A la découverte du Wakeboard – On s’est jeté à l’eau

Avec le développement du téléski nautique, plus besoin d’amis avec un hors-bord, de permis bateau pour apprecier les sensations de la glisse sur l’eau. Dans les Pyrénées-Orientales mais aussi dans l’Aude, ce type d’installations se développe offrant une occasion de pratiquer un sport dans un cadre idyllique et à moindre frais.

Apparu dans les années 60 en Allemagne, le téléski nautique consiste en une installation mécanique permettant la pratique sur plan d’eau du ski nautique, et autres Wakeboard tractés à l’aide de câbles. Les surfeurs peroxydés et bodybuildés, à l’instar de Brice de Nice des années 90, ont désormais laissé la place à une génération de riders à parité fille-garçon.

Nous avons testé pour vous le Wakeboard et le ski nautique à la base de loisirs de Saint-Jean-Pla de Corts qui à l’instar celui de l’étang du Barcarès propose ce type de prestation. Des sensations fortes qui en font un sport physique et ludique à la fois, une parenthèse de fraicheur à 20 minutes du cœur de Perpignan.

Outre l’équipement obligatoire (Casque et Gilet de sauvetage), la première étape est celle des consignes de sécurité. Le lac est partagé par plusieurs riders, et des règles simples permettent de prévenir tout accident.
Quelques premiers tours avec un Kneeboard permettent de découvrir le plan d’eau et de ressentir les sensations de glisse. Attention tout de même au choix du maillot de bain pour ne pas être ridicule !
Les câbles assurent une traction mécanique circulaire et ininterrompue sur le plan d’eau. Une prise en mains est nécessaire pour s’habituer à la puissance notamment dans les virages.
Dans un second temps, il va désormais falloir tenir debout. Les skis nautiques sont idéaux pour appréhender cette position quelque peu inhabituelle.
Aucun besoin de maîtriser “le planté du bâton” et aucune chance que les skis se croisent. La glisse est immédiate.
En cas de chute, la seule consigne est de vérifier immédiatement l’arrivée d’un rider ou d’un palonnier (poignée en bois) derrière. Si tel est le cas, il suffit juste de plonger la tête sous l’eau et le casque évitera le choc.
En cas de chute, la berge n’est jamais bien loin. Les skis nautiques tout comme le Wakeboard déchausseront automatiquement. Il faudra juste prendre son mal en patience et rentrer à pied à la base.
“Finir à la baille” fait partie du jeu. En période estivale, c’est d’ailleurs bien agréable et rafraîchissant. Ce n’est pas Laïka, chienne de rider, qui dira le contraire.
A peine une demi-heure d’acclimatation, et enfin le Saint Graal ! Premier départ en Wakeboard ! Il faudra choisir entre la position Goofy (pied droit devant) ou Regular (l’inverse)
Les Wakeboards “d’apprentissage” disposent de spins ou ailerons qui favorisent la stabilité et les courbes. Les pieds enfilent simplement des straps fixés sur la board. Impossible de rider les modules présents avec ce modèle de planche.
Position classique du débutant : les bras trop près du corps. Il est important d’avoir une posture plus détendue et les bras plus en avant y compris dans les virages. Il faut baisser les bras pour “absorber le mou”, plus facile à dire qu’à faire !
Divers types de modules flottants situés sur la parcours permettent la réalisation de figures et sauts inspirés de la culture Skateboard et Snowboard. Les riders réalisent souvent un tour de chauffe où ils humidifient ces modules pour une meilleure glisse.
Le Wakeboard est un sport ou un loisir (selon les pratiques) où la parité est de mise. Aucune distinction technique entre les sexes. Même plan d’eau, même modules, même matériel et téléski.

Les rideuses et sportives de haut niveau comme Delphine Le Sausse ou Perrine Laffont ont ouvert les plans d’eau et pistes de ski à une génération de talent. Nombreuses sont les adolescentes à proposer un niveau de maîtrise hallucinant pour leur âge.

La culture du Wakeboard est aussi celle d’une jeunesse responsable et respectueuse de son “terrain de jeu”. Les boarders se mobilisent régulièrement en faveur de l’environnement comme lors des opérations de nettoyage des berges ou plages.
Sport pratiqué à haut niveau, le Wakeboard est également loisir. La garantie de sensations agréables proche de la nature mais aussi de rires partagés entre amis. Comme pour un enterrement de vie de garçon.
Après l’effort sur l’eau, le Chill (ou détente) sur le ponton ou sur le transat viendront parfaire le bronzage en début ou fin de saison.
fringilla ut amet, nec efficitur. Praesent massa