Championnat du monde de Rugby U20 – Perpignan déroule le tapis rouge

Du 30 mai au 17 juin, Perpignan, Béziers et Narbonne accueilleront les 12 nations qui participent à cette compétition des rugbymen de moins de 20 ans. À Perpignan se tiendront les matchs de la poule A. Le 12 juin, le 1er et le 4ème s’affronteront lors de la demi-finale au stade Aimé Giral. Découvrez le programme complet et accédez à la Billetterie de la Fédération Française de Rugby.

♦ Des retombées économiques estimées à 1,2 million d’euros

Selon Fatima Dahine, adjointe au sport de Jean-Marc Pujol, les équipes basées sur le département rapportent au territoire 1,2 millions d’euros rien qu’au niveau hébergement et de la restauration. C’est sans compter sur les nombreuses retombées en terme d’image pour la ville, l’adjointe rappelait qu’en 2016 plus de 110 pays avaient retransmis l’événement.

Côté sécurité, le Maire de Perpignan faisait état des réunions avec la préfecture depuis plus de deux mois afin que le maximum de précautions soient prises pour ce type d’événement.

♦ Des animations à destination des plus jeunes

Lors des journées dites “héritages”, les équipes de professionnels se mettent à disposition des écoles de rugby pour transmettre leur vécu à la future génération de l’ovalie. Le 7 juin, un tournoi scolaire réunira 40 classes et se tiendra au Parc des Sports du Moulin à Vent.

Le vendredi 1er juin à 18h, les jeunes rugbymen de l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Japon et le Pays de Galles, seront présents, pour une rencontre au Palais des Rois de Majorque, à l’invitation du conseil départemental.

♦ Les bleuets succéderont-ils au “Baby Blacks” ?

En 2017, ce sont les “Baby Blacks” qui se sont imposés dans cette compétition qui se tenait en Géorgie. Ils succédaient aux anglais champions en 2016. Les bleuets restés aux pieds du podium s’inclinant face à l’Afrique du Sud pour la 3ème place.

L’équipe de France qui, en mars dernier, a remporté son troisième tournoi des six nations face au Pays de Galles pourra compter sur l’allant fourni par les supporters tricolores pour surmonter le challenge de battre les tenants du titre.

La capitaine de l’équipe de France, Arthur Coville, aborde cette compétition avec conviction et la pression de jouer à domicile. Il déclarait sur le site de la Fédération Française de Rugby : « c’est plutôt une pression positive pour le moment, on sait ce que l’on doit faire, cela fait quatre ans que nous nous préparons pour ça. »

Les 28 visages qui composent les “bleuets” a été dévoilée le 23 mai dernier. Voir la composition de l’équipe sur le site de la FFR.

elit. in Curabitur quis, dictum ipsum vulputate, pulvinar id