Transparence de la vie publique – Les revenus déclarés par nos nouveaux députés

Les quatre nouveaux députés élus en juin 2017 avaient deux mois pour compléter et rendre leur déclaration d’intérêt auprès de la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique (HATVP).  Créé suite à l’affaire Cahuzac, l’organisme indépendant participe à la transparence de la vie publique. Découvrez et consulter les déclarations des 4 députés des PO.

Romain Grau, député En Marche élu de la 1ere circonscription, Louis Aliot Front National, député sur la 2ème circonscription, Laurence Gayte, En Marche sur la 3ème circonscription et Sébastien Cazenove, En Marche sur la 4ème circonscription se sont pliés à l’exercice en déclarant leur activité professionnelle et les revenus liés à celle-ci sur les 5 dernières années qui précèdent leur élection.

Mais aussi, les activités éventuelles en qualité de consultant, les participations aux organes dirigeants d’un organisme public ou privé ou d’une société, les participations financières directes dans le capital d’une société, les mandats et les indemnités attachées, ainsi que les fonctions bénévoles pouvant engendrer un conflit d’intérêt.

Les députés doivent aussi déclarer les fonctions et revenus de leur conjoint ainsi que le nom de leurs attachés parlementaires.

Romain Grau – Cliquer pour consulter la déclaration d’intérêt et d’activité de député

Le député (anciennement premier adjoint de la commune de Perpignan) avait déjà complété une déclaration d’activité au titre d’élu local. Le néo député de la République en Marche a choisi de s’adjoindre les services de 3 attachés parlementaires :

  • Laurent Rosello, ancien attaché parlementaire de Jacques Cresta (député PS de 2012 à 2017)
  • Isabelle de Noell Marchesan, conseillère départementale d’opposition, Maire de quartier sud de Perpignan et suppléante du candidat Romain Grau aux élections législatives
  • Gilbert Vidal, référent à la sécurité urbaine de Perpignan 2020, lors de la campagne municipale 2014.

Romain Grau est celui des 4 députés des PO qui déclare le plus de revenus de part à son activité d’avocat au sein d’une société d’avocats, puis en tant que conseiller « en matière de gestion et de projets industriels » chez RGR Conseils (SARL Unipersonnelle dont il est le gérant depuis janvier 2015). Le député commente dans sa déclaration : « J’envisage d’exercer cette activité que très ponctuellement durant mon mandat ». Plus en détail, ses activités de conseil ont été source d’un revenu de 50.000 euros pour la seule année 2017. Par ailleurs, le député confirme ne pas voir perçu de revenus pour son activité (qu’il a depuis cessée) au sein de la société New EAS.

Romain Grau déclare les indemnités d’élu à l’agglomération de Perpignan, de premier adjoint de la mairie de Perpignan et de conseiller départemental d’opposition. Soit un total net de 24.442 euros pour les 6 premiers mois de l’année 2017. 11.250 € à la Mairie, 1.131 € à l’agglo Perpignan Métropole, et 12.061 € au département. L’effet de la loi sur le non cumul des mandats, contraint le député Grau a abandonner ses mandats sauf celui de conseiller départemental.

Louis Aliot –  Cliquer pour consulter la déclaration d’intérêt et d’activité de député

Sur la déclaration de Louis Aliot, le plus gros de ses revenus est issu du Parlement Européen. De 2012 à 2014 en tant qu’assistant parlementaire de Marine Le Pen, présidente du Front National. Dès son élection au parlement européen en juillet 2014, son indemnité nette est de 76.800 euros par an, 39.600 euros au prorata de 2017.

Il déclare par ailleurs ne percevoir aucun revenu pour son poste de vice président du Front National.

Dans cette déclaration, il n’est indiqué aucun collaborateur parlementaire, toutefois si l’on en croit la plateforme de centralisation des informations sur les parlementaires français, Projet Arcadie il s’est attaché les services de 3 collaborateurs.

  • Alexandre Bolo, conseiller municipal d’opposition et candidat face à Romain Grau lors des législatives.
  • Rania Messiha
  • Jean-François Lopez

Laurence Gayte –  Cliquer pour consulter la déclaration d’intérêt et d’activité de député

La député de la 3ème circonscription ne déclare qu’une seule activité depuis 2013, l’emploi de directrice des ressources humaines au sein de la société Veremes, SARL Unipersonnelle dont son mari est le gérant depuis 2003.

Laurence Gayte déclare trois attachés parlementaires :

  • Camille Aspar
  • Aurore Bouniol De Gineste
  • Véronique Thomas

Sébastien Cazenove – Cliquer pour consulter la déclaration d’intérêt et d’activité de député

Le député de la 4ème circonscription ne déclare qu’une unique activité dans les 5 ans précédant son élection. Il exerçait en tant qu’employé communal de la ville de Thuir. Il s’est entouré de 3 collaborateurs parlementaires.

  • Delmas Nicolas
  • Muguet Laurence, qui était la suppléante du candidat Sébastien Cazenove
  • Pilloy Sarah

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances