble »

Voici un extrait de la devise utilisée par la Préfète. Suite aux attentats de Paris Josiane Chevalier, la Préfète des Pyrénénées Orientales réunissait les élus du département. Josiane Chevalier, Achille Kiriades, procureur de la république et les directeurs et chefs de services de l’État ont présenté ledispositif mis en place pendant la période d’état d’urgence qui durera jusqu’au 26 février.

 

État d’urgence dans un État de droit

Achille Kiriades, insiste sur la présence de l’autoritéjudiciaire aux cotés de la Préfecture.

Un dispositif qui semble difficile à tenir sur ladurée

A cette question Josiane Chevalier répond « C’est un défi, on saura s’adapter, on va trouver les moyens, nous devons trouver les moyens ».

Concrètement

Maintien du dispositif de contrôle aux frontières,gares et aéroport

« Un dispositif renforcé et aléatoire » selon Jean-Marie DIONET, directeur régional desdouanes. « Ce dispositif est dissuasif, les trafics ont sont considérablement ralentis ».

La sécurité dans les lieux publics

Les responsables, ou élus ont augmenté la sécurité enliaison avec les autorités. Josiane Chevalier prend pour exemple Maire de St Estève ou le Président de l’Université qui ont pris des mesures pour renforcer la sécurité.

Les autorités ont insisté sur la nécessaire prise deconscience des citoyens et se félicite des nombreuses signatures de conventions,v oisins vigilants, signées dans le département.

Rassemblement publics, rappel des mesures et de la loi

Les organisations qui souhaiteraient manifester sur l’espace public sont invitées à privilégier les rassemblements statiques afin de mobiliser le moins possible d’effectif policier. Par ailleurs la Préfète a rappelé la loi, tout rassemblement sur l’espace public doit donner lieu à déclaration préalable auprès des services de la préfecture.

Quelques chiffres

17 perquisitions administratives, et 1 assignation àdomicile

3275 personnes contrôlées, sur la même période N-1550

23 personnes « détectées », seulement 11N-1

450 caméras devidéo-protection + 195 caméras sur Perpignan

80 opérationsmenées conjointement avec toutes les polices depuis une

Une cinquantainede personnes « radicalisées ou en voie de l’être », fichées S.

Crédit photo @Préfet des PO

c91b0093c27725295d07b05f634395fcGGGGGGGGGGGGGGG