Chômage dernier trimestre 2018 – Une hausse à contre-courant dans les Pyrénées-Orientales

En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A baisse de 1,1 % (–38 200) au 4ème trimestre 2018, 1,5 % sur un an. Une tendance que suit globalement la région Occitanie. Et pourtant le nombre de chômeurs dans notre département continue d’augmenter sur l’année 2018, avec une hausse de 1,4% (la plus forte hausse des 13 départements de l’Occitanie).
Fourni par Pôle Emploi, ce chiffre parvient systèmatiquement en décalé d’un trimestre avec le taux de chômage calculé, lui, par l’INSEE. Et une mauvaise nouvelle n’arrivant jamais seule, ce taux de chômage au 3ème trimestre 2018 s’élève désormais dans notre département à 14,6%, le plus élevé de la région, mais aussi de France métropolitaine.

♦ Le nombre de chômeurs toujours à la hausse dans les Pyrénées-Orientales

Au quatrième trimestre 2018, dans les Pyrénées-Orientales, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) augmente de 0,3 % (soit + 100 personnes) et de 1,4 % sur un an. Contrairement à l’Occitanie où ce nombre baisse de 1% sur le dernier trimestre et 0,8% sur l’année. En France métropolitaine, la baisse est encore plus nette que dans la grande région avec -1,1% sur le dernier trimestre 2018. Entraînant ainsi une baisse totale sur 2018 de 0,5% des demandeurs d’emploi sur la catégorie de référence.

Concrètement dans le département le nombre de demandeurs d’emploi dans la catégorie A au 31 décembre 2018 est de 36 470, soit 100 personnes de plus que le trimestre précédent. Si l’on cumule toutes les catégories de chômeurs tenus de rechercher un emploi, le chiffre s’élève à 55 580 personnes.

Ce sont chez les seniors, 50 ans et plus que la hausse se fait le plus sentir. Avec +2,8% sur le 4ème trimestre et +4,9% sur l’année. À l’inverse, les moins de 25 ans au chômage, sont moins nombreux, en baisse conséquente (-5,7%) sur le dernier trimestre, -1,9% sur l’année.

Quant à la durée d’inscription, la situation n’est guère meilleure. Sur les plus de 55 000 personnes en recherche d’emploi, près de 50% d’entre elles sont inscrites à Pôle emploi depuis plus d’un an. À la fin 2018, ils étaient 26 980 sans-emploi durable depuis plus d’un an, chiffre en hausse sur un an de 7%.

♦ Au niveau national, la situation de l’emploi s’améliore légèrement

Seule la Corse voit son nombre de chômeurs augmenter sur le dernier trimestre 2018 (+3,5%) contrairement aux 12 régions de France métropolitaine mais aussi des département d’outremer (hors Mayotte).

La légère embellie dans le marché de l’emploi bénéficie à l’ensemble des catégories, mais ce sont les 25-49 ans qui ont le plus quitté la catégorie A (inscrits tenus de rechercher un emploi, sans emploi).

En moyenne au quatrième trimestre 2018, en France métropolitaine, le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi et tenues de rechercher un emploi (catégories A, B, C) s’établit à 5 605 000. Parmi elles, 3 418 600 personnes sont sans-emploi (catégorie A) et  2 186 400 exercent une activité réduite (catégories B, C).

En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A baisse de 1,1 % (–38 200) ce trimestre et de 1,5 % sur un an. Le nombre de personnes exerçant une activité réduite courte (catégorie B) diminue de 2,8 % par rapport au trimestre précédent et celui des personnes en activité réduite longue (catégorie C) croît de 1,1 %. Au total, le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B, C diminue de 0,8 % sur ce trimestre (–44 600) et de 0,3 % sur un an.

Au quatrième trimestre, 632 100 personnes inscrites à Pôle emploi ne sont pas tenues de rechercher un emploi. Elles sont soit non immédiatement disponibles et sans emploi (catégorie D, par exemple : formation, contrat de sécurisation professionnelle, maladie), soit pourvues d’un emploi (catégorie E, par exemple : création d’entreprise, contrat aidé). Sur ce trimestre, le nombre d’inscrits en catégorie D augmente de 5,4 % et celui des inscrits en catégorie E diminue de 1,6 %.

En France (y compris départements-régions d’outre-mer, hors Mayotte), le nombre de demandeurs d’emploi s’élève à 3 676 500 pour la catégorie A. Il diminue de 1,1 % sur le trimestre ( –1,4 % sur un an). Pour les catégories A, B, C, ce nombre s’établit à 5 915 700. Il diminue de 0,8 % sur ce trimestre et recule de 0,2 % sur un an.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Curabitur pulvinar Praesent felis facilisis vel, libero eget neque. mi, amet, libero