fbpx

Réserve de Sigean – Sultan le dromadaire, première naissance 2019 sous l’œil des visiteurs

Kehmal et Ibiza la maman (qui se porte comme un charme après plus d’un an de gestation) ont eu le plaisir de voir arriver le 7 janvier dernier Sultan. Prénom choisi par les soigneurs, contrairement à Ringo, le bébé rhinocéros, dont le prénom avait donné lieu sur les réseaux sociaux à un jeu concours.
Alors que d’habitude, les animaux se mettent à l’abri des regards pour mettre bas, Ibiza a choisi de partager ce moment avec les visiteurs du parc. Elle a mis bas devant ces anonymes à n’en pas douter ébahis par ce spectacle où la nature reprend ses droits.

♦ Le programme européen pour les espèces menacées

Sultan qui fait déjà ses premières balades en compagnie de ses parents pèsera à l’âge adulte pas moins de 800 kilos et mesurera au garrot (au-dessus de la bosse) 2,3 mètres. La longévité des congénères de Sultan est d’environ 16 ans et cette espèce bénéficie du statut d’animal domestique.

La réserve africaine de Sigean a intégré le programme européen pour les espèces menacées (EEP*). Le parc participe à 36 programmes d’élevages dont le chimpanzé, le rhinocéros, le guépard ou la girafe. Contrairement au dromadaire qui n’est à l’heure actuelle pas une espèce en danger selon les critères de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature et des ressources naturelles (UICN**).

La réserve abrite à ce jour 13 dromadaires, dont le petit Sultan. L’étendue du parc et sa configuration, divisée en plusieurs espaces non-communiquants, permet de séparer les individus en fonction des affinités de chacun.

♦ Dromadaire ou chameau ?

Pas de risque d’erreur, à Sigean, vous ne rencontrerez que des dromadaires. Le responsable nous a confirmé cette information, le parc n’abrite pas de chameaux en son sein.

Toutefois, sachez qu’outre le nombre de bosses, une pour le dromadaire, deux pour le chameau, la longueur de leur pelage est également différente. Le chameau a un pelage plus long pour le protéger du froid. En effet, le chameau est originaire d’Asie centrale, où les températures, notamment dans le désert de Gobi peuvent chuter jusqu’à -40 degrés.

Autre différence, le dromadaire, appelé aussi chameau d’Arabie est plus grand et plus agressif que son cousin oriental.

♦ Des naissances entre les mois de mars-avril et août-septembre

La réserve a ceci de particulier que les 3800 animaux, issus de 160 espèces différentes, vivent pour la plupart en totale liberté au cœur d’un parc de plus de 300 hectares. La réserve africaine de Sigean a ouvert au public en 1974 par la volonté de Paul de La Panouse et de Daniel de Monfreid.

Selon, la réserve, en 45 ans, plus de 10 000 naissances ont été homologuées. Certaines naissances ont un caractère exceptionnel par leur rareté : Pélicans à dos rosé, Guépards, Lycaons, Ânes de Somalie. Comme le précise le dossier de presse, “la bonne maîtrise de certains élevages se traduit par une régularité des naissances (Autruches, Emeus) ou un nombre élevé de jeunes (29 Pythons molures sur les 33 œufs couvés par la femelle de cette espèce)”. 

Du fait de ces conditions de vie en liberté, les reproductions de la majorité des espèces ne sont pas contrôlées. Toutefois, les naissances suivent le rythme des saisons, et surviennent en général au printemps et en été, comme nous le confirmait le communiquant.

“Au fil des ans, la Réserve Africaine de Sigean n’a cessé de s’agrandir et ses troupeaux comportent de plus en plus d’espèces faisant l’objet de programmes européens d’élevage. Certaines des espèces protégées ont une aire de répartition qui dépasse le seul continent africain, cas notamment des oiseaux migrateurs.

D’autres, bien que non-africaines, comme les Ours du Tibet, nous ont été confiées pour des raisons de conservation. La seule contrainte pour assurer la bonne réussite de ces élevages est de choisir des espèces capables de s’adapter au climat languedocien caractérisé par un bon ensoleillement et des hivers généralement peu rigoureux”.

Très bientôt Made in Perpignan aura le plaisir de réaliser un reportage au cœur de cet espace de savane africaine à portée de main.

♦ Bon plan 

À l’occasion des 45 ans du parc, les personnes qui viennent visiter le parc le jour de leur anniversaire se verront offrir l’entrée (pièce d’identité faisant foi). Sultan, le dernier né des dromadaires, en sautille de joie !

*EEP de l’anglais European Endangered species Programme est un programme d’élevage de l’Association européenne des zoos et aquariums destiné à la conservation d’une espèce animale sauvage. Un coordinateur d’espèce est nommé et il a la charge de recenser les individus au sein des parcs et zoos partenaires. Pour chaque individu, il crée un registre contenant, entre autres, son arbre généalogique. Il rédige également des recommandations sur les reproductions entre les animaux afin d’éviter des problèmes de consanguinité. C’est aussi dans ce but que sont réalisés des échanges entre les établissements signataires du programme.

**UICN : L’Union internationale pour la conservation de la nature est la principale organisation non gouvernementale mondiale consacrée à la conservation de la nature. Sa mission est d’influencer, d’encourager et d’assister les sociétés du monde entier, dans la conservation de l’intégrité et de la biodiversité de la nature, ainsi que de s’assurer que l’utilisation des ressources naturelles est faite de façon équitable et durable. Source wikipédia.

risus. elementum venenatis odio Praesent dolor luctus consequat. fringilla Nullam dapibus