06/07/2020, Argeles-sur-Mer, France, Les criques de Porteils chemin cotier vers Collioure © Arnaud Le Vu / MiP / APM
06/07/2020, Argeles-sur-Mer, France, Les criques de Porteils chemin cotier vers Collioure

Parcourez notre revue de presse nationale (et pas que) publiée tous les dimanches. Un format Made In Perpignan ; les Pyrénées-Orientales sous le prisme des médias nationaux et étrangers.

♦ Vers une nouvelle fermeture de la frontière franco-espagnole ?

⊕ La Vanguardia / Francia quiere hablar con España de un eventual cierre de la frontera por Catalunya

”Las cifras de Barcelona son mucho peores que las que observamos” en el país galo, ha expresado el primer ministro. El primer ministro francés, Jean Castex, dijo este sábado que un eventual cierre de la frontera con España por la situación epidémica en Catalunya es un asunto que hay que discutir con las autoridades españolas. Castex, quien recorrió por la mañana un mercado en la localidad de Prades de la que es alcalde, situada a poco más de una hora de carretera del paso fronterizo de La Junquera, fue preguntado por la prensa sobre la eventualidad de ese cierre tras las medidas de restricción de movimientos de la Generalitat de Catalunya. ”Vigilamos eso de muy cerca, aquí en particular. Porque es un asunto importante del que tenemos que discutir también con las autoridades españolas”, respondió.

⊕ Equinox Magazine / Frontière France Espagne : fermeture évoquée

Le Premier ministre français Jean Castex n’a pas exclu aujourd’hui une éventuelle fermeture de la frontière France Espagne. Interrogé par la presse à l’occasion d’une visite à Prades, une ville proche de la frontière France Espagne, le chef du gouvernement français a expliqué que « nous surveillons cela de très près (…) parce que c’est un vrai sujet, dont il faut que nous discutions aussi avec les autorités espagnoles. Les chiffres de Barcelone sont pires que ceux de la France ». Jean Castex réagissait en ces termes à une question sur la situation sanitaire en Espagne ; et une possible fermeture des frontières.

♦ Premières semaines de la nouvelle municipalité de Perpignan

⊕ Ouest France / Perpignan. Louis Aliot fait voter l’augmentation de son indemnité pour son premier conseil municipal

L’opposition municipale de Perpignan n’a pas caché sa désapprobation après le vote de l’augmentation de 17 % des émoluments du nouveau maire de la ville, Louis Aliot. Cette décision a été adoptée vendredi 10 juillet lors du premier conseil municipal présidé par l’élu du Rassemblement national.

⊕ Le Canard Enchainé /Perpignan, déjà à Front la caisse

Mis en examen pour détournement fonds publics dans l’affaire des emplois bidons d’assistants parlementaires européens du FN, Louis Aliot a un nouveau souci de ressources humaines. À peine élu maire de Perpignan, il augmente le salaire… du maire de Perpignan. Lors de son premier conseil municipal, le 10 juillet, l’élu nécessiteux s’est donné un joli coup de pouce : 17% de hausse de son indemnité d’élu. Le lepénisme reste un métier.

⊕ La Vie / Municipales : À Perpignan, premier jour

Se présentant sans étiquette, Louis Aliot a conquis la cité catalane, épuisée par des décennies de clientélisme. Reportage dans une des villes les plus pauvres et plus morcelées de France. À l’été 1631, la peste s’abat sur Perpignan (­Pyrénées-Orientales). Décimée, la population invoque saint François de Paule, ermite calabrais dont le culte est très populaire. À partir du 2 avril 1632, solennité du saint, la peste se retire. Depuis, l’évêque et le maire déposent chaque année un cierge aux pieds de sa statue, à la cathédrale Saint-Jean-Baptiste. Ce 2 avril 2020, en pleine épidémie de Covid-19, Jean-Marc Pujol allumait son dernier cierge en tant que maire. L’an prochain, ce sera Louis Aliot, ancien vice-président du Front national – rebaptisé Rassemblement national en 2018 – ; dont la liste a recueilli 53,09% des suffrages le 28 juin dernier, contre 46,9% pour celle de Pujol.

⊕ Le Monde / A Perpignan, la question de la coexistence entre artistes et municipalité RN

Si la nouvelle équipe, menée par Louis Aliot, a annoncé la réouverture de l’école des beaux-arts, fermée en 2016, le monde artistique se montre méfiants. A Perpignan, les choses bougent vite dans le secteur culturel après l’arrivée à la mairie de Louis Aliot ; élu confortablement (53 %) à la tête d’une liste soutenue par le Rassemblement national (RN). En trois jours, le ton a été donné : le 9 juillet, les trois lauréats du prix Méditerranée annoncent qu’ils boycotteront la remise des prix prévue le 3 octobre dans la ville.

⊕ Courrier International / Le philosophe Walter Benjamin, otage de l’extrême droite à Perpignan ??

Dans la ville qu’il a conquise aux municipales, Louis Aliot compte redonner vie au Centre d’art contemporain Walter Benjamin, laissé à l’abandon. “Mais quelle vie ?” s’inquiète la Süddeutsche Zeitung ; préoccupée de voir la mémoire du philosophe allemand, mort dans la région en 1940 alors qu’il tentait de rejoindre l’Espagne, aux mains de l’extrême droite.

♦ Le régionalisme moqué … et prisé

⊕ Les Echos / Avec Jean Castex, la revanche des accents régionaux

La nomination de Jean Castex au poste de Premier ministre pourrait mettre fin au snobisme parisien sur les accents régionaux, selon « The Economist ». « J’ai un accent, moi  ? » avait rétorqué Jean Castex sur un ton faussement surpris lors de son passage sur le plateau de BFMTV, peu de temps après sa nomination à Matignon. Qu’il soit moqué ou commenté, l’accent régional « chantant » et les intonations gasconnes du nouveau Premier ministre attisent les réactions ; témoignant d’une glottophobie ou discrimination linguistique parisienne selon « The Economist ». Peu de temps après sa nomination, un journaliste de « Paris Match » avait qualifié l’accent du Premier ministre, né dans le Gers et élu dans les Pyrénées-Orientales, de « rocailleux façon troisième mi-temps de rugby » ; tandis qu’un présentateur l’avait jugé plus adapté à la présentation de la météo qu’au discours de politique générale.

⊕ Geo Magazine/ Vacances en France : mer, montagne, villages, forêts… 200 idées au sommaire du nouveau hors-série 

Quelque 200 pépites choisies par nos soins – villages de charme, patrimoine restauré par des passionnés, sites historiques d’exception, jardins remarquables, savoir-faire régionaux, lieux secrets, culturels, insolites ou naturels – à découvrir à travers neuf grands chapitres illustrés par des reporters photographes à qui nous avons laissé carte blanche. Un hors-série disponible en kiosque à partir du 8 juillet.

⊕ Le Point / Languedoc-Roussillon : des vins de soleil

Forte d’une grande diversité de cépages, de terroirs et d’appellations, la région produit de nombreux vins légers et fruités à consommer l’été. Pourquoi ce choix ? D’abord pour l’image de la région, qui, avec la Provence et la Corse, constitue le vaste vignoble méditerranéen et véhicule l’image parfois un peu cliché des vacances, soleil, plages, paillotes et rosé bien frais en prime. Également pour la diversité des vins qui y sont produits. À peu près tous les types (tranquilles, effervescents, secs, moelleux) déclinés dans les trois couleurs ; et donc beaucoup de cuvées adaptées à une consommation estivale.

♦ Les Pyrénées donnent du fil à retordre aux sportifs

⊕ 20 Minutes / Loire-Atlantique : « Les réveils, un enfer ! »… L’ultra-traileur Erik Clavery raconte son incroyable traversée des Pyrénées

En début de semaine, l’ultra-traileur de Remouillé en Loire-Atlantique, licencié au TUB (Rezé), a pulvérisé le record de la traversée des Pyrénées (GR 10) : 860 km en neuf jours 9 heures et 12 minutes. Il ne s’arrêtera donc jamais. A 40 ans, Erik Clavery, l’ultra-traileur de Remouillé en Loire-Atlantique, licencié au TUB (Rezé), a pulvérisé en début de semaine le record de la traversée des Pyrénées (GR 10) : 860 km en neuf jours 9 heures et 12 minutes ; battant du même coup de trois jours celui détenu depuis deux ans par Thierry Corbarieu (en douze jours et 10 heures).

⊕ Ouest France / Triathlon. Le Niortais Nicolas Pouvreau a vaincu l’Altriman

Nicolas Pouvreau a participé samedi 11 juillet au triathlon XXL des Angles, dans les Pyrénées-Orientales. Un ironman réputé pour être l’un des plus exigeants au monde. Dans la série des ironman, il y a Embrun, Nice ou encore Vichy. Moins connu et surtout beaucoup moins médiatisé, il y a aussi l’Altriman. Un triathlon XXL de l’extrême organisé dans la station pyrénéenne des Angles, au carrefour de l’Espagne, de l’Andorre et de la Méditerranée. 

♦ Culture, entre peinture et dramaturgie future

⊕ Artips / “C’est pas trop tôt” – Où l’on met plus de trente ans à livrer une commande

1707. Le peintre perpignanais Hyacinthe Rigaud reçoit une prestigieuse commande : il est chargé de peindre le portrait d’un grand homme d’Église, le cardinal de Bouillon. Mais dès le début, rien ne se déroule simplement…

⊕ Versus media Mexico / La unidad llegará a HBO a inicios de agosto

HBO anuncia la fecha de estreno de la serie dramática La Unidad, la producción española que ha sido filmada en Madrid, Melilla, Tánger, Galicia, Perpignan, Girona, Toulouse y Nigeria, y está basada en los testimonios inéditos de altos profesionales de una unidad especial contra el terrorismo.

♦ Vers un retour des trains de nuit ?

⊕ France Info / “C’est un peu une victoire” : un collectif se félicite du retour des trains de nuit souhaité par Emmanuel Macron

Lors de son entretien du 14-Juillet, le président de la République a assuré vouloir “redévelopper le fret ferroviaire et les trains de nuits”. “Pour nous c’est un peu une victoire parce que jusqu’à présent on prêchait dans le désert.” Pascal Dauboin, membre du collectif “Oui aux trains de nuit” a le sourire depuis l’annonce du président de la République. Lors de son interview du 14-Juillet, Emmanuel Macron s’est engagé à “redévelopper massivement le fret ferroviaire, les trains de nuit et les petites lignes”. Emmanuel Macron n’a pas apporté davantage de précisions ; mais le message est tout de même bien accueilli par les associations d’usagers. Le collectif national “Oui aux trains de nuit”, très mobilisé sur le sujet, attend maintenant des actes concrets alors que la SNCF n’exploite plus aujourd’hui que deux lignes de nuit : Paris-Briançon et Paris-La Tour de Carol, ainsi que la liaison Perpignan-Port Bou.

♦ Biodiversité – Deux tortues menacées relâchées près de Perpignan

⊕ 20 Minutes / Pyrénées-Orientales : Recueillies puis soignées, deux tortues d’une espèce menacée vont être relâchées

Deux émydes lépreuses vont être relâchées dans leur milieu naturel le 21 juillet près de Perpignan. Ouvert au public depuis avril 2019, le refuge des tortues de Bessières abrite quelque 1.350 pensionnaires. Le 21 juillet, le site installé à 30 km au nord-est de Toulouse en verra partir deux. Mais cette séparation est tout sauf un déchirement pour son président Jérôme Maran et l’équipe de bénévoles qui l’entoure. « Pour la première fois, nous allons relâcher deux spécimens, explique ce passionné de 46 ans. Cela se passera dans une réserve naturelle du côté de Perpignan, avec l’accord de la Dreal Occitanie. » Aucune indication géographique plus précise ne sera donnée pour ne pas troubler la quiétude de ces deux émydes lépreuses.

 

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances