Le club de la presse souffle les 80 bougies du Travailleur Catalan !

Une centaine de personnes a répondu à l’appel d’Olivia Mailhes, responsable de l’antenne catalane du club de la presse Languedoc-Roussillon pour fêter la sortie du traditionnel annuaire des médias, journalistes et des communicants. L’occasion également de fêter les 80 ans du magazine Le Travailleur Catalan (TC) avec la présence de son directeur de publication, René Granmont. Prochaine date du club de la presse catalan, lundi 6 juin 2016 pour la 3eme édition de la Nit de la Com’ d’Aqui qui décerne les « prix rousquilles » et les « coups de fouets » aux campagnes de communications locales de l’année !


René Granmont a rappelé que l’hebdomadaire Le Travailleur Catalan fête en 2016 ses 80 ans d’existence.

« 80 ans qu’il porte la voix des humbles, des petites gens, des travailleurs, des employés, des privés d’emplois, des agriculteurs, des intellectuels de ce département. »

Exemples de Unes du TC

Dans le dernier numéro anniversaire du mois de mars l’hebdomadaire revient sur son histoire, ses moments forts qui ont accompagnés l’histoire de notre département, depuis le front populaire de 1936 en passant par la seconde guerre mondiale, durant laquelle il était clandestin, pour être aujourd’hui encore de tous les combats de gauche et notamment contre la nouvelle loi sur le travail du gouvernement Valls.

De nombreuses personnalités locales ont souhaité s’exprimer sur ce numéro spécial, les politiques de gauche notamment Hermeline Malherbe, Sénatrice et Présidente du Conseil Départemental des Pyrénées-Orientales (PO) qui agit avec l’hebdomadaire « comme avec tous les médias, nous nous attachons à donner toute l’information de l’Institution et nous acceptons la règle du jeu qu’est la liberté d’expression ».

Les politiques de droites ont aussi souhaité contribuer à ce numéro exceptionnel.
François Calvet, sénateur-maire du Soler et ancien président de la Fédération des Républicains 66 a rappelé que

« le Travailleur Catalan et L’Indepéndant, étaient les deux journaux qui avaient marqué » son « enfance. « Durant ma carrière politique j’ai souvent eu le droit d’être épinglé par le TC…. Par delà la rudesse du combat politique, il a toujours été respectueux des individus et c’est pour cela que c’est un journal qui a toujours été respecté dans le département »

Prochain rendez-vous pour le Travailleur Catalan et tous les autres journalistes et communicants le 6 juin à la chapelle de Juhegue à Toreilles pour decerner les Razzies et les Oscars aux campagnes de communication locale.

Public au club de la presse

b9b069784ab87ec1ca408035dfbd1932******