Le Conservatoire de Perpignan bientôt rebaptisé Montserrat Caballé ?

Celle qui inaugura l’établissement en 1991 pourrait bien désormais également lui donner son nom. Pour rendre hommage à celle que l’on surnommait “La Superba” et suite à sa récente disparition, Daniel Tosi et Jean-Marc Pujol envisagent de rebaptiser le Conservatoire à Rayonnement Régional du nom de la soprano catalane. Sébastien Gabillat, directeur adjoint du Conservatoire nous confirmait l’information : “À ce jour, nous sommes dans l’attente de l’accord des ayants droits. Nous avons fait la demande à la fille de Montserrat Caballé”.

♦ Le conservatoire de “La Superba”

La cantatrice née à Barcelone en 1933 fut surnommée “La Superba” en raison de sa technique, sa longueur de souffle, l’amplitude et les nuances de sa voix. Son duo avec Freddie Mercury pour l’ouverture des jeux olympiques de Barcelone en 1992 a marqué jusqu’aux non-amateurs d’opéra.

Alexandre Guerrero ténor que nous avions interviewé en 2017 évoquait sa rencontre déterminante, en 2011, avec la cantatrice.

Dès l’annonce de son décès, Daniel Tosi, directeur du conservatoire déclarait sur les réseaux sociaux du conservatoire : « Je me souviens, parce qu’elle croyait en la création musicale, qu’elle a tenu ce jour-là à chanter une œuvre du compositeur Salvador Pueyo, spécialement créée pour elle. Ce fut un moment que l’on peut qualifier d’historique. C’était quelqu’un d’inouï, de formidable, elle était très attachante parce que sentimentale. Quand tu étais son ami, c’était à vie ! »

Jean-Marc Pujol, maire de Perpignan lui rendait également hommage dès le 6 octobre dernier se remémorant ses nombreuses visites “une ville qu’elle portait dans son cœur comme de nombreux témoignages peuvent en attester. En 1991, elle est venue inaugurer l’actuel Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) Perpignan-Méditerranée.”

♦ Un conservatoire rénové en 2015

Le Conservatoire à Rayonnement Régional dispense un enseignement depuis l’initiation musicale jusqu’au Diplôme d’Etudes Musicales qui sanctionne le cycle de spécialisation. Au total, se sont plus de 3 000 élèves qui suivent un des 21 enseignements artistiques au conservatoire. Daniel Tosi, également compositeur et chef d’orchestre, natif de Perpignan déclarait lors de cette rénovation de plus de 9,4 M€ : « Le conservatoire est l’un des plus beaux et des plus vastes de France. Le Pôle artistique s’assimile à une ruche foisonnante d’apprentissage…, de création où chacun viendra, selon Montaigne : butiner de ci de là pour faire un miel qui est tout sien ».

♦ Le conservatoire prépare à l’enseignement supérieur

Désormais, le Conservatoire prépare aussi à l’entrée dans l’enseignement supérieur de la création artistique dans le domaine du spectacle vivant grâce aux Classes Préparatoires. Ces classes permettent à des musiciens, danseurs, comédiens, enseignants ou directeur de salles de pouvoir poursuive leurs études dans un établissement supérieur dont :

  • Les conservatoires nationaux de musique et de danse de Paris et de Lyon
  • L’école de l’Opéra de Paris
  • Le conservatoire national supérieur d’art dramatique et école supérieure d’art dramatique de Strasbourg
  • Ou encore, les pôles supérieurs de Bordeaux, Aix-en-Provence, Toulouse, Avignon, Dijon, Poitiers, ou Rouen

 

ante. nunc mattis dolor libero dolor. ipsum ut Aenean quis