La grippe s’invite pendant les fêtes dans les Pyrénées Orientales

Selon le réseau sentinelle “l’épidémie de grippe s’installe en France”. Avec 349 cas pour 100 000* habitants, les syndromes grippaux ont connu une forte hausse dans les cabinets médicaux des médecins généralistes qui forment le système d’information du réseau. La grippe atteint tous ans 3 à 8% des français, soit 2,5 millions de personnes. La grippe peut entraîner des complications plus ou moins sévères, et parfois mortelles chez certaines personnes plus fragilisées. Dans les Pyrénées Orientales, le docteur Loeve, médecin généraliste et président du conseil de l’ordre des médecins du 66, estime que 20% à 30% des consultations à son cabinet sont liés à des syndromes grippaux, “en forte augmentation depuis les 15 derniers jours”, nous confiait-il.

Est-il encore temps de se faire vacciner ?
Nous avons interrogé le docteur Loeve sur cette question, il répond sans hésiter par l’affirmative. “Cela est possible et même recommandé compte tenu de l’efficacité du vaccin 2 semaines après son inoculation”. Il rappelle que l’épisode grippal dure en moyenne 9 semaines et connaît souvent plusieurs pics épidémiques durant la saison.

Le docteur Loeve nous confiait que les personnes à risques et les personnes âgées de plus de 65 ans acceptaient aisément de se faire vacciner contre cette maladie qui peut avoir de graves conséquences respiratoires. Selon, nos informations 80% des personnes âgées sont vaccinées en fin de campagne.

 

Les symptômes et traitement de la grippe
Le début de la grippe est le plus souvent brutal. Peuvent ainsi apparaître des courbatures, des douleurs articulaires, des maux de tête, une rhinopharyngite, une toux, une bronchite ainsi qu’une éventuelle conjonctivite. Une fièvre élevée supérieure à 39 degrés, voire 40 degrés accompagnée de frissons demeure un des symptômes principaux de la grippe. Le V grippal est caractéristique : la fièvre baisse transitoirement vers le 4ème jour, puis elle remonte entre le 5ème et le 6ème jour pour ensuite disparaître. Le plus souvent un arrêt de travail de plusieurs jours est nécessaire pour les personnes actives du fait de l’asthénie.

L’avis d’un médecin est conseillé notamment en cas d’apparition de complications. Toutefois, le traitement est basé sur le repos et une prise en charge des symptômes avec des médicaments antalgiques afin de soulager les courbatures et des antipyrétiques si la fièvre est mal tolérée. Le paracétamol fait double emploi : antalgique et antipyrétique (éviter l’aspirine chez le jeune enfant).

En l’absence de terrain fragilisé ou de complication, aucun autre traitement n’est nécessaire. Les antibiotiques n’ont en aucun cas un quelconque intérêt dans cette pathologie virale. Ils n’agissent pas sur le virus de la grippe, mais sont indispensables lors de l’apparition de certaines complications comme par exemple une pneumonie ou une otite chez l’enfant. Les traitements antiviraux peuvent permettre de diminuer la durée de la fièvre et les risques de voir survenir des complications. Ils facilitent la guérison de la grippe. Ils doivent être pris au plus tard, dans les 48 heures après l’apparition des manifestations. La durée du traitement est de 5 jours environ.

*Le taux épidémique est atteint au delà de 102 cas pour 100 000 habitants

vel, suscipit adipiscing nec Phasellus elit. sed quis,