fbpx

Lydia paquebot d’un soir des ambassadeurs économiques du pays catalan

Parmi les figures de proue du département, dix d’entre elles ont présenté leur activité devant les personnalités invitées sur le Lydia, bateau échoué depuis 1967 sur la plage du Barcarès. Objectif ? Faire rayonner l’activité économique au-delà des mers et des frontières catalanes. Laurent Gauze et Alain Ferrand, respectivement président de l’agence de développement économique et maire du Barcarès, ont reçu, pour la 3e soirée des ambassadeurs, le monde économique et politique du département. Inspirés par le lieu, les politiques à la tribune se sont engouffrés dans la métaphore maritime. Aucun n’allant tout de même jusqu’à oser l’analogie avec le célèbre Titanic qui ne vogua pas au-delà de son voyage inaugural.

♦ Jean-Marc Pujol, “Nous sommes tous dans le même bateau”

Jean-Marc Pujol, président de Perpignan-Méditerranée-Métropole, Hermeline Malherbe, présidente du Conseil Départemental, et Carole Delga, présidente de la région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée, sont “montés dans le même bateau”. Le maire de Perpignan de rappeler : “nous avons besoin de ramer pour le territoire”.

Ramer avec des boulets aux pieds contre l’excès de réglementation que Jean-Marc Pujol et Carole Delga dénonçaient à l’unisson. Quand l’une confiait “nous ne pouvons pas développer un pays en ayant sans arrêt des entraves ou sans nous permettre d’avoir des potentiels”, l’autre s’exclamait : “tout est compliqué dans ce pays”.

Carole Delga  de conclure par un vibrant : « Il y a de nombreux talents en Pays Catalan. Nous avons cette image d’être une terre de cocagne, avec des produits de qualité, avec la terre du bien manger, du bien vivre. Et cela il faut savoir le promouvoir. Nous avons aussi toute la question du tourisme, et c’est d’autant plus vrai ici à Port Barcarès. Il faut innover, il faut oser », rappelant le rôle d’un élu. Des paroles qui faisaient écho aux mots du maire de Barcarès, Alain Ferrand, dont la volonté avec son nouveau village de Noël est de passer de 600 000 à 1 million de visiteurs sur toute la durée des fêtes de fin d’année. «  450 emplois sur 2 mois, nous créons ainsi une 2e saison, une saison d’hiver dans une station d’été » s’enorgueillissait-il.

La présidente de la région rappelait l’urgence de “travailler collectivement, de mettre fin à des querelles d’un autre âge. C’est notre jeunesse toute entière qui nous demande d’être responsables pour libérer les énergies du territoire”.

♦ Culture, gastronomie et sport – Enjeux pour le développement et l’image du département 

Les ambassadeurs économiques sont nés en 2015 autour de la volonté de 12 dirigeants d’entreprises du Roussillon qui se sont ainsi engagés à devenir « ambassadeurs du territoire à l’international ». Objectif pour Laurent Gauze, à l’initiative du concept : “Créer un réseau de chefs d’entreprises présents dans les Pyrénées-Orientales et ayant des filiales ou des bureaux à l’étranger, ou qui soient issus du département et dirigent des sociétés de par le monde ».

Alexandre Vert d’Ensemble Flashback, Florence Delseny Sobra à la tête de l’école supérieure de langues Almed, et Gilles Desaphy du grenat de Perpignan, ont échangé autour de la culture, en tant que moyen de valoriser le territoire hors de nos frontières.

Le champion du monde des métiers du dessert et Meilleur Ouvrier de France, Olivier Bajard, partageait quant à lui son expérience grâce à l’école internationale de pâtisserie fondée à Perpignan depuis 2005. Le catalan Paul Pairet, depuis Shangai, a voulu participer à cette soirée envoyant une carte postale sous forme de vidéo depuis L’utra violet. Son restaurant au concept qui met en œuvre les 5 sens autour de la gastronomie. Philippe Bourrier, président du Conseil Interprofessionnel des Vins du Roussillon et Lionel Lavail des Domaines Cazes, représentaient la filière viticole dans le département.

Le sport et plus particulièrement le sport de montagne étaient représentés par Aude Reygade du Centre National d’Entraînement en Altitude de Font-Romeu et Cécile Hernandez, snowboardeuse de haut niveau, et membre de l’équipe de France handisport depuis 2014. Bernard Guash, à la tête des Dragons Catalans concluait la parole des ambassadeurs du sport.

♦ Rôle des Ambassadeurs économiques

“Valoriser le potentiel du territoire et de ses acteurs. Axes économique, scientifique et culturel, qualité de vie, richesse du patrimoine, innovation, attractivité touristique, offre foncière et immobilière d’entreprises…”

“Attirer des investisseurs et détecter des opportunités d’affaires, projets d’investissement, nouveaux programmes immobiliers…”

“Soutenir les entreprises du territoire souhaitant se développer à l’international. 
Apporter l’expérience et l’expertise, être un facilitateur de business (informations sur les formalités d’implantation ou d’export spécifiques à chaque pays, mise en réseau, mise à disposition de bureau…)”

“Accompagner les étudiants du territoire. Proposer des opportunités de stage ou d’expérience à l’international”

sit ut ut justo nunc adipiscing