Illustrations Coronavirus Covid-19 vie quotidienne commerces Perpignan France © Arnaud Le Vu / MiP / APM

Banque alimentaire, prestations CAF, commerces de proximité, chômage partiel – Débriefe moi la semaine

LECTURE

Les brèves de cette deuxième seconde de confinement s’articulent bien évidemment autour des bouleversements liés au Coronavirus. La Banque Alimentaire 66 propose son aide aux EHPAD ; producteurs locaux et consommateurs développent les circuits courts ; la DIRECCTE des Pyrénées-Orientales organise le chômage partiel ; la CAF garantie le versement des allocations ; et les banques relaie le Prêt Garanti par l’État.

♦ La Banque Alimentaire 66 propose son aide aux EHPAD

La Banque Alimentaire des PO est en mesure de répondre à toute initiative collective d’aide aux plus démunis ; et ce en fournissant des aliments de toutes sortes. L’association propose également sa logistique aux  EHPAD qui auraient des difficultés à s’approvisionner.

Le développement fulgurant de l’épidémie du coronavirus au sein des Pyrénées-Orientales a provoqué la fermeture brutale de beaucoup de services. Mais, précise Denis Bastouill, président de la Banque Alimentaire 66, “les plus démunis ont plus que jamais besoin d’être aidés afin de se nourrir correctement”.

Grâce à la collecte quotidienne des invendus alimentaires des grandes surfaces, l’association redistribue ces denrées aux 57 associations partenaires ; dont des centres communaux d’action sociale, ainsi que les 23 antennes de la Croix Rouge. Cela représente 4 millions de repas par an dans les Pyrénées-Orientales.

Depuis le début de cette crise sanitaire du Coronavirus, la banque alimentaire a tout mis en œuvre pour éviter la propagation du virus au sein de son entrepôt ; ce qui a permis le maintien d’une équipe de bénévoles et de salariés particulièrement motivés. Des renforts qui ont répondu à l’appel à l’aide relayé par le Préfet leur ont prêté main-forte.

Pour prendre contact avec la Banque Alimentaire des Pyrénées-Orientales: ba660@banquealimentaire.org

♦ Maintien du versement des aides sociales pendant la crise sanitaire du Covid-19

Le Gouvernement annonce que le versement de ces aides par les Caf sera assuré et que la continuité des droits sera garantie. Sont en particulier concernés : le revenu de solidarité active, l’allocation adulte handicapé, l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé, et les aides sociales versées sous condition de ressources par les Caf. Les aides au logement seront automatiquement maintenues durant la durée de la crise sanitaire.

Pour le RSA, les allocataires doivent faire, maintenant ou prochainement, une déclaration trimestrielle de ressources par internet. Cependant, toute personne dans l’incapacité de renouveler sa déclaration trimestrielle auprès de la Caf verra le versement des prestations auxquelles elle avait droit jusqu’alors automatiquement renouvelé.
Les droits à l’allocation adulte handicapé (AAH) et à l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) qui arriveraient à échéance seront automatiquement prorogés de six mois.

Le président de la Caisse des Allocations Familiales des Pyrénées-Orientales, Jérôme Capdevielle, nous a également précisé que la CAF 66 avait mis en place des secours exceptionnels pour venir en aide aux familles les plus fragiles.

♦ L’Hôpital de Perpignan remercie les personnels hospitaliers

“Depuis le début de la crise sanitaire COVID-19, les hospitaliers et hospitalières se mobilisent pour faire face à ce contexte inédit et porter les valeurs de l’Hôpital public.

Au CH Perpignan, les équipes médicales, soignantes, administratives, médico-techniques, logistiques, techniques, de sécurité, de régulation, brancardiers et tant d’autres fonctions ressources œuvrent H24, 7j/7 au bon fonctionnement de notre Hôpital en s’impliquant pour assurer la continuité du service public hospitalier dans cette crise qui marquera les consciences collectives et individuelles.

L’établissement les remercie chaleureusement pour leur investissement dans cette situation sanitaire exceptionnelle et salue leur professionnalisme pour assurer la continuité des soins.

Nombreux sont les messages de soutien envers les personnels, actions de bienveillance pour les encourager, réservistes sanitaires pour renforcer les effectifs ; nous vous remercions aussi très sincèrement pour la gratitude que vous nous témoignez. Aujourd’hui, l’évolution du COVID-19 ne fait que confirmer le message à relayer : #RestezChezVous #SoutienAuxSoigants“.

Depuis le début de la crise, les soignants reçoivent de nombreuses marques d’affection. Notamment, à partir de 20h, les bougies aux fenêtres ou les applaudissements aux balcons ; une clameur qui ne peut faire oublier les difficiles conditions matérielles dans lesquelles les personnels travaillent.

♦ Commerce de proximité et alimentation locale, ça s’organise

Dès le début du confinement, la ville de Perpignan a demandé aux commerces alimentaires susceptibles d’organiser des livraisons de se signaler. Les restaurateurs et vendeurs de proximité qui livrent leurs marchandises sont enregistrés sur le lien PerpignanCommerces.fr

La région a, quant à elle, lancé une plateforme de mise en relation entre les producteurs locaux et les consommateurs. “Une plateforme référençant l’ensemble des producteurs près de chez soi qui peuvent effectuer des livraisons à domicile. Pour aider les habitants à limiter leurs déplacements, nous faisons venir les produits locaux devant leur porte !” déclarait la présidente de la Région.

⊕ Comment ça marche ?

Le consommateur se rend sur le site solidarite-occitanie-alimentation.fr ; insère son adresse afin de lancer la géolocalisation. S’ouvre alors un plan avec l’ensemble des producteurs ou commerces alimentaires, leurs coordonnées et les services qu’ils proposent.

Les producteurs et commerçants locaux se rendent eux aussi sur la plateforme en ligne solidarite-occitanie-alimentation.fr. Ils remplissent un formulaire indiquant les produits proposés à la livraison ; ainsi que les lieux et jours de livraison. Chacun peut ainsi géolocaliser les producteurs et commerçants livrant près de son domicile, sur une carte interactive, et les contacter par mail ou téléphone afin de passer sa commande.

« Plus que jamais, l’économie régionale a besoin de notre solidarité. Restons chez nous, les producteurs locaux et commerçants de proximité s’organisent pour nous livrer à manger. Tous ensemble nous pouvons soutenir leur activité en consommant local. » Carole Delga

♦ Chômage partiel, les chiffres dans les Pyrénées-Orientales 

L’objectif du chômage partiel est de maintenir l’emploi. Selon la DIRECCTE* des Pyrénées-Orientales, “un des objets de l’activité partielle est d’éviter les licenciements ; pour éviter de rompre le lien entre l’entreprise et le salarié durant une conjoncture défavorable. Elle permet de garantir une ressource et un emploi pour le salarié, d’accompagner l’entreprise et de faire en sorte que ne licencie pas. Elle n’aura ainsi pas à se lancer à nouveau dans des procédures de recrutement à l’issue de la fin de la conjoncture défavorable”.

Dans le cadre de cette crise sans précédent, des mesures ont été prises rapidement afin d’éviter une vague de licenciements. En effet, l’État pousse les employeurs à recourir en masse au chômage partiel plutôt qu’au licenciement pour permettre une reprise plus rapide après la crise liée au Coronavirus.

Dans notre département, la DIRECCTE a accepté les demandes de 705 établissements pour 5.389 salariés des Pyrénées-Orientales.

Exceptionnellement, dans le cadre de la crise du Coronavirus, le mode de calcul de l’activité partielle a été rehaussé. Il couvre désormais 100% des indemnisations versées aux salariés par les entreprises, dans la limite de 4,5 SMIC.

Au niveau national, ce sont plus de 100.000 entreprises qui ont fait une demande d’activité partielle ; ainsi que 1,2 million de salariés. Depuis le début de la crise, seules 28 demandes de chômage partiel ont été refusées par les DIRECCTE ; et ce, de façon justifiée précise le Ministère du travail.

♦ Les banques se mobilisent pour tenter de limiter la casse

C’est le cas par exemple de la Banque Populaire du Sud. Cette dernière précise avoir mis en place le report automatique des échéances de crédit pour près de 9.000 de ses clients professionnels et entreprises. L’établissement annonce vouloir se mobiliser “massivement pour que tous ses clients éligibles puissent bénéficier du dispositif du Prêt Garanti par l’État”. En outre, la BPS s’engage à examiner avec rapidité toutes les demandes qui lui seront adressées.

La BPS rappelle que “le Prêt Garanti par l’Etat concerne la très grande majorité des entreprises françaises ; quelles que soient leur taille et leur forme juridique. Sont ainsi éligibles les ETI, PME, TPE, les commerçants, artisans, exploitants agricoles, professions libérales, micro-entrepreneurs, entreprises innovantes et la plupart des associations et fondations ayant une activité économique”.

Ce prêt peut représenter jusqu’à 3 mois de chiffre d’affaires 2019 ; ou deux années de masse salariale pour les entreprises innovantes ou créées depuis le 1er janvier 2019. Il bénéficie d’un différé d’amortissement total (intérêts + capital) pour la première année. À l’issue de cette période initiale, le client pourra choisir d’amortir le prêt sur une durée maximale de cinq ans. “Il est distribué à prix coûtant et permettra ainsi aux entrepreneurs de passer au mieux cette situation de crise exceptionnelle” communique l’établissement bancaire.

*DIRECCTE : Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Kingdom Théâtre de l'Archipel Perpignan Mai 2019
Article précédent

Cuisine, danse, lecture, cinéma, expositions virtuelles - Notre sélection spéciale confinement

Revue de Fakes - Fake News et fausses informations Coronavirus
Article suivant

Revue de Fake du 30 mars - Les rumeurs Coronavirus déboulonnées par les journalistes du factchecking

neque. sed ut risus. efficitur. ut massa pulvinar