USAP – Qu’attendre après l’euphorie de Jeudi face au Biarritz Olympique ?

Ce Jeudi a résonné comme un jour de fête à Aimé Giral. L’USAP s’est imposée avec brio face au Biarritz Olympique, confirmant ainsi sa place de meilleure équipe de cette phase retour et surtout de leader de Pro D2. Au point de rendre “fier” Patrick Arlettaz, coach des arrières de l’USAP. Et les supporters venus très nombreux pour un jour de semaine ont pu assister à du grand rugby, allant même jusqu’à manifester leur enthousiasme par une Ola de plusieurs tours.
A l’approche des phases finales que l’USAP est désormais certaine de disputer, retour sur l’avant-match, la soirée de Jeudi et les perspectives des semaines à venir.

♦ Avant – Match
Une bonne nouvelle venant rarement seule, rappelons que, le matin même, la commission de discipline de la LNR avait validé le résultat du match opposant Montauban à l’USAP le 24 février dernier. Déboutant ainsi l’US Montauban de sa réclamation au sujet du non respect des protocoles commotions.
Quelques statistiques d’avant-match :

  • USAP est la meilleure équipe cette phase retour et la meilleure attaque de la Pro D2
  • Une moyenne de 37 pts à domicile.
  • En cas de victoire avec BO, la qualification pour les phases finales est acquise.
  • 13 changements dans la composition initiale comparé à celle du match perdu face à Nevers.

♦ Le déroulement du match
Malgré les 20 premières minutes où l’USAP a été beaucoup pénalisée, elle a su mettre son jeu en place. La “furia catalane” est assez vite arrivée avec 3 essais inscrits à la mi-temps et un score de 27-3. La seconde mi-temps fut du même niveau avec 4 essais inscrits pour un score final de 56-3 (7 essais) et donc le bonus offensif en poche.
Les phases de conquête ont été excellentes. Les avants ont abattu un travail énorme et la charnière Ecochard-Selponi a dirigé cette équipe tel un chef d’orchestre. Les lignes arrières ont également été au niveau des avants, en atteste l’excellente performance de la paire de centres Mafi-Cocagi.

Patrick Arlettaz tout sourire : “On a répondu présents dans tous les compartiments du jeu, notamment la vitesse. Et on ne compte pas de blessés, donc c’est une très belle soirée, une magnifique soirée […] J’ai toujours tendance à faire mon rabat-joie mais là on peut profiter pleinement […] On a rien gagné ce soir à part un match mais c’est une belle prestation, un test réussi”

Karl Chateau troisième ligne de l’USAP : “Ces 5 dernières minutes sont très révélatrices de ce que l’on veut faire cette saison. Ne rien lâcher. On a quelque chose dans le creux de notre main et on veut la serrer pour aller loin”.

Pronostics pour les phases finales

Cette fin de championnat, Patrick Arlettaz en rêve pour ses joueurs : “Je rassure tout le monde, on est plus gourmands que cela. Mais c’est vrai que l’objectif de début de saison était de ramener les phases finales. J’ai envie que tous les joueurs qui n’ont pas connu les phases finales faites par l’USAP les connaissent pour qu’ils soient marqués à vie. Je veux qu’ils les connaissent parce qu’ils le méritent avec tout ce qu’ils font cette année”

Yohan Vivalda deuxième ligne de l’USAP (auteur d’un essai à la 40′) de confirmer : “Bien sûr qu’on pense aux phases finales tous les jours. Maintenant, il faut rester dans notre bulle et prendre les matches les uns après les autres. Il reste encore 4 matches, donc on va d’abord faire le boulot […] On ne peut pas se permettre de jouer que 40 minutes et se contenter de gérer les autres 40 minutes. Il fait être constant sur les 2 mi-temps et envoyer le maximum de jeu, les mettre à la faute et les pousser dans leurs retranchements.”

Si l’on veut se hasarder à deviner ce que pourraient être ces phases finales 2018 de Pro D2, petit détour par notre boule de cristal.

  • Classement à l’issue du championnat régulier : 1- USAP / 2- Montauban / 3- Mont de Marsan / 4- Grenoble / 5- Biarritz / 6- Bayonne
  • Barrages : Mont de Marsan – Bayonne // Grenoble – Biarritz
  • 1/2 Finales : USAP – Grenoble //Montauban – Mont de Marsan
  • Finale : USAP – Montauban pour un vainqueur que l’on espère tous.

ultricies leo. risus. Nullam mi, efficitur. tristique Aliquam