fbpx
Aller au contenu
Accueil » Actualités » Brèves » Zapping de l’actualité des Pyrénées-Orientales | Semaine du 3 mars

Zapping de l’actualité des Pyrénées-Orientales | Semaine du 3 mars

Covid-19 : Allègement progressif des mesures sanitaires

♦ Covid-19 : Allègement progressif des mesures sanitaires

Le port du masque en intérieur reste obligatoire dans les transports et les lieux clos non soumis au Pass vaccinal. A contrario, le masque n’est plus obligatoire depuis le 28 février, dans les lieux clos soumis au Pass vaccinal, comme les salles de spectacle, les salles de concert et les cinémas. Pour rappel, depuis le 2 février, le port du masque en extérieur n’est plus obligatoire. Il n’est plus obligatoire depuis le 28 février lors des manifestations et événements sportifs. 

De nouvelles modalités également pour les tests de dépistage : depuis le 28 février, les personnes contacts n’ont plus à réaliser qu’un seul test (autotest ou test antigénique ou test RT-PCR) 2 jours après avoir la confirmation d’un cas contact avec une personne testée positive. Par ailleurs, il n’est désormais plus obligatoire de réaliser un test PCR pour confirmer un test antigénique positif. En revanche, un test PCR reste nécessaire après un autotest positif pour confirmer le résultat. 

Amélioration et vigilance du côté des indicateurs. Selon le dernier bulletin de l’ARS, « peu à peu, les signes d’amélioration se confirment en Occitanie. Le nombre de nouveaux cas baisse dans tous les départements et parmi toutes les tranches d’âge. En secteur hospitalier, la diminution des flux de patients est également progressive (…). Ces indicateurs sanitaires restent encore élevés malgré tout. Le nombre de nouveaux cas diminue progressivement. Les hospitalisations conventionnelles baissent aussi mais leur niveau est encore important.

♦ Les Pyrénées-Orientales expérimentent la renationalisation du RSA

La loi de finances pour 2022 a ouvert la possibilité pour certains conseils départementaux d’expérimenter pendant cinq ans une renationalisation de l’attribution et du financement du RSA, en contrepartie d’engagements forts en matière d’insertion des bénéficiaires de l’allocation.

Le Département des Pyrénées-Orientales s’était porté candidat à cette expérimentation en décembre 2021. Le Premier ministre Jean CASTEX en a accepté le principe, à la condition que le Département s’engage à redéployer une part significative des marges de manœuvre financières dégagées par la renationalisation dans ses politiques d’insertion, sur la base d’objectifs négociés avec l’État et retracés dans une convention. Le département des Pyrénées-Orientales sera le seul département, avec la Seine-Saint-Denis, à bénéficier de cette démarche en 2022.

Dans un communiqué de presse, Étienne STOSKOPF, préfet des Pyrénées-Orientales et Hermeline MALHERBE, présidente du Département, indiquent avoir signé le 28 février la convention précisant les modalités, à compter du 1er janvier 2022, de la prise en charge de l’allocation par l’État, ainsi que les engagements pris en contrepartie par le Département.

« C’est donc désormais la solidarité nationale qui prendra en charge le versement du RSA aux allocataires des Pyrénées-Orientales. C’est un engagement important de l’État dans un département où le taux de pauvreté de 20,5 % se situe très au-dessus de la moyenne nationale (14,5 %), où le taux de chômage de 12,5 % est également supérieur à celui de 7,5 % au niveau national et la part de la population active couverte par le RSA (9,8 %) est au-dessus du niveau national (5,5 %). »

Les Pyrénées-Orientales expérimentent la renationalisation du RSA

♦ Région Occitanie : Lutte contre les macrodéchets dans les cours d’eau

Les élus régionaux ont approuvé le lancement de l’appel à projets « Lutte contre les macrodéchets dans les cours d’eau » dans le cadre du plan zéro plastique. Dans un communiqué, la Région Occitanie indique « poursuivre son action en faveur de la nature à travers l’adoption d’un plan dédié : le Plan Noé. Sonnant la mobilisation collective de tous les acteurs et habitants pour la nature, le Plan Noé met également au centre de ses préoccupations la réduction des déchets, en particulier dans les cours d’eau. »

« Le constat est aujourd’hui sans appel : 80% des déchets rejetés sur les littoraux méditerranéens et Atlantiques sont d’origine terrestre. Très impactée, la Méditerranée reçoit à elle seule 11.200 tonnes de déchets chaque année. Nos cours d’eau, lacs, étangs sont également fortement impactés. C’est pourquoi la lutte pour la réduction de ces déchets doit être une priorité. Cette mobilisation que nous lançons à l’échelle de la région pourra, j’en suis convaincue, nous donner les moyens concrets d’y parvenir à travers le développement de technologies nouvelles, grâce notamment à la collaboration accrue des acteurs publics et privés », a déclaré Carole Delga.

Vient donc d’être lancé un nouvel appel à projets baptisé « Lutte contre les macrodéchets dans les cours d’eau » ; une initiative qui vise à recenser et encourager des projets et initiatives exemplaires entre acteurs publics et privés pour lutter contre la pollution plastique transportée via les cours d’eau. L’objectif étant de faire émerger des projets pilotes et de tester des solutions duplicables dans la région, en France et dans le monde. « Plusieurs projets significatifs seront ainsi accompagnés par la Région qui mobilise pour ce faire une enveloppe de 700 000 €. »

Occitanie : un plan zéro plastique contre la pollution dans les cours d’eau

♦ Adoption de l’ordonnance portant création de la « Société de la Ligne Nouvelle Montpellier-Perpignan »

Préfet coordonnateur des lignes nouvelles à grande vitesse en Occitanie et en Nouvelle-Aquitaine, Étienne Guyot s’est félicité dans un communiqué « de l’adoption par le Gouvernement en Conseil des ministres le 2 mars 2022 des ordonnances créant les deux établissements publics locaux (EPL) et de leur signature, le même jour, par le Président de la République ».

Pour Étienne Guyot : « Ces ordonnances vont permettre aux 24 collectivités d’Occitanie et de Nouvelle-Aquitaine assurant 40% du financement du GPSO, d’une part, et aux 11 collectivités d’Occitanie assurant 40% du financement de LNMP, d’autre part, de s’organiser pour porter collectivement leur part du financement qui est à parité de celle de l’État ».

La société de financement de la LNMP gérera la participation pour la première phase à hauteur de 816 M€ pour un coût total de l’ensemble du projet s’élevant à 2,04 Md€. Elle disposera également de compétences complémentaires facilitant la maîtrise des coûts et des délais : expertise ferroviaire, audit, accompagnement de l’équipe projet du Maître d’ouvrage.

29/11/2017, Perpignan, France, Archives LGV Ligne grande vitesse SNCF région Occitanie
29/11/2017, Perpignan, France, Archives mobilisation LGV

♦ Un accompagnement renforcé au cap / pôle entrepreneurial de la CCACVI

La communauté de communes Albères – Côte Vermeille – Illibérisa ouvert en juillet dernier les portes de sa structure dédiée aux entreprises : « Le cap / pôle entrepreneurial ». Elle complète désormais son offre d’accompagnement en proposant aux entrepreneurs du territoire de rencontrer l’Ordre des Avocats des PO et la Chambre des Experts-Comptables du département. Un nouveau partenariat destiné à augmenter les chances de réussite des porteurs de projets et de créer des entreprises pérennes via des conseils et une assistance juridique.

« Je sais les difficultés et parfois les hésitations que les chefs d’entreprise rencontrent pour sécuriser leur société. C’est pourquoi aujourd’hui, nous sommes ravis de leur apporter notre aide en mettant en place des permanences avec les Avocats du barreau des P.O. » souligne Antoine Parra, président de la CCACVI. Concrètement, l’ensemble des entrepreneurs du territoire se verront proposer une consultation juridique de 1er niveau. Les entrepreneurs hébergés et accompagnés par Le cap bénéficient, quant à eux, d’un entretien privilégié avec un avocat dédié.

La Chambre des Experts-Comptables des PO consolide également l’accompagnement du cap et de ses partenaires. Un expert-comptable siègera dès la prochaine séance au Comité d’Agrément du cap. Des professionnels apporteront des conseils comptables et fiscaux lors d’événements organisés sur place (ateliers, séances d’information collectives, événements divers…).

Elus communautaires_avocats_expert comptable

♦ Charte renouvelée entre Enedis et le GOR pour la protection d’un oiseau migrateur : le Rollier d’Europe

Le Groupe Ornithologique du Roussillon (GOR) et Enedis ont renouvelé une septième fois leur charte de partenariat pour la protection du Rollier d’Europe dans les Pyrénées-Orientales. Pendant à nouveau trois ans, les deux entités œuvreront pour la préservation de cette espèce considérée comme « quasi menacée ». Le Rollier d’Europe niche en effet dans les cavités des arbres ; et l’abattage des haies, l’élimination des vieux arbres ont entrainé la disparition de leurs sites de reproduction. Afin de pallier ce déficit, le GOR et Enedis entreprennent chaque année, et ce depuis plus de 22 ans, la pose de nichoirs sur les poteaux électriques.

Chaque fin d’hiver, avant l’arrivée des rolliers, deux agents techniques Enedis équipés de nacelle et assistés par les membres du GOR, remplacent ou installent des nichoirs fabriqués par le GOR sur les poteaux électriques – intervention, plutôt inhabituelle pour des électriciens. Quel bilan après deux décennies ? Ce partenariat a permis à cette population nicheuse de passer d’une petite vingtaine de couples à plus de 120 aujourd’hui dans les Pyrénées-Orientales.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances