12 coups lourds de silence en hommage aux victimes de l’attentat de Nice

La France entière s’est figée en ce 18 juillet aux 12 coups de midi. À l’appel des autorités, la préfecture des Pyrénées-Orientales, le Conseil Départemental et la Mairie de Perpignan entre autres ont observé une minute de silence lourde d’émotion. Un hommage aux victimes de l’attentat du 14 juillet dernier perpétré sur la promenade des anglais de Nice.


Le Préfet, Philippe Vignes et la Présidente du Conseil Départemental, Hermeline Malherbe ont réuni les personnels de la préfecture et du conseil départemental sur le quai Sadi Carnot. « Un moment d’unité nationale » que le Préfet a tenu à souligner en remerciant Hermeline Malherbe.

Cette dernière s’exprimait sur les attentats et « l’extrême violence, la barbarie a frappé une nouvelle fois sans distinction des enfants, des jeunes, des plus âgés, des citoyens venus fêter la république et ses valeurs. Pas de commentaire, pas de polémique, juste le recueillement pour respecter chacun et chacune dans son malheur ».

À l’hotel de ville Jean-Marc Pujol, Maire de Perpignan était entouré des conseillers municipaux pour rendre hommage aux victimes de l’attentat niçois. Le premier magistrat de Perpignan déclarait « Des dizaines de nos compatriotes sont morts et d’autres blessés. Nos pensées vont vers eux, leurs familles et leurs proches. Je viens d’adresser notre solidarité et notre soutien au Maire de Nice, et à Christian Estrosi président de la région PACA »

d636cb525b8a5fd9f2d979e6333e3dafBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBB