17-08-2020, Paulille, France, Covid-19, Coronavirus, Test itinerant littoral pcr par equipe medicale hopital de perpignan

Covid-19 | Les Pyrénées-Orientales passent en zone rouge dès le 8 septembre

LECTURE

Le nouveau Préfet renoue via Facebook, avec les directs initiés par son prédécesseur lors du confinement. Lors de ce direct avec la population, Étienne Stoskopf a indiqué que “le virus circulait activement dans le département”. Le docteur Hugues Aumaître (chef du SMIT) confirmait le classement en rouge du département à compter du 8 septembre. Nous rejoignons ainsi le département de l’Hérault et de la Haute-Garonne également classées en zone rouge.

♦ Pourquoi les Pyrénées-Orientales sont classées en zone rouge ?

Le préfet indique que le taux d’incidence est de 67 ; ce taux correspond au nombre de nouveaux cas positifs pour 100.000 habitants. Au-delà de 50 cas pour 100.000 habitants, le territoire passe en zone rouge.

Ce passage en zone rouge ne va pas bouleverser la vie sociale ou économique ; mais signifie qu’il faut redoubler de vigilance et de précaution. “Soyez prudents surtout en direction des anciens” prévient le Préfet.

♦ Quels changements avec ce passage en zone rouge des Pyrénées-Orientales ?

Désormais, tous les rassemblements de plus de 5.000 personnes sont interdits. Nous avons questionné la préfecture concernant la dérogation du nombre de spectateurs qui avait été porté à 8.000 pour le match du 12 septembre prochain. Nous n’avons pour le moment reçu aucune confirmation. Néanmoins, ce passage en zone active de circulation du virus et qui autorise donc le Préfet a prendre de nouvelles restrictions, ne joue pas en faveur de cette dérogation.

Concernant, les bars et les restaurants, le Préfet a précisé que pour le moment, aucune nouvelle mesure de fermeture n’était envisagée.

Pour les écoles, le Préfet précise que le département compte environ 32 cas positifs parmi les élèves scolarisés. “Pour l’instant, nous parvenons à gérer la situation. Aucun établissement n’a dû être fermé“. Quant au campus universitaire, le port du masque y est également obligatoire.

♦ La situation sanitaire actuelle du secteur Covid-19 à l’hôpital de Perpignan ?

Questionné sur l’intérêt de se faire dépister, le docteur Aumaître rappelle qu’il s’agit d’une maladie qui dure une quinzaine de jours. Si elles doivent se produire, les aggravations ont lieu aux environs du 8 ou 10e jour. “Le fait de se faire tester permet aux équipes médicales de faire un suivi des patients et de réagir vite en cas d’aggravation”.

Le docteur précise la typologie des personnes hospitalisées en aile Covid à l’hôpital de Perpignan :

  • 1 femme de 35 ans,
  • 1 homme de 42 ans,
  • 2 personnes de 61 ans,
  • et 1 une autre personne de 63 ans.

Le docteur Aumaître répond à la question posée par une internaute. “On n’est pas là pour transmettre la peur ; on est là pour discuter des réalités. Nous avons vécu une première vague dont nous avons tiré un certain nombre de conclusions. On connaît le potentiel de gravité de cette maladie ; notre rôle est de vous informer sur les modalités de la prise en charge et de la prévention. Il n’est pas question de créer une peur, mais d’apporter les bonnes informations”.

♦ Quel parcours pour les malades atteints par le Covid-19 ?

Également présent à ce Facebook live, le docteur Pavageau, médecin généraliste et président de l’association des professionnels de santé de Perpignan du centre-ville, a rappelé la conduite à tenir en cas d’apparition de symptômes.

  • La première des choses à faire en cas de symptômes modérés est d’aller voir le médecin traitant qui décidera de la conduite à tenir. “Il faut absolument déceler des facteurs de gravité qui nécessiteraient des mesures particulières” précise le docteur Pavageau.
  • Sans symptômes, mais en cas de contact avec un patient positif ou si nécessité de se rendre auprès d’une personne fragile, le docteur Pavageau préconise de se rendre dans un centre de dépistage Covid du département. Dans le département, 39 centres sont habilités à pratiquer des tests Covid-19. Pour connaître les lieux de dépistage cliquez sur le lien de l’Agence Régionale de Santé.
  • En cas de symptômes importants, tel un essoufflement important, il faut appeler le 15 qui orientera vers la structure adaptée.

Ce jour, la préfecture a annoncé l’ouverture d’un nouveau centre de dépistage situé à Cabestany. Situé au centre culturel Salle Cerda à Cabestany (avenue du 19 mars 1962), il est ouvert du lundi au vendredi de 8h à 14h et le samedi de 8h à 12h. Le laboratoire de biologie médicale Biopole 66 Groupe Inovie assure le fonctionnement de ce centre. La mairie de Cabestany apporte un soutien matériel et logistique. Ce nouveau lieu de prélèvement permettra à chaque personne de pouvoir effectuer un test. Chaque personne doit compléter un formulaire avant d’effectuer le prélèvement ; cliquez pour accéder au formulaire.

*SMIT : Service des Maladies Infectieuses et Tropicales

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances