fbpx

Une autre image du grand âge – La photographie sublime les seniors à la résidence Les Girandières

C’est à l’initiative de Jacques Mongay, ex-résident des Girandières et passionné de photographie, qu’est née l’exposition photographique “Regards”. La directrice de l’établissement Aline Briot a souhaité montrer la résidence de l’intérieur à travers ces clichés intimistes et ces tranches de vie dont les résidents sont les premiers acteurs“. L’exposition est visible du 14 décembre 2018 au 28 février 2019 à la résidence Les Girandières située dans le quartier du Mas Vermeil à Perpignan.

Jacques Mongay, 84 ans et portraitiste pour l’occasion, est féru de photographie depuis qu’il est enseignant. Il ne passe pas une journée observer la vie à travers le prisme de son appareil. Avant l’avènement du numérique, il prenait déjà plaisir à développer ses clichés argentiques. Mais désormais, il excelle avec son reflex.

“Je suis resté 10 mois aux Girandières suite à des ennuis de santé. C’est là que j’ai photographié la centaine de résidents que je côtoyais”. Ses sujets de prédilection ? “Je suis intéressé par tout, surtout l’insolite. Mais j’aime aussi les paysages et les portraits”. Pour Jacques, le plus important sont l’angle de vue et le sentiment de plaisir, le bonheur du travail accompli. Un petit regret cependant car il aurait “préféré avoir plus de temps pour choisir des situations personnalisées pour chacun des résidents”.

♦ La photographie qui starifie nos mamies

Eva Hullo, une des résidentes à s’être prêtée à l’exercice, n’est pas peu fière de jouer les stars pour la première fois. “Une de mes filles a même envoyé mon portait à mes 7 petits-enfants, et 4 arrière-petits-enfants avec le message : Maman, Mamie, Grand-Mamie et maintenant super star !”. Elle nous confiait : “Je suis contente d’avoir posé. Vous savez à notre âge, nous avons moins de problèmes avec notre image. Même si je préférerai avoir quelques années de moins, il faut accepter nos rides, même en gros plan !” .

Parfois nostalgique, Eva se souvient que “tous les instants de notre vie ont été pris en photo, heureux et parfois tristes, et ça me plaît quand la photo est bien”. Malgré l’acceptation de son âge, Eva reste tout de même particulièrement attentive à son image, déclarant avec humour : “Je n’aime pas trop les gros plans, j’aurai préfèré d’un peu plus loin, pour que l’on voit moins mes rides”.

♦ Le photographe Didier Carluccio met “le Grand âge en lumière”

Le spécialiste de la photographie humaniste et du grand âge a poussé, il y a 25 ans, les portes d’une maison de retraite. Depuis, ce photographe parcourt le pays et s’infiltre dans ces structures réservées aux personnes âgées. Il pénètre ces lieux les uns après les autres pour aller à la rencontre de ses habitants. Un travail presque pictural à découvrir. Le journal Libération lui a consacré une pleine page dans son article intitulé “Les vieux dans les yeux”.

leo. Aenean ut non ante. Phasellus dolor sed ultricies consectetur elit. efficitur.