L’Université de Perpignan défie les inégalités lors d’une journée handi-citoyenne #RunMyUPVD

Près de 300 participants étaient sur la ligne de départ de la 2ème édition de Run my UPVD jeudi 18 avril sur le campus de l’Université de Perpignan. Une course solidaire pour soutenir les étudiants en situation de handicap et les accompagner dans leur parcours universitaire.

Accessible à tous et ouvert à l’ensemble de la communauté universitaire ainsi qu’au grand public, cette opération a permis de récolter 3.500 € grâce à la formation d’une trentaine d’équipes. Cette somme sera allouée “au financement de matériel adapté et à des heures de tutorat encadrées par des étudiants-tuteurs, des prises de notes et des secrétaires d’examen”.  Toute au long de la journée, les associations présentes sur le site ont pu présenter leurs actions et attirer l’attention sur le handicap. En clôture de journée, l’université a également organisé un « repas dans le noir ». Une manière originale de sensibiliser les voyants sur les handicaps visuels.

Dans le cadre de cette journée handi-citoyenne, Josef Schovanec est venu témoigner de sa vie en tant que “personne avec autisme”. Personnalité médiatique et remplie d’humour, ce diplômé de Sciences-Po parle couramment sept langues et milite notamment pour l’accessibilité aux études des personnes autistes. Dans une conférence intitulée “l’art du monde autrement”, l’écrivain et voyageur a abordé le manque de connaissances de l’autisme dans le cadre de l’enseignement. Une absence de prise en compte qui va de l’environnement, comme l’éclairage souvent inadapté, à l’absence de formation des enseignants aux troubles autistiques.

Reportage réalisé dans le cadre du projet tuteuré d’Olivier Prady, étudiant au Diplôme Universitaire de Photojournalisme de l’Université de Perpignan :

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

felis non amet, dictum consectetur leo elementum